Clicks1.7K
fr.news
102

Notre Dame : La table est détruite - L'autel est épargné

Presque tous les commentateurs catholiques ont interprété l'incendie de Notre-Dame à Paris comme un symbole de la destruction actuelle de l'Église.

Il convient de noter que l’autel de la cathédrale, sur lequel la messe en latin a été célébrée pendant 800 ans, a survécu, tandis que la table de nouveau rite a été détruite et a fini sous le toit effondré (photo).

En août 2017, le plafond de l'église de Rabat, à Maltes'est effondré en brisant la nouvelle table du rite et en laissant l'autel intact.

#newsYmqbxnmvdg
La louange de mes lèvres
il y a 37 minutes
« Spina Christi 2 » a barré plus bas mon commentaire ci-dessous qui est pourtant très sensé et qui du reste ne lui était pas adressé, parce que sans doute son contenu le gênait :

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue …
More
La louange de mes lèvres
il y a 37 minutes
« Spina Christi 2 » a barré plus bas mon commentaire ci-dessous qui est pourtant très sensé et qui du reste ne lui était pas adressé, parce que sans doute son contenu le gênait :

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel degré il aurait été endommagé, vous n'en savez pas plus que moi, jusqu'à preuve du contraire. Pour pouvoir affirmer sans témérité que Dieu ait particulièrement visé cet Autel central et à travers lui le Novus Ordo Missae, il aurait fallu pour cela qu'il se passât un phénomène extraordinaire et précis. Or, comme déjà dit, il n'y a rien d'anormal à ce que les extrémités de cathédrales ( où le plus souvent se situent les maîtres-autels antiques ) comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points centraux en cas d'incendies au niveau de la charpente. De plus, d'autres points de la nef ont été touchés.
« Spina Christi 2 » a barré plus bas mon commentaire ci-dessous qui est pourtant très sensé et qui du reste ne lui était pas adressé, parce que sans doute son contenu le gênait :

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que …More
« Spina Christi 2 » a barré plus bas mon commentaire ci-dessous qui est pourtant très sensé et qui du reste ne lui était pas adressé, parce que sans doute son contenu le gênait :

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel degré il aurait été endommagé, vous n'en savez pas plus que moi, jusqu'à preuve du contraire. Pour pouvoir affirmer sans témérité que Dieu ait particulièrement visé cet Autel central et à travers lui le Novus Ordo Missae, il aurait fallu pour cela qu'il se passât un phénomène extraordinaire et précis. Or, comme déjà dit, il n'y a rien d'anormal à ce que les extrémités de cathédrales ( où le plus souvent se situent les maîtres-autels antiques ) comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points centraux en cas d'incendies au niveau de la charpente. De plus, d'autres points de la nef ont été touchés.
Le rationnel c'est de voir la réalité en face. La table est endommagée et recouverte, pas l'Autel sacré du Seigneur de gloire.
michel roze likes this.
La louange de mes lèvres

il y a 5 heures

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel …More
La louange de mes lèvres

il y a 5 heures

Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel degré il aurait été endommagé, vous n'en savez pas plus que moi, jusqu'à preuve du contraire. Pour pouvoir affirmer sans témérité que Dieu ait particulièrement visé cet Autel central et à travers lui le Novus Ordo Missae, il aurait fallu pour cela qu'il se passât un phénomène extraordinaire et précis. Or, comme déjà dit, il n'y a rien d'anormal à ce que les extrémités de cathédrales ( où le plus souvent se situent les maîtres-autels antiques ) comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points centraux en cas d'incendies au niveau de la charpente. De plus, d'autres points de la nef ont été touchés.
perceval2507 likes this.
cristiada.cristeros likes this.
Nous tombons dans le sentimentale, pas dans le rationnel...
Et pis d'abord les signes du Ciel ça n'existe pas ! Que du hasard tout ça, voyons !

En attendant, l'Autel est intact et la table a disparu...
On peut faire dire aux évènements exactement ce que l’on veut leur faire dire. L’autel central, comme d’autres points de la nef, a fini par être recouvert par des décombres de l’incendie, mais il n’a peut-être pas été détruit (voir la photo ci-dessous).

De plus, il est normal que les extrémités d’un édifice religieux comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points …More
On peut faire dire aux évènements exactement ce que l’on veut leur faire dire. L’autel central, comme d’autres points de la nef, a fini par être recouvert par des décombres de l’incendie, mais il n’a peut-être pas été détruit (voir la photo ci-dessous).

De plus, il est normal que les extrémités d’un édifice religieux comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points centraux quand survient un incendie dans la charpente.
Paroles pertinentes trouvées sur cette page : "On ne peut s’empêcher devant des images si fortes de les trouver symboliques, et elles le sont : la flèche de Notre Dame qui s’écroule en plein choeur, c’est aussi l’Eglise dont le coeur est transpercé par les tourments et les attaques du monde. Mais c’est aussi bien sûr le Coeur Sacré de Jésus, percé de la lance du soldat pour nos péchés."
michel roze likes this.
nizkings
Certes mais elle est endommagé contraire au vrais autel ou il y a le Tabernacle dessus qui lui n'a rien cars Jésus est présent dans le Tabernacle.
michel roze likes this.
Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel degré il aurait été endommagé, vous n'en …More
Vous reconnaissez donc déjà l'évidence qu'il n'est pas possible sans malhonnêteté d'affirmer à ce stade que cet Autel central de Notre-Dame ( qui, sauf d'un point de vue sacrilège et schismatique, est aussi "vrai" que l'antique maître-autel car y est ordinairement célébré le saint sacrifice eucharistique ) ait été "détruit" (sic). Quant à savoir à quel degré il aurait été endommagé, vous n'en savez pas plus que moi, jusqu'à preuve du contraire. Pour pouvoir affirmer sans témérité que Dieu ait particulièrement visé cet Autel central et à travers lui le Novus Ordo Missae, il aurait fallu pour cela qu'il se passât un phénomène extraordinaire et précis. Or, comme déjà dit, il n'y a rien d'anormal à ce que les extrémités de cathédrales ( où le plus souvent se situent les maîtres-autels antiques ) comme Notre-Dame de Paris soient moins exposées aux décombres que les points centraux en cas d'incendies au niveau de la charpente. De plus, d'autres points de la nef ont été touchés.