Clicks665
natale07
31

Medjugorje : La première guérison :le cas Daniel Setka 29 juin 1981 et le rapport inexact de Marco Corvaglia et Martin

Rappel : Dans l'article Medjugorje :
medjugorjeetlagospa.blogspot.com/search

je parlais brièvement du cas Daniel Setka. Les parents d'un enfant de trois ans, Daniel Setka, qui avait souffert d'une septicémie depuis le quatrième jour de sa naissance, ont demandé aux visionnaires d'intercéder pour l' enfant handicapé.

"Chère Gospa, est-ce que le petit Daniel va parler un jour? Guérissez-le de sorte que tous puissent croire en nous. Ces gens vous aiment beaucoup, chère Gospa. Effectuez un miracle ... quelque chose qui se voit ... il ... Chere Gospa, dites quelque chose


Même récit raconté par Jean Louis Martin et Marco Corvaglia (oui,les 2 sont contre Medjugorje ), mais avec une précision
supplémentaire.


Le 29 juin, Grgo Kosina, un villageois, provoque involontairement une apparition en demandant aux enfants de demander la guérison de Daniel Šetka, alors que la Gospa est partie. Elle revient aussitôt (K7).

v.i.v.free.fr/…/Rapport_Medjugo… (effacé)


Qui est Grgo Kosina ?

Le site de Marco Corvaglia en parle :

Un paroissien, Grgo Kozina, a amené un magnétophone pour décrire, par son propre commentaire, ce qui se passe et, surtout, pour enregistrer les dialogues des voyants avec la Vierge. Il fera de même le lendemain, 29 juin

[Cf. R. Laurentin, Racconto e messaggio delle apparizioni di Medjugorje, Queriniana, 1987, pp. 40 et 46]


www.marcocorvaglia.com/medjugorje-fr/%C3%A0-l%C3%A9c…

Vicka : "Le petit enfant s'appelle Danijel Šetka [il a 4 ans]… Ma vierge, quand cet enfant commencera-t-il à parler, quand ? Un jour ? Faites un miracle afin que le monde croit."

Mais la Vierge se contente de regarder l'enfant sans dire un mot.

Vicka insiste, la suppliant à plusieurs reprises. "Dites un mot, parlez un peu, ma Vierge." Une fois encore, c'est Jakov qui vient à son secours : "Que les gens croient fortement et l'enfant guérira…"

Grgo : "La Vierge remonte. Les enfants disent qu'elle remonte."


Jakov : "La première fois, elle a dit, et j'ai bien compris, elle a dit que l'enfant devait croire et qu'il guérirait.", ce que confirment Vicka, immédiatement et Ivanka, le lendemain.

Le père Zovko remarquera le lendemain : "Comment l'enfant peut-il croire alors qu'il est si
petit ?"
De fait, il ne guérira pas

www.marcocorvaglia.com/files/Recit%20documen…

www.marcocorvaglia.com/files/Rapport.pdf

mise à jour 11/2/2016 : la page que j'ai screenshooté ci-dessus et qui était inclus dans le rapport de Jean Louis Martin a disparu ou a été effacé. L'ensemble du document a été remanié.

Dans le document d'origine de Martin, il y a un dialogue entre les visionnaires et la Gospa.
Quelqu'un (puisque que Martin est mort) a réécrit le document en mode narratif et en supprimant les dialogues

La phrase "De fait , il (Daniel) ne guérira pas " a été aussi supprimé.

Aujourd'hui le nom de Setka apparait 2 fois dans le "rapport Jean Louis Martin "remanié.


et la suite de mon article montre que Setka est vivant et en bonne santé.

Ce n'est pas de chance pour Marco Corvaglia, et feu Jean louis Martin (on a appris son décés récemment),


parce que pour un non-guéri,
Setka semble bien vivant et en bonne santé.

---------------------------------------------------------

Ce site allemand raconte

Comme un argument contre l'authenticité des apparitions, la sixième apparition du 29 juin 1981 est régulièrement cité comme annoncé par la Mère de Dieu pour la guérison d'un garçon de quatre ans qui n'a jamais été fait.

Le cas est le garçon paralysé Daniel Setka.
Les parents de Mostar a été porté à Medjugorje. Les voyants lui ont recommandé à la Vierge. Notre-Dame aurait regardé l'enfant et dit: «L'enfant sera guéri."

La guérison de Daniel est enregistré dans le bureau de la paroisse de Medjugorje.

