Language Contact

Arnaud Dumouch




L’état de divorcé-remarié est-il toujours un péché mortel ?

jerry7 Elle n'a trahi personne. Elle ne commet pas de péché mortel, ce péché qui doit tuer la confiance de l'amour.
Par contre, elle est appelée par le christ, par vocation de son mariage, à rester fidèle dans cette situation qui est le pire. Si elle se remarie civilement, elle ne pourra plus communier sacramentellement à l'Eglise. Mais elle le pourra spirituellement, disait Marthe Robin.





Amsterdam 2/6 ─ La pastorale de Notre Dame pour répandre le nouveau dogme

La Vierge, comme toute personne du Ciel, porte un nom nouveau qui est visible par le fait que l'essence et la personnalité de son âme n'est plus cachée.
Voici le texte :
Apocalypse 2, 17 Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises : au vainqueur, je donnerai de la manne cachée et je lui donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit.

L’état de divorcé-remarié est-il toujours un péché mortel ?

Véronique, que pensez vous du pape François ? En effet, il semble dire la même chose que moi dans cette vidéo : "301. Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante."
Comment concilier cette parole avec votre message ci-dessous ? Votre avis m'intéresse.


L’état de divorcé-remarié est-il toujours un péché mortel ?

L'avis de saint Jean-Paul le Grand : FAMILIARIS CONSORTIO
Les pasteurs doivent savoir que, par amour de la vérité, ils ont l'obligation de bien discerner les diverses situations. Il y a en effet une différence entre ceux qui se sont efforcés avec sincérité de sauver un premier mariage et ont été injustement abandonnés, et ceux qui par une faute grave ont détruit un mariage canoniquement valide. Il y a enfin le cas de ceux qui ont contracté une seconde union en vue de l'éducation de leurs … [More]




L’état de divorcé-remarié est-il toujours un péché mortel ?

Cher Francefidele,
Je donne la définition de saint Thomas d'Aquin : "Le péché mortel tue l'amour de Dieu et du prochain car il détruit la confiance qui le fonde". La définition que donne le CEC est celle du péché mortel "parfait" autrement appelé blasphème contre l'Esprit Saint (matière grave, pleinement conscient et pleinement maîtrisé).
Le péché mortel peut exister par faiblesse et même par ignorance, montre saint Thomas (Somme, Ia IIae).
une video sur ces trois degrés du péché mortel :
Péché… [More]

La clef pour lire et vivre avec fruits « Amoris Laetitia », d’après le Cardinal Schönborn

Apvs : "Rappeler que le péché mortel est un péché mortel, et qu'il faut s'en défaire, c'est cela, attaquer et détruire lentement l'Eglise ??"
REPONSE : C'est détruire l'Eglise quand on refuse l'autre face de la pièce que Jésus donne : Jean 8, 11 Alors Jésus dit : "Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus."
Vous insistez sur la vérité et c'est très bien. Mais si vous méprisez l'amour qui va avec, vous détruisez l'Eglise.
De même pour ceux qui insistent sur l'amour et qui méprisent la vérité.
En Jésus, amour et vérité sont unis.


La contraception, péché mortel ? Réponse par Arnaud Dumouch à la vidéo de l'Abbé Pagès

Denis Merlin, vous soulevez ici la difficulté à harmoniser les principes moraux universels et la vie concrète qui, bien souvent, n'est pas dans un simple choix entre le bien et le mal, mais entre le mal et le poindre mal. Tout le synode sur la famille est face à cette difficulté que Jésus résout par cette phrase :Jean 8, 10 Alors, se redressant, Jésus lui dit : "Femme, où sont-ils? Personne ne t'a condamnée?" Elle dit : "Personne, Seigneur." Alors Jésus dit : "Moi non plus, je ne te condamne pas (pastorale). Va, désormais ne pèche plus (vérité universelle)."



Le pape François répond à la lettre d’une auteure de livres sur l’homoparentalité

N'importe quoi Francesco. Le pape n'autorise pas ce livre. C'est juste un Monsignore du Vatican qui recevant ces livres pour enfants, sans vérifier leur contenu, à remercié et béni (comme cela se passe pour tout envoi).
Le Vatican a aussitôt expliqué cela et précisé que la position de l'Eglise sur la théorie du genre et le mariage homo est connue.
Par contre, votre faute, lorsque vous postez volontairement une telle désinformation, est grave.


80% des hommes en Enfer ?

Attention : Beaucoup de saints et de mystiques identifient dans leurs visions "enfer éternel" (= enfer) et "enfer provisoire" (= purgatoire)...
Par exemple, le sort du riche de la Parabole de Lazare. Pour la première fois dans Spe Salvi 44 ou 45, le pape Benoit XVI parle de "purgatoire" pour ce riche. C'est vrai que sont attitude intérieure ressemble plutôt à celle d'une âme attentive aux autres.






La communion dans la main

C'est juste une question de mesure. Votre video dit "Le geste de communier dans la main est le pire blasphème".
Votre video devrait dire ce que dit le document.


