Clicks663
fr.news
11

François trompé par de présumés militants anti-abus [VIDÉO]

Après l'audience générale du 20 février, le pape François a rencontré un groupe de militants anti-Eglises polonais qui exploitent les "abus".

Le groupe était dirigé par la députée polonaise Joanna Scheuring-Wielgus et Marek Lisiński, président de la fondation obscure "N'ayez pas peur".

Les deux hommes ont présenté à Francis un "rapport" sur des "abus" commis par des ecclésiastiques non confirmés en Pologne.

François a commencé à prier avec eux, personne ne lui ayant apparemment dit que Scheuring-Wielgus et Lisiński étaient des athées militants.

Lorsqu'il a appris que Lisiński avait subi de prétendus "abus", François lui a embrassé les mains. Il a promis de lire le "rapport" au prochain synode.

Scheuring Wielgus est une activiste pro-gay et pro-avortement. Elle a dit que personne n'est autorisé à appeler un enfant à naître un "enfant" ou un "être humain". Avec son rapport, elle vise à provoquer "la démission de l'épiscopat polonais".

Lisiński a déclaré à la radio publique polonaise qu'il voulait de l'argent, citant l'exemple de l'Australie et des États-Unis.

Ancien alcoolique, il affirme avoir été "maltraité" par le curé de sa paroisse alors qu'il était un enfant de choeur âgé de 13 ans, bien qu'il n'existe aucune preuve qu'il ait jamais exercé de telles fonctions.

L'Eglise fait partie des très rares organisations polonaises ayant créé des politiques spéciales contre les abus sexuels sur mineurs. Néanmoins, le "rapport" n'attaque que l'Eglise.

Il contient très peu de cas d'abus avérés. Le diocèse d’Opole a déjà publié une longue liste détaillant les nombreux mensonges qu’il présente au sujet d’un prêtre d’Opole accusé d’abus.

#newsCqaqksefog

Pourquoi M. Bergoglio publiquement donne-t-il du crédit à ces personnes qui accusent l'Eglise en Pologne ?
Serait-ce pour nuire à celle-ci ?
La louange de mes lèvres likes this.