Clicks1K
fr.news
10

François a fait une "erreur"

Les évêques de Buenos Aires ont publié des directives pour Amoris Laetitia qui contredisent l'enseignement de tous les papes précédents, a déclaré le père Gerald Murray, avocat canon et prêtre new-yorkais.

Sur EWTN le 11 janvier Murray qualifie l'approbation par le pape François de ces directives "d'erreur".

Murray demande à François de "se retirer" d'Amoris Laetitia, car cela provoque d'énormes problèmes au sein de l'Église.

Image: Gerald Murray, #newsJmhzvftkbh
Conclusion sur le vaudou considéré par le Catholicisme issu du Concile Vatican II : « L’Église catholique, est-il écrit au numéro 2 (Nostra Aetate), ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions [religions païennes, ou orientales, “liées au progrès de la culture”, comme l’hindouisme et le bouddhisme, et donc également le Vaudou (voir le discours de "saint" Jean-Paul II à ses "…More
Conclusion sur le vaudou considéré par le Catholicisme issu du Concile Vatican II : « L’Église catholique, est-il écrit au numéro 2 (Nostra Aetate), ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions [religions païennes, ou orientales, “liées au progrès de la culture”, comme l’hindouisme et le bouddhisme, et donc également le Vaudou (voir le discours de "saint" Jean-Paul II à ses "amis" vaudous du jeudi 4 février 1993 à Cotonou (Bénin), discours qui confirme et appuie, 30 ans après le Concile, cette "nouvelle" manière de "voir" les sorcelleries et religions païennes]. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu’elles diffèrent en beaucoup de points de ce qu’elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes…» Tous les vrais spécialistes de ces religions diront que cette vue est très partielle. En réalité, «derrière leurs formes brillantes, évoquées par la Déclaration Nostra Aetate, subsiste un paganisme fondamental, ou plutôt une absence de Dieu, qui rend impossible toute autre solution que celle de la conversion», écrit l'abbé de Nantes. Or, c’est précisément le contraire d’un appel à la conversion que leur adresse le Concile quand il exhorte les fidèles catholiques «pour que, avec prudence et charité, par le dialogue et par la collaboration avec ceux qui suivent d’autres religions, et tout en témoignant de la foi et de la vie chrétiennes, ils reconnaissent, préservent et fassent progresser [!] les valeurs spirituelles, morales et socio-culturelles qui se trouvent en eux.»
apvs likes this.
... 3° Suite toujours aussi effarante de mon commentaire d'hier et de mon commentaire initial du 15 janvier sur ce même "forum" (petite italienne découpée en morceau et discours de "saint" Jean-Paul II à ses "amis" (!!!) les sorciers vaudous) : "MEURTRE, HARCÈLEMENT SEXUEL ET VAUDOU DANS UN CENTRE D'HÉBERGEMENT D’URGENCE POUR MIGRANTS à Aubervilliers"; …More
... 3° Suite toujours aussi effarante de mon commentaire d'hier et de mon commentaire initial du 15 janvier sur ce même "forum" (petite italienne découpée en morceau et discours de "saint" Jean-Paul II à ses "amis" (!!!) les sorciers vaudous) : "MEURTRE, HARCÈLEMENT SEXUEL ET VAUDOU DANS UN CENTRE D'HÉBERGEMENT D’URGENCE POUR MIGRANTS à Aubervilliers"; extrait de l'article original : "...Plus original, l’un des directeurs John M. se vantait régulièrement de maîtriser le «vaudou», devant plusieurs employés. L’homme brandissait ce «savoir» comme une menace. «Une fois, il m’a parlé d’une prière d’incantation que l’on pouvait réaliser si l’on voulait du mal à quelqu’un, en me parlant de Marc», se souvient Jeanne : "Il m’a aussi dit : “Moi je souris, je dis bonjour mais derrière je le poignarde...""
apvs likes this.
One more comment from Catholique et Français