La communion dans la main

Cher Tonio, Merci pour votre message. Mon avis : Il faut encourager à communier dans la bouche, mais sans dramatiser. Des arguments convainquant sur le respect permettent de mettre ces questions à sa juste place. voilà comment j'en traite :
Liturgie 10 ─ Doit-on communier dans la bouche ou dans la main ? (25 mn).
www.youtube.com/watch
Un petit sujet qui fut pourtant le marqueur d’une grande division dans l’Eglise. L’histoire de ce geste : les interdits d’un camp et les textes attribués à des … [More]

La communion dans la main

D'abord, cela ne concerne pas le Magistère (ce n'est pas une doctrine universelle du salut) mais la discipline.
Ensuite, encore une fois, votre vidéo qui en fait le mal absolu, pire que les Tsunami, en citant Mère Teresa, est absurde.


La communion dans la main

Avez vous lu la suite :
Mais là où s'est déjà introduit un usage différent - celui de déposer la Sainte Communion dans la main - le Saint-Siège, afin d'aider les Conférences épiscopales à accomplir leur tâche pastorale, devenue souvent plus difficile dans les circonstances actuelles, confie à ces mêmes Conférences la charge et le devoir de peser avec soin les circonstances particulières qui pourraient exister, à condition cependant d'écarter tout risque de manque de respect ou d'opinions … [More]

La communion dans la main

Pouvez-vous mettre la référence de ce texte ?
Moi, j'ai toujours lu que la Congrégation pour la liturgie encourageait la communion dans la bouche mais autorisait les Conférences épiscopales à fixer le rituel selon les circonstances, la communion dans la main étant permise.

La communion dans la main

Tonio, oui ou non ?
Oui à la communion dans la main, oui à la communion dans la bouche des personnes humbles et aimantes.
Non à la communion dans la main ou dans la bouche des pervers.

La communion dans la main

Tonio, à votre question : "La communion dans la main est-elle un sacrilège ?" je réponds non.
Par contre, la communion dans la main et dans la bouche appartenant à un homme ou une femme qui insulte, ricane, médit etc., oui.
Car ce qui fait le coeur impur, dit Jésus, ce n'est pas autre chose que ceci : "Marc 7, 21 Car c'est du dedans, du coeur des hommes, que sortent les desseins pervers : débauches, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, ruse, impudicité, envie, diffamation, … [More]

La communion dans la main

Cher Tonio, mais enfin, comme vous l'admettez au milieu de votre message : La communion dans la main n'est pas un sacrilège.
Ce qui serait un sacrilège, c'est de recevoir Jésus hypocritement sur une langue rappeuse qui a médit, menti, harcelé, ou dans une main criminelle.
Voilà pourquoi il est absurde d'affirmer que mère Teresa ait pu dire cela.
PS : Je ne suis ni moderniste (culte de l'homme sans Dieu), ni intégriste (culte de Dieu sans l'homme). Je suis catholique avec nos pape Benoît XVI et François.

La communion dans la main

Tonio Pour Jesus demande : Mr Dumouch, Pouvez-vous me dire quand j’ai pu dire que recevoir la communion dans la main était comme à un avortement ?
REPONSE : Ce n'est pas vous, c'est Mère Teresa qui a dit que la chose la plus grave de notre époque était l'avortement.
Par contre, vous attribuez à mère Teresa, en vous appuyant sur une rumeur sans cesse répétée sur Internet, autre chose !

La communion dans la main

Bref, ce sujet est sans grand intérêt. Communiez comme vous voulez et comme le permet l'Eglise, mais en y mettant toujours votre respect, votre amour et votre humilité.

La communion dans la main

Tonio, Vous êtes juste dans l'exagération. Recevoir la communion dans la main, ce n'est tout de même pas l'avortement ! Il faut avoir un peu de bon sens.

La communion dans la main

Et je répondrait à votre video comme Jésus le fait à propos des pratiques extérieures :
Marc 7, 18 Et il leur dit : "Vous aussi, vous êtes à ce point sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui pénètre du dehors dans l'homme ne peut le souiller, parce que cela ne pénètre pas dans le coeur, mais dans le ventre, puis s'en va aux lieux d'aisance" (ainsi il déclarait purs tous les aliments). Il disait : "Ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, du … [More]

La communion dans la main

Cher Tonio, votre video commence mal car elle s'appuie sur une erreur répandue dans les milieux Sédévacantistes. Pour mère Teresa (et elle l'a dit jusque devant l'ONU), la chose la plus grave au monde n'est pas la communion dans la main !!
C'est l'avortement (source selon elle qui empoisonne peu à peu toute notre société).

La communion dans la main

Ce qui compte, c'est l'amour qui est mis dans l'acte de communier. Cependant, au plan pastoral, il se pourrait que Benoît XVI ait raison et que la communion dans la bouche instille du respect et que ce respect conduise à l'amour.
Cependant, à d'autres périodes, la communion dans la main a permis d'augmenter l'intimité avec Dieu, à cause d'un trop grand formalisme de la communion dans la bouche.


La communion dans la main

C'est un bruit qui cours chez les Sédévacantistes ! Ce bruit est parfaitement ridicule. Et il n'y a pas moyen de le contrer ! C'est comme une rumeur d'Orléans.
Sainte Mère Teresa a répondu, jusque devant l'ONU, que la chose la plus horrible était "L'AVORTEMENT" (pas la communion dans la main !!).