Clicks1.1K
natale07
21

Prions pour la France

Sainte Maryam de Bethléem a eu cette vision le 26 mai 1873

J'ai vu la France comme un champ arrosé par la pluie, éclairé et échauffé par le soleil. Mais la terre était couverte de mauvaises herbes, parmi lesquelles pourtant il y en avait quelques-unes de bonnes.
J'ai dit à Jésus : Seigneur, pourquoi laissez-vous ces mauvaises herbes ? Je les laisse, m'a répondu le divin Maître, parce que les bonnes sont encore trop faibles. Elles ont leurs racines liées avec les mauvaises. Si j'arrache les mauvaises, les bonnes seront endommagées et elles se flétriront. Quand les bonnes seront plus fortes, j'arracherai tout ce qu'il y a de mauvais. Maintenant, c'est la paix bâtie sur le sable. Plus tard, j'établirai la paix sur le rocher ferme et rien ne pourra l'ébranler.
La France est le centre de mon cœur.

Sainte Maryam de Bethléem a reçu ces paroles de Jésus.
Oui, Je ferai mes délices dans le sein de la France; elle sera encore la reine de tous les royaumes. Mais avant, il faut que la France soit tout à fait rien, que Je sois à la tête des armées, afin que toutes les nations disent entre elles, de génération en génération : "Vraiment, c’est le Très-Haut qui est à la tête de la France". Toutes les nations le crieront d’une même bouche, d’une même voix, sur le même ton, même les impies.

Le Pape Léon XII (qui a été à la tête de l'Eglise catholique de 1878 à 1903) a fait cette prophétie.
Une nation qui a Montmartre et Lourdes ne peut périr. Mieux que cela, elle
redeviendra la nation glorieuse d'autrefois.

Le Pape saint Pie X a fait cette prophétie en 1911
Que vous dirai-je, à vous, chers fils de France, qui gémissez sous le poids de la persécution ? Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation. Sans doute, les fautes ne demeurent pas impunies; mais la fille de tant de mérites, de tant de soupirs et de tant de larmes ne périra jamais. Un jour viendra, et il ne tardera guère, où la France, comme autrefois Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée de lumière céleste et où elle entendra une voix qui lui répétera : "Ma fille, ma fille, pourquoi me persécutes-tu ?" Et sur sa réponse : "Qui êtes-vous, Seigneur ?", la voix répliquera : "Je suis Jésus de Nazareth que tu persécutes; il t'est dur de regimber contre l'aiguillon, parce que, dans ton obstination tu te ruines toi-même". Et elle, frémissante et étonnée, dira : "Seigneur, Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?" Et lui : "Lève-toi, lave-toi des souillures qui t'ont défigurée, réveille dans ton sein les sentiments assoupis et le pacte de notre Alliance et va, fille aînée de l'Eglise, nation prédestinée, vase d'élection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et rois de la terre".

Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus.
VAN : Mais, Jésus, est-ce que l'expansion du Règne de l'Amour a déjà commencé dans le monde ?
Jésus : Oui, déjà. Et le point de départ de cette expansion est en France même. Et c'est ta sœur Thérèse en personne qui est l'apôtre universel des autres apôtres de mon Amour. Oui, c'est de là qu'est partie l'expansion du Règne de mon Amour qui se prolonge actuellement. Et toi, Van, en écrivant mes paroles, tu travailles aussi à cette œuvre, comme je te l'ai dit auparavant.
Il y a encore beaucoup d'autres apôtres que tu ne connais pas. Eux aussi travaillent dans un grand secret et se succèdent continuellement pour répandre dans le monde le règne de mon Amour.

Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris particulièrement... J'y rétablirai mon amour... En contemplant la fleur, ta soeur aînée (ndlr : il s'agit ici de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus), souviens-toi de prier pour que le pays que j'aime et chéris particulièrement ait le courage de se sacrifier pour le "Règne de mon Amour"... Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris
particulièrement... J'y rétablirai mon amour... Pour commencer à répandre sur elle mon Amour, je n'attends désormais qu'une chose : que l'on m'adresse assez de prières. Alors, mon enfant, de la France mon Amour s'étendra dans le monde. Je me servirai de la France pour étendre partout le règne de mon Amour (j'avais déjà manifesté ces choses à une ou deux âmes, mais toi, mon petit enfant, tu les ignorais encore; c'est pourquoi je te les dis maintenant). Mon enfant, j'aime beaucoup la France...