Suite effarante de mon commentaire du 15 janvier sur ce même "forum" (discours de "saint" Jean-Paul II à ses "amis" les sorciers vaudous) : extrait d'un article du journal italien Il Tempo sur l'abominable assassinat d'une petite italienne de 18 ans il y a quelques jours de janvier 2018 : "...Bien que le Nigérian arrêté nie toujours avoir assassiné Pamela …More
Suite effarante de mon commentaire du 15 janvier sur ce même "forum" (discours de "saint" Jean-Paul II à ses "amis" les sorciers vaudous) : extrait d'un article du journal italien Il Tempo sur l'abominable assassinat d'une petite italienne de 18 ans il y a quelques jours de janvier 2018 : "...Bien que le Nigérian arrêté nie toujours avoir assassiné Pamela Mastropietro, l’enquête progresse à Macerata. Le cadavre de jeune femme de 18 ans aurait été martyrisé avant d’être coupé en morceaux.
"Innocent" : le prénom de l’africain de 29 ans résonne comme un oxymoron à la lumière de la barbarie déployée contre la jeune Romaine, dont le corps démembré a été découvert sur le bord d’une route à la périphérie de Macerata. Ce meurtre, déjà horrible, prend des contours de plus en plus macabres ! Désormais le soupçon qu’un rituel tribal prend forme dans la maison des horreurs de la rue Split, dans le centre de la ville, où vivent des Nigérians et où les carabiniers ont retrouvé les vêtements ensanglantés de Pamela. Les premières investigations démontrent que le cadavre de la jeune fille a été martyrisé, avant d’être démembré. Des blessures ont été trouvées sur les membres tranchés. Pour effacer les traces de son ADN, Innocent Oseghale, le tueur a soigneusement rincé ses membres à l’eau de Javel. Mais il y a un détail encore plus effrayant: les intestins et le cœur ont disparu. Ce dernier détail amène les enquêteurs à émettre des hypothèses relatives à un rite vaudou..."
apvs likes this.
LaVermine
Évaluer le contenu intégral de l'entretien.
www.youtube.com/watch
AveMaria44
@Tonino Merci d'avoir précisé mon allusion un peu trop elliptique. Car beaucoup oublient les errances des prédécesseurs.......
Merci Tonino ! Il est pas piqué des hannetons, le discours de "saint" Jean-Paul II aux sorciers vaudous : "Chers Amis,
1. Je suis heureux d’avoir cette occasion de vous rencontrer et je vous salue très cordialement. Comme vous le savez, je suis venu au Bénin, en premier lieu, pour rendre visite aux communautés catholiques, afin de les encourager et de les confirmer dans leur foi. Cependant, …More
Merci Tonino ! Il est pas piqué des hannetons, le discours de "saint" Jean-Paul II aux sorciers vaudous : "Chers Amis,
1. Je suis heureux d’avoir cette occasion de vous rencontrer et je vous salue très cordialement. Comme vous le savez, je suis venu au Bénin, en premier lieu, pour rendre visite aux communautés catholiques, afin de les encourager et de les confirmer dans leur foi. Cependant, j’ai toujours considéré que le contact avec des personnes appartenant à des traditions religieuses différentes était une partie importante de mon ministère.
En effet, l’Eglise catholique est favorable au dialogue : dialogue avec les chrétiens d’autres Eglises et Communautés ecclésiales, dialogue avec les croyants d’autres familles spirituelles, et dialogue aussi avec ceux qui ne professent aucune religion. Elle désire établir des rapports positifs et constructifs avec les personnes et avec les groupes humains de diverses croyances en vue d’un enrichissement mutuel.
2. Le Concile Vatican II, qui a tracé la route de l’Eglise pour la fin de ce millénaire, a reconnu que dans les diverses traditions religieuses il y a du vrai et du bon, des semences du Verbe. Il a encouragé les disciples du Christ à découvrir «quelles richesses Dieu, dans sa munificence, a dispensées aux nations»[1].
Tels sont les fondements d’un dialogue fructueux, comme le déclarait l’Apôtre Paul aux premiers chrétiens : « Tout ce qui est vrai et noble, tout ce qui est juste et pur, tout ce qui est digne d’être aimé et honoré, tout ce qui s’appelle vertu et qui mérite des éloges, tout cela, prenez-le à votre compte »[2]. D’où notre attitude de respect : respect pour les vraies valeurs, où qu’elles soient, respect surtout pour l’homme qui cherche à vivre de ces valeurs l’aidant à bannir la crainte.
