Clicks1.2K
fr.news
2

Ancien nonce en Amérique : François a couvert des affaires d'abus homosexuels

Mgr Carlo Maria Viganò, 77 ans, a publié le 22 août une déclaration explosive de 11 pages sur le cas du cardinal Theodore McCarrick.

Viganò était au courant de cette affaire depuis 1998. De 2011 à 2016, il était nonce apostolique aux États-Unis. Lui et ses deux prédécesseurs à Washington ont prévenu le Saint-Siège au sujet de McCarrick, mais en vain.

Selon Viganò Benoît XVI a [secrètement] interdit à McCarrick tout ministère public en 2009 ou 2010.

Francis annule les sanctions

Après l'élection du pape François, McCarrick a vite été réhabilité. Non seulement il a recommencé à voyager et à donner des conférences et des interviews, mais il est également devenu un conseiller important du pape.

En 2014, Viganò a demandé à son supérieur, le cardinal Pietro Parolin, si les sanctions contre McCarrick étaient toujours en vigueur, mais Parolin a choisi de ne pas répondre.

Viganò mentionne de nombreux prélats du Vatican qui "connaissaient dans tous les détails la situation du cardinal McCarrick" : Ouellet, Baldisseri, Coccopalermio, Paglia, Becciu, Mamberti.

Viganò a également déclaré que le cardinal Wuerl, successeur de McCarrick à Washington, "était parfaitement au courant" de l'affaire. Il qualifie les récentes affirmations de Wuerl selon lesquelles il n'était au courant de rien "[d']absolument risible" et de "mensonges éhontés".

Viganó conteste également les dénis des cardinaux Farrell et O'Malley.

Le piège de François : "Que pensez-vous de McCarrick ?"

Viganò révèle des faits inquiétants sur François, qu'il a rencontrés pour la première fois lors d'une audience de nonces le 21 juin 2013. La veille, Viganò avait rencontré McCarrick, reçu par Francis le 19 juin et se rendant en Chine . Plus tard, Viganò a appris la "longue amitié" entre McCarrick et Bergoglio.

François a reçu les nonces un par un. Quand ce fut au tour de Viganó, il aurait grogné : "Les évêques aux États-Unis ne doivent pas être idéologisés ! Ils doivent être des bergers !"

Surpris de cette explosion, Viganò a demandé une audience, qu'il a obtenue le 23 juin. Au cours de celle-ci François a adopté un ton plus conciliant : "Oui, les évêques des États-Unis ne doivent pas être idéologisés, ne pas être à droite comme archevêque de Philadelphie, ils doivent être des bergers; et ils ne doivent pas être de gauche, et quand je dis de gauche je veux dire homosexuel."

François a demandé à Viganò : "Comment est le cardinal McCarrick ?". Viganò a exposé la vérité mais François, sans aucune réaction apparente, a changé de sujet.

Viganò estime que c'était "un piège". François voulait savoir où se positionnait le nonce.

McCarrick, faiseur de roi de François

Viganò a rencontré François à nouveau le 10 octobre 2013. Cette fois-ci, il lui a demandé : "Comment est le cardinal Wuerl, est-il bon ou mauvais ?"

Viganò a parlé à François de la négligence pastorale de Wuerl concernant les déviations à l'Université de Georgetown, et de l'invitation faite aux jeunes aspirants à la prêtrise de rencontrer McCarrick. Encore une fois, François n'a pas réagi.

Viganò explique que McCarrick et le cardinal Maradiaga, qui a été compromis, sont / étaient les faiseurs de roi des nominations à la Curie et aux États-Unis". Avec Wuerl, ils ont orchestré la nomination de Cupich à Chicago et de Tobin à Newark.

François doit démissionner pour couvrir les abus

Viganò conclut que François était au courant des abus de McCarrick mais a choisi de le couvrir pour lui :

"Il n'a pas pris en compte les sanctions que le pape Benoît lui avait imposées et en a fait son conseiller de confiance avec Maradiaga."

Image: Carlo Maria Viganò, © lifesitenews.com, #newsGcravpggjz
marialis
Le vrai visage de François se manifeste tranquillement. Avis à ceux qui continuent de croire en lui. C'est un loup déguisé en brebis.
GChevalier
La question est maintenant : Comment Bergoglio va sortir de ce pétrin ? Et la réponse la voici : s'il est l'Antéchrist, il s'en sortira à l'aise. (voir l'intégral du témoignage de Viganò ici : Témoignage intégral de Viganò, mais l'Antéchrist rigole ! )