Il est mentionné à plusieurs reprises dans la littérature sur Medjugorje, comme dans le livre de témoin Stipe Cavar, un ingénieur diplômé en génie électrique: «Un garçon de Krivodol (Daniel Setka fils d'Ivan et Andja, né le 21.9.1978 à l'hôpital de Mostar), qui était sourd et muet et paralysé du côté droit, est totalement récupéré.

"(Stipe Cavar, Les premiers mois des apparitions de Medjugorje, en 2001, le CIP Katalogizacija Nacionalna i univerzitetska bibliothécaires Bosne i Herzégovine, Sarajevo, à la page 50, l'entrée de journal 16.08.1981).

Une entrevue avec Daniel Setka à partir de 2006, dans lequel il parle de sa guérison, est dans les travaux "de Medjugorje,
Tayna Gospinih Ukazanja"

par Zarko Ivkovic trouvés sur la page 154-155. (Medjugorje, Tayna Gospinih Ukazanja, Zarko Ivkovic, liste Vercernji jj, 2006)

www.oasedesfriedens.at

--------------------------------------

Stipe Cavar , ingénieur diplomé en Génie électronique et témoin parle de la guérison de l'enfant dans son livre "les premiers mois des apparitions de Medjugorje, parue en 2001.

(Stipe Cavar, Die ersten Monate der Erscheinungen in Medjugorje,
2001, CIP-Katalogizacija Nacionalna i univerzitetska bibliotheka Bosne i Hercegovina,
Sarajevo, Seite 50, Tagebucheintrag

vom 16.8.1981).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


On trouve aussi une entrevue avec Daniel Setka en
2006, dans lequel il parle de sa guérison .Cet interview est parue dans
"Medjugorje, Tayna
Gospinih ukazanja "Zarko Ivkovic
à la page 154-155.


(Medjugorje, Tayna Gospinih ukazanja,

Zarko Ivkovic, Vercernji list d.d., 2006)


www.oasedesfriedens.at
---------------------------------------------

Un membre de sa famille parle aussi de sa guérison en 2006 dans une interview.

Mon voyage à Medjugorje
Par Mladen Martinovic

En lisant les histoires et les expériences des conversions, il n' est pas difficile de voir l'amour de Dieu pour chacun de nous.

Pour moi, tout a commencé le 24 Juin, 1981. C'était la fête de Saint-Jean de jours de Baptiste, et il y avait une fête dans ma maison à Miljkovici, le premier village juste au-dessus de la colline quand vous conduisez de Mostar à Medjugorje.

J'avais treize ans à l'époque. Nous avons eu beaucoup de personnes dans notre maison. L'un des invités était mon cousin Danijel (Daniel) Setka, un garçon de quatre ans qui était en fauteuil roulant.

Il est né avec une sorte de maladie musculaire
qui affectait ses muscles qui n'ont pas grandis et ont été paralysés. Il n'a même pas pu parler, il n'était pas capable de s' exprimer en aucune façon.

Son père Ivan travaillait en Allemagne à cette époque et a visité chaque médecin qui pourrait éventuellement l'aider, mais tous les médecins étaient désemparés.

Les premières rumeurs (sur Medjugorje) ont commencé à se répandre, puisque nous étions à seulement 20 kilomètres de Medjugorje. A cette époque, la Yougoslavie était un pays communiste et tout religieux devait s' exprimer à l'église seulement. Donc, les gens ont gardé çà pour eux-mêmes.

Le sixième jour, Ivan et sa famille sont venus à Medjugorje et ont demandé aux visionnaires de demander à la Gospa (Notre-Dame en croate) de guérir Danijel. Elle a répondu que Ivan devait avoir la foi. Donc, rien n' est arrivé à ce moment et ils ont commencé à rentrer chez eux.

Parce qu'ils étaient fatigués et affamés d'être dehors toute la journée, ils se sont arrêtés dans un restaurant pour manger. Encore sous l'impression des événements, Ivan était calme.

Quand la serveuse partait, après avoir pris les commandes, Ivan s'est levé et a frappé la table avec sa main et a alors ordonné des boissons gratuites pour tout le monde dans le restaurant.

Son fils Danijel se leva du fauteuil roulant, a frappé la table avec sa main et a commencé à parler pour la première fois: ". Donnez des boissons pour tout le monde".


Aujourd'hui Danijel est plus grand que moi, et travaille dans l'entreprise de construction de son père.