Vous êtes fortement attachés aux traditions que vous ont léguées vos ancêtres. Il est légitime d’être reconnaissant envers des aînés qui ont transmis le sens du sacré, la croyance en un Dieu unique et bon, le goût de la célébration, l’estime pour la vie morale et l’harmonie dans la société.
3. Vos frères chrétiens apprécient, comme vous, tout ce qui est beau dans ces traditions, car ils sont, comme vous, des fils du Bénin. Mais ils sont également reconnaissants à leurs «ancêtres dans la foi», depuis les Apôtres jusqu’aux missionnaires, de leur avoir apporté l’Evangile. Ces missionnaires leur ont fait connaître la «Bonne Nouvelle» que Dieu est Père et s’est rendu proche des hommes par son Fils, Jésus-Christ, porteur d’un joyeux message de libération.
Si nous remontons plus loin dans l’histoire, nous constatons que les ancêtres de ces missionnaires venus d’Europe avaient eux-mêmes reçu l’Evangile alors qu’ils avaient déjà une religion et un culte. En accueillant le message de Dieu, ils n’ont rien perdu. Au contraire, ils ont gagné de connaître Jésus-Christ et de devenir, en lui, par le baptême, fils et filles du Dieu d’Amour et de Miséricorde.
4. Tout cela s’est fait dans la liberté. En effet, les Evangiles soulignent que Jésus n’a forcé personne. Aux Apôtres, le Christ a dit: «Si tu veux, suis-moi»; aux malades : «Si tu veux, tu peux être guéri». Chacun doit répondre à l’appel de Dieu, librement et en toute responsabilité. L’Eglise considère la Liberté Religieuse comme un droit inaliénable, un droit qui s’accompagne du devoir de rechercher la vérité. C’est dans un climat de respect pour la liberté de chacun que le dialogue inter-religieux peut se développer et porter du fruit.
5. Ce dialogue n’est pas tourné seulement vers les valeurs du passé ou du présent. Il regarde aussi l’avenir. Il implique la collaboration en vue de «protéger et de promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la Justice sociale, les Valeurs morales, la Paix et la Liberté»[3]. Ces paroles du Concile Vatican II, bien que situées dans un contexte différent, tracent tout un programme pour les croyants d’un pays comme le vôtre, où les chrétiens et les musulmans côtoient les membres de la religion traditionnelle africaine.
Le Bénin, pour se développer, a besoin du concours de tous ses fils et personne ne doit se renfermer sur soi. Chrétiens, membres de la religion traditionnelle et musulmans sont appelés à retrousser leurs manches afin d’œuvrer ensemble pour le bien du pays. Cette action solidaire des croyants est importante pour le développement intégral, la Justice et la Libération humaine. Elle se fera d’autant mieux qu’elle sera accompagnée d’une prière ardente envers Dieu, Créateur et Père, source de tout bien. Que les voix de tous s’unissent pour demander à Dieu d’accorder la prospérité et la paix à tous les habitants de ce cher pays !
Pour ma part, soyez-en assurés, je porte devant le Seigneur vos soucis et vos espoirs. Que Dieu vous bénisse ainsi que toutes vos familles!"
apvs and one more user like this.
apvs likes this.
Roy-XXIII likes this.
Tonino
apvs and 2 more users like this.
apvs likes this.
Roy-XXIII likes this.
Stephane77 2 likes this.
"Saint" Jean-Paul II avec le vaudou ? What is it ? Baron Samedi et la Grande Brigitte ? Je crois me rappeler que "saint" Jean Paul II est allé en Haïti pour dire que Bébé-Doc, c'était pas bien, pas assez de Démocratie et de Droits de l'Homme et tout le toutim; mais le vaudou du Pape, connais pas...
AveMaria44
Et "saint" Jean-Paul II avec le Vaudou ?
GChevalier
François n'a pas fait qu'une erreur, mais une tonne d'hérésies comme ses prédécesseurs de la conciliaire.