Clicks776
fr.news
4

François : Qui a des vues religieuses "extrêmes", "anti-homosexualité" ou "anti-avortement", n'a pas de coeur

Le pape a reçu le comique britannique Stephen Amos, 51 ans, qui s'est présenté comme "non religieux" et comme un "homme gay" qui ne se "sentait pas" accepté, rapporte Mirror.co.uk (18 avril).

Amos était accompagné d'une équipe de la BBC parce que la réunion faisait partie d'une émission télévisée pro-gay sur les "stars" ayant des audiences avec François

Répétant la propagande gay, François a déclaré à Amos que "donner plus d'importance à l'adjectif [gay] plutôt qu'au nom [homme], n'est pas bon".

"Certaines personnes préfèrent sélectionner ou rejeter des personnes à cause de l'adjectif; Ces gens-là n’ont pas de cœur" a dit François. "Peu importe qui vous êtes ou comment vous vivez, vous ne perdez pas votre dignité."

François utilise habituellement des "adjectifs", comme "pédophile", pour "sélectionner" les personnes et utiliser la miséricorde à leur égard.

À ce stade, même Mirror.co.uk note que la réponse de François est un "départ" de la foi catholique.

Amos a admis qu'il n'avait pas l'intention d'accepter une opinion autre que la sienne. "Si cela avait été la réponse [correcte] que j'attendais, je serais parti."

Mais maintenant, Amos croit que le mensonge que François lui a dit aura "des ramifications dans le monde entier".

Amos explique: "Il dit que ceux qui ont une vision religieuse extrême de l'anti-homosexualité ou de l'avortement ne possèdent pas de cœur et ça c'est énorme."

#newsUqfwjqlldu
En disant entre autres ces paroles à cet homosexuel non repentant : « peu importe qui vous êtes ou comment vous vivez, vous ne perdez pas votre dignité », le pape à mon sens n’a pas prononcé une hérésie en soi ( le péché mortel, quel qu’il soit, ne fait pas perdre totalement et définitivement dans tous les cas sa dignité humaine au pécheur aux yeux de Dieu ) mais il me paraît difficile de ne …More
En disant entre autres ces paroles à cet homosexuel non repentant : « peu importe qui vous êtes ou comment vous vivez, vous ne perdez pas votre dignité », le pape à mon sens n’a pas prononcé une hérésie en soi ( le péché mortel, quel qu’il soit, ne fait pas perdre totalement et définitivement dans tous les cas sa dignité humaine au pécheur aux yeux de Dieu ) mais il me paraît difficile de ne pas y voir une concession à l’esprit du monde, un désir de plaire au monde plutôt qu’à Dieu, une lâcheté qui incite le pécheur à se complaire dans son péché au risque de se perdre pour toujours en Enfer pour ne pas s'en être repenti à temps, et cela sous le pieux prétexte ou la bonne intention de lui avoir suggéré la Miséricorde infinie de Dieu envers les pécheurs dont la dignité reste grande à Ses yeux. Prions pour le pape et pour nos évêques.
DDFG5 likes this.
Et lui ,Amos, qu'es qu'il à si ce n'est la Haine du Christ et de sa loi ,la Haine de sa propre Humanité .
François applique Dignitatis Humanae, c'est un bon conciliaire.
Il faudrait vraiment lire de travers « Dignitatis Humanae », tel un idéologue anticonciliaire malveillant, pour lui faire dire que le péché contre-nature et mortel d’homosexualité serait désormais un acte non coupable et pour lui faire dire que le saint Magistère ( dont les Actes ne sont pas en tout identiques aux actes possiblement faillibles et peccamineux des Pasteurs pécheurs de l'Eglise ) n’…More
Il faudrait vraiment lire de travers « Dignitatis Humanae », tel un idéologue anticonciliaire malveillant, pour lui faire dire que le péché contre-nature et mortel d’homosexualité serait désormais un acte non coupable et pour lui faire dire que le saint Magistère ( dont les Actes ne sont pas en tout identiques aux actes possiblement faillibles et peccamineux des Pasteurs pécheurs de l'Eglise ) n’exhorte plus à suivre la loi morale naturelle et qu'il n’appelle plus les pécheurs à se convertir sous peine de perdition éternelle.

Certes, je vous accorde que l’Église, dans son approche politique et disciplinaire, n’est plus favorable à la mise à mort des homosexuels et des hérétiques ( d'ailleurs, quand bien même la souhaiterait-elle, il ne serait absolument plus possible de l’appliquer dans le monde actuel ) comme elle le fut à certaines époques, et que depuis la position du pape actuel ( laquelle position peut certes poser apparemment un problème d’orthodoxie catholique ) elle semble même être opposée au principe même de la peine de mort.