Ensuite, Jésus revient sur les grandes menaces qui pèsent sur l'avenir de la France:
"Ô mon enfant, prie pour le pays que j’aime particulièrement... Ah... La France... si on ne prie pas, elle sera encore une fois malheureuse, et le règne de mon amour ne pourra que difficilement s’y établir... Van, ne doute pas de ce que je viens de te dire, en voyant que la situation en France est déjà un peu plus stable...
Mon enfant, je parle ainsi pour que la France soit avertie et sache prévenir, car l’ennemi veut faire de ce pays un foyer de discordes . Il faut beaucoup prier...France ! ... France ! ... Promets-tu de m’être fidèle ? Es-tu décidée à protéger et étendre le règne de mon amour dans le monde ?"
Après la menace du communisme, le Seigneur en évoque une autre, plus subtile et progressive :
"Petit apôtre de mon amour, écris au sujet de la France... Français, mes enfants, et vous, mes prêtres de France, je vous aime. Soyez sur vos gardes afin de prévenir.
L’ennemi de mon amour va vous lancer avant tout son poison à la tête. Soyez sur vos gardes. Ce parti, contrairement au parti communiste, ne nuira pas directement à mes enfants. Il ne détruira pas d’un seul coup le pays que j’aime, mais il le détruira peu à peu.
Oui, peu à peu, il va se propager, peu à peu il va vomir sa fumée infernale pour vous faire mourir asphyxiés : il agira de façon à vous éloigner peu à peu de mon amour, pour vous rapprocher progressivement de l’amour profane. Oui, mes enfants, il agira ainsi peu à peu...
Ayez confiance en mon amour, consacrez votre pays à mon amour... Mieux vaudrait pour la France être gouvernée par un homme du peuple à l’esprit obtus, que de l’être par un ennemi de mon amour qui la mènerait à la ruine complète... Pauvre France !
une fois libérée du communisme, elle subira une influence plus perverse encore, celle de la Franc-maçonnerie...
Ô France, pays que j’aime... Considère les paroles que je t’adresse ici... Français, mes enfants, si vous repoussez loin de vous mon amour, de quel amour pourriez- vous bien vous servir pour relever la France ? S’il n’y a aucun amour pour relever la France, alors la France se verra couverte d’épaisses fumées montant de l’enfer..."

Je me servirai de la France pour étendre le règne de mon amour partout... Surtout, prie pour les prêtres de France, car c'est par eux que j'affermirai en ce pays le "Règne de mon Amour"...

Voici une prière pour la France que Jésus a dictée à Marcel Van
Jésus : "Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent.
Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l'étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que remplie d'amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l'engagement de te rester à jamais fidèles et de travailler d'un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l'univers. Amen.
Ô mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon cœur brûlant d'amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récites aussi, mais tu la réciteras également en français".
Ludovic Denim likes this.
Chiren
Le Pape saint Pie X a fait cette prophétie en 1911
"Que vous dirai-je, à vous, chers fils de France, qui gémissez sous le poids de la persécution ? Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation"

La miséricorde

Déplacera les crêtes

Laissez les discordes

A la vue de ma Croix

coeurssacresdejetdem.wixsite.com/louischiren/…More
Le Pape saint Pie X a fait cette prophétie en 1911
"Que vous dirai-je, à vous, chers fils de France, qui gémissez sous le poids de la persécution ? Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation"

La miséricorde

Déplacera les crêtes

Laissez les discordes

A la vue de ma Croix

coeurssacresdejetdem.wixsite.com/louischiren/par-ce-signe-tu…

"Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris particulièrement... J'y rétablirai mon amour... En contemplant la fleur, ta soeur aînée (ndlr : il s'agit ici de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus)"

Jusqu’à ces trois roses

Dont l’or est au centre

Rose de votre sainte mère

Qui devra vous servir

Elles sont restées cachées

Ignorantes de leur race

Et de la destiné

Du dernier roi des Lys

Il devra obéir

Et suivre son destin

Bien dresser votre Croix

Sur la terre des rois

Saint Michel le protège

Sainte Jeanne au combat

La bataille est lancée

Pour vos deux cœurs sacrés

coeurssacresdejetdem.wixsite.com/louischiren/le-roi-du-sacre…
Ne nous laissez pas sucomber and one more user like this.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
natale07 likes this.