Langue
Clics
611
fr.news 1 1

Le pape François n'est pas le bienvenu en Argentine ?

Les porte-paroles de gauche du pape François en Argentine, qui suscitent des controverses politique, sont la raison pour laquelle il rencontrerait une opposition lors d'une visite dans son pays d'origine.

L'un des agitateurs de François est Juan Grabois, 34 ans, fils d'un leader péroniste historique et militant de gauche. Selon Sandro Magister, il s'agit "d'une figure si proche de Bergoglio que l'on peut penser que chacun de ses mots reflète la véritable pensée politique du pape".

François a même nommé Grabois comme consultant auprès du Conseil pontifical pour la justice et la paix. En Argentine, ses propos incendiaires contre le gouvernement Macri sont promptement attribués à Bergoglio.

Pour le voyage du pape au Chili, Grabois a organisé un transport de cinq cents gauchistes qui seront assis au premier rang d'une messe que François célébrera le 17 janvier à Temuco. Après la messe, François déjeunera avec certains d'entre eux.

#newsXnojhvpybt

Votre commentaire
GChevalier
Écoutez bien : si François est l'Antéchrist, il vaincra toute opposition ; dans le cas contraire, il est cuit !