C'était, je crois, le premier miracle à Medjugorje, et après celui-là, beaucoup plus ont suivi. J' aurais besoin de beaucoup de temps pour écrire chacun d'eux.

La police communiste a commencé à poursuivre et harceler les pèlerins. J'ai été emmené à la police pour des interrogatoires. Ils m' ont suivi et m'ont harcelée jusqu'à 1990. date à laquelle la Yougoslavie a commencé à se effondrer.

Ma mère a exigé que j'aille vivre en Allemagne avec ma tante. Au début, je n' ai pas suivi les conseils de ma mère, mais après que la guerre a commencé dans les parties croate et slovène de la Yougoslavie, j'ai rempli une demande de passeport, et à ma grande surprise, je l'ai reçu en deux semaines le vendredi.

Il se trouve que Ivan était en vacances et se dirigeait au retour à Francfort où il vivait à l'époque. J'ai donc quitté mon domicile le dimanche matin avec Ivan et j'étais à Francfort cette nuit. Lundi matin, les policiers militaires sont venus chez moi pour m'arrêter.

Je pense que la Gospa, comme ma mère a fait pour moi, fait la même chose pour nous. Le diable travaille dur pour obtenir nos âmes et elle le sait, et avec amour, elle essaie de nous sauver des périls de l'enfer. Avec nous, et par nous, Elle essaie d'atteindre pour beaucoup plus.

Ne vous découragez pas que d'autres personnes ne répondent pas, parce qu'ils réagissent, comme beaucoup d'entre nous ont fait au début. Nous entendons le témoignage de quelqu'un d'autre, nous le mettons de côté et puis plus tard nous l'obtenons,

et Medjugorje devient une partie de notre vie. Avec la bénédiction de Dieu et unis dans la prière, nous apportons des changements dans nos vies et la vie des gens autour de nous.

Que Dieu vous bénisse tous et nas Kraljice Mira Moli za (Reine de la Paix, priez pour nous.)


Note de la rédaction:

Mladen et son épouse et ses enfants vivent désormais à Aurora, Colorado.

Spirit of Medjugorje juin 2006.
www.spiritofmedjugorje.org/june2006.htm

books.google.ro/…/I_Have_Come_to_…
et
www.spiritofmedjugorje.org/june2006.htm

-----------------------------------------------------------------------------------------

D'autres sites qui parlent du cas Setka

Daniel est né normal et sain, le 21 Septembre 1978, le troisième enfant de John (Ivan) et Andja Setka. Quatre jours après sa naissance, il attrape une septicémie.

Il vire au bleu, est devenu rigide, et a eu des convulsions.
Il a été emmené à l'hôpital des enfants à Mostar où il est resté pendant un mois, ne montrant aucun signe d'amélioration.

Comme son père travaillait en Allemagne de l'Ouest, il a ensuite été emmené à l'hôpital là-bas pour un mois, encore une fois sans aucune amélioration.

Ses parents aussi se sont tournés vers le ciel pour demander de l'aide. Des pèlerinages ont été faites à Saint Jean de Jace en Bosnie et à Saint Roko.

Après deux ans et neuf mois, il n'y avait toujours pas de changement dans l'état de l'enfant. C'est alors que ses parents ont entendu parler de Medjugorje. Toute la famille, y compris Daniel, s'est immédiatement rendu à la colline où les apparitions avaient lieu.

Sa mère et son père l'ont porté jusqu'au Mont Podbrdo, (la colline des apparitions) et le père a demandé aux voyants d'intercéder auprès de Notre-Dame pour le petit Daniel.

Ils ont répondu qu'ils avaient déjà trop de demandes à lui soumettre et ils devaient revenir le lendemain. Ils sont revenus le lendemain, 29 Juin 1981, le sixième jour des apparitions de Notre-Dame. Après l'apparition, Jakov a indiqué que la Sainte Vierge leur avait dit que "les parents de Daniel devaient croire fermement et le garçon serait guéri".

Sur le chemin du retour la famille s'est arrêté à un restaurant. Jusqu'à ce moment-là, Daniel n'avait pas été en mesure de parler, sa tête avait toujours incliné vers la droite, et il ne pouvait faire une ou deux pas sans tomber.

Au grand étonnement de tout le monde, Daniel frappa sur la table avec sa main et dit: «Donnez-moi à boire.".

Partir de ce moment son discours s'est progressivement amélioré. Il a commencé à mