언어
클릭 수
431
apvs

Michel et la fête des mères

Le petit Michel avait vécu depuis l'âge de trois ans dans une famille de bons paysans où l'avait placé l'Assistance publique. Il y avait là deux enfants : un garçon et une fille, à peu près de son âge. On le traitait gentiment. Mais il commençait à s'apercevoir en grandissant - il avait maintenant neuf ans - qu'il n'était tout de même pas de la famille. Tout ce qu'on lui avait dit de son père et de sa mère, c'est qu'ils étaient morts quand il était tout petit.
Un soir, avant la fête des mères, la fermière lui avait dit, après la prière du soir qu'on faisait ensemble, qu'il ferait bien le lendemain de porter un bouquet à l'église, sur l'autel de la Sainte Vierge qui est la Maman des orphelins.
De fait, le lendemain, le petit Michel cueille un bouquet pareil à celui que firent les deux autres enfants et le porte à l'église. Il aurait bien voulu être seul mais il y avait là, devant l'autel, une bonne dame récitant son chapelet. Il pose son bouquet sur l'autel, cherchant à le faire tenir debout, ce qui est impossible. La dame qui est là s'approche, lui parle, puis va à la sacristie d'où elle rapporte un petit vase en verre. Elle envoie Michel le remplir d'eau à la fontaine qui est sur la place. Le bouquet est déposé sur l'autel et, après une petite prière tous deux sortent ensemble.
Cette dame est venue prier pour son mari et son petit garçon qui ont péri tous les deux, il y a six mois, dans un accident de la route. Elle songe que cette année personne ne lui présentera un bouquet pour la fête des mères. Mais, soudain, une idée lui est venue. Ne pourrait-elle pas adopter comme enfant ce petit Michel ?
Depuis cette scène, les démarches nécessaires ont été faites. Et c'est ainsi que Michel a reçu de sa Maman du Ciel une maman de la terre qui l'entoure de tout son amour maternel.
C'est pour nous l'exemple de ce que peut faire cette suprême Maman du Ciel vers laquelle peuvent se tourner les enfants de ce monde.

Ave - Février 1966