Clicks694
fr.news
3

Un évêque prétend que le Vatican le soutient dans la lutte contre la messe tridentine

Le calvaire des fidèles à Crémone, en Italie, a commencé quand, en mars 2009, plus d'une centaine de personnes a demandé une messe ancienne, mais que l'évêque de l'époque, Dante Lafranconi, l'a rejetée.

Les années ont passé, la Commission Ecclesia Dei s'est impliquée et le prêtre prêt à dire la messe est décédé.

Finalement, quarante catholiques ont pris les choses en main en commençant une vieille messe mensuelle dans une chapelle privée. Le nouvel évêque, Antonio Napolioni, âgé de 61 ans, l'a tuée au bout de deux mois.

Une nouvelle initiative a été lancée en janvier 2017 lorsque les fidèles ont informé Napolioni qu'ils avaient trouvé une église et un prêtre disposé à célébrer la Messe. Napolioni a rejeté leur demande.

Au printemps 2018, un autre prêtre a commencé à prononcer la messe. Environ 60 personnes, principalement des jeunes, y assistaient. Mais en février 2019, Napolioni l’a stoppée, contredisant ainsi le Summorum Pontificium de Benoît XVI.

Lors d'une récente réunion paroissiale, Napolioni a déclaré qu'il ne permettrait jamais l'ancienne messe dans son diocèse et que sa décision était entérinée par le Vatican.

Maintenant, le dernier mot revient à l'institution.

#newsEsuplichld
Avec Luther comme patron c'est sûr....
Comment voulez vous que le malin qui règne au Vatican de puis 1959 , laisse faire une messe Ancienne en Latin lui qui c'est donnez tant de mal pour la supprimer.Oui Vierge Marie qu'ont ils fait de l'Église de votre Fils .
Sur la photo, on reconnaît Mgr Luis Ladaria (celui qui a demandé à Mgr Barbarin de ne PAS dénoncer le P. Preynat au procureur). C'est lui qui soutient l'évêque de Crémone dans son opposition au Vetus Ordo dans son diocèse ?