Langue
Clics
91

"QUAND LA TERRE DEVIENDRA BRUNE, CE SERA LE SIGNE DE LA VENUE DE MON FILS..."



www.t.me/giovanipromanduria

Je m’entendes appeler avec douceur. J’ouvre les yeux et je vois la Belle Dame, qui me demande de m’assoir et d’écrire.

«Chère fille de la Lumière : vu que l’humanité continue à piétiner les lois du Ciel, je te révèle le dernier message des secrets de Fatima, scellé depuis 1917 et qui, dans les années 60, aurait dȗ être divulgué au monde entier. On n’a pas écouté mon appel maternel et un grand nombre de malheurs se sont abattus sur cette terre.

Aujourd’hui, ma petite, je te donne la mission d’en parler à tous ceux que tu viendras à contacter ainsi qu’à de nombreux enfants de la Lumière, afin que le monde puisse encore se repentir. Je souhaite que le pape écoute l’appel douloureux de mon Fils toujours en agonie à cause de vos péchés et qu’il prenne en considération l’opportunité de faire connaître un tel message».

Subitement, le monde apparaît entre Ses mains et je remarque avec stupeur que peu à peu il se recouvre de sang. Elle commence ainsi :

«Ma petite fille, j’ai dit un jour à Fatima que si le monde ne se convertissait pas une grande catastrophe s’abattrait sur tout le genre humain, pas à ce moment-là, mais dans la deuxième moitié du XX siècle. J’avais déjà prédit ce châtiment à La Salette aux jeunes bergers Mélanie et Maximin et aujourd’hui, une nouvelle fois, je le répète, parce que l’humanité persiste toujours dans l’erreur en piétinant les dons du ciel.

Désormais Satan a semé le désordre partout, en détenant le pouvoir aux plus hauts sommets, en influençant le cours de toutes choses. J’ai déjà dit à Lucie (de Fatima) que lui, fils des ténèbres, réussirait à pervertir les esprits des plus grand savants, les poussant ò inventer des armes très puissantes avec lesquelles on pourrait détruire en quelques instants la planète terre. J’ai dit qu’il réussirait à avoir en main le sort du monde entier, séduisant les puissants et les chefs d’Etat, et il y est arrivé. Je serai bientôt obligée de laisser aller le bras de mon Fils, et vous verrez tous qu’il punira avec une rigoureuse justice et sévérité, comme cela n’est encore jamais arrivé.

Pour l’Eglise est arrivé le temps des dures épreuves et des tribulations déjà prédites. Des cardinaux se dressent contre des cardinaux, des évêques contre des évêques et Satan marche déjà dans leurs rangs, tandis qu’à Rome de grands changements se font sentir.

Personne n’attend le Fils de Dieu, mais toi, dis à tout qu’il reviendra, comme un voleur dans la nuit, et alors il punira selon la Justice du Père céleste infiniment juste. Feu et fumée descendront avec violence des cieux, les mers se changeront en vapeur, tout sera inondé et une guerre plus grande et plus destructrice que les autres surviendra, si tout reste comme maintenant. Un grand nombre d’adultes et d’enfants mourront, et ceux qui survivront envieront les morts, à cette vue sera épargnée.

La terre donnera un spectacle de mort, de misère, de ruine et de guerre. Les temps des temps arrivent désormais à leur terme et ma crainte devient de jour en jour davantage une terrifiante réalité. Je me tourne vers le monde en disant que non seulement des bons périront en même temps que les mauvais, mais aussi les chefs d’Etat avec leurs peuples et les grands de l’Eglise avec leurs fidèles.

Ma fille, Satan a malheureusement répandu sur la terre ses agentes, et très souvent l’homme cède à la tentation et au péché. Cette fois, si l’homme projetait de détruire le monde entier, Dieu le ferait disparaître de l’univers, non pas en faisant tomber l’eau, symbole de la purification, mais le feu, symbole de la justice.

Quand la terre deviendra brune, ce sera la signe de la venue de mon Fils et de ses anges et alors commencera la nouvelle terre, reformée par tous ceux qui actuellement travaillent au triomphe de monde Cœur immaculée et de ceux qui survivront à de tels malheurs.

Ensemble
, ces élus marqués d’une croix sur le front, symbole de leur confiance en Dieu, vivront en ayant pour seul but « le Père céleste », comme au temps où cette magnifique planète n’était pas engluée dans le péché.

C’est ainsi que Moi, la Mère de Dieu, je me sers de toi pour annoncer au monde la grande catastrophe qu’il vivra s’il ne se convertir pas. Moi, la Reine de la Paix et de l’Amour, la Mère du ciel , je suis venue cette fois sur la terre pour guérir l’esprit et non plus le corps.

Je vous promets le salut, si mon appel céleste est accueilli. Je te remercie de m’avoir répondu et je te demande de communiquer mon message au monde.

Priez et aimez. Que soit louée la Vie qui engendre la vie : Jésus-Christ ».

J’ai communiqué ce message à plusieurs autorités religieuses, dont mon évêque, convaincue d’avoir rendu service au Seigneur.

(Virge de l'Eucharistie - Manduria (Italie), nuit du 14 au 15 février 1993, à 1h 30)

Votre commentaire…