Clicks763
fr.news
3

Effet François : Les Italiens cessent de soutenir l'Église

Depuis l'élection de François, le nombre d'Italiens qui conçoivent un impôt culte obligatoire (otto per mille) pour l'Eglise a baissé de deux millions, rapporte IlMessagero.it (15 juillet).

La raison en est simple : François s'aliène les catholiques en se faisant le champion de la gauche anticléricale politique, tout en rejetant les forces modérées qui soutiennent traditionnellement l'Église.

Pour des raisons liées au système fiscal, la baisse du soutien ne montrera ses conséquences financières qu'à partir de l'année prochaine.

Cette année, l'Église italienne a reçu 1,1 milliard d'euros de l'État. A titre de comparaison : L'archidiocèse allemand de Cologne, à lui seul, tire chaque année 700 millions d'euros de l'impôt d'Etat.

Image: © Mazur/catholicnews.org.uk, CC BY-NC-SA, #newsMdbpgsyurc
AJPM
Ne vous inquiétez pas : la conciliaire est riche. Ce qu'elle perd n’est rien du tout à côté de ce que la maçonnerie lui donne... à condition que cette même conciliaire exécute les ordres maçonniques, ce qu'elle s'empresse de faire comme nous le voyons tous les jours depuis Vatican II.
dvdenise
Ne vous inquiétez pas : la conciliaire est riche. Ce qu'elle perd n’est rien du tout à côté de ce que la maçonnerie lui donne... à condition que cette même conciliaire exécute les ordres maçonniques, ce qu'elle s'empresse de faire comme nous le voyons tous les jours depuis Vatican II.
Comme ce M. paraît fort intéressé par les questions d'argent (voir p. e. affaires Mc Carrick, l'ordre de Malte, etc...). Si on le tenait par LA bourse, il n'y aurait rien d'étonnant à le voir infléchir son discours.