Clicks1.1K
fr.news
1

Le sommet sur les abus au Vatican était "une gigantesque dissimulation d'une dissimulation massive" - Michael Voris

Le sommet sur les abus au Vatican était une "gigantesque dissimulation d'une dissimulation massive" - a déclaré Michael Voris lors d'ne couverture de l'événement le 22 février .

Voris se réfère à l'affaire McCarrick. Selon lui, le Vatican a évité une enquête approfondie parce que McCarrick était un faiseur de roi pendant des décennies. Par conséquent, une telle enquête permettrait de découvrir beaucoup de vérités inconfortables.

À propos des deux cardinaux McCarrick Cupich et Tobin, Voris demande : "Qu'est-ce que McCarrick voulait de ces hommes qu'il voulait faire progresser dans les échelons supérieurs de la hiérarchie ?"

Voris nomme également les cardinaux de McCarrick : Farrell et Wuerl. Il est convaincu qu'ils cachent des informations tout en affirmant qu'ils ont été "surpris" par les nouvelles venant de leur mentor.

Voris rappelle que la proposition du Vatican, lors de la réunion des évêques américains en novembre, d’ouvrir une enquête menée par des laïcs afin de faire toute la lumière sur l’affaire McCarrick, a été stoppée. Cupich a déclaré que cette question serait réglée lors du sommet sur les abus.

Mais cela n’a pas été le cas, estime Voris, il n’a jamais eu l’intention de le faire.

Plutôt : Quelque chose de public devait être fait pour donner l'impression que quelque chose avait été fait.

Image: Blase Cupich, Theodore McCarrick, #newsKlrsjzuplg
M. Bergoglio est un grand comédien, et même un grand metteur en scène.
A part ça ? On ne voit que de la duplicité, et du vent, et du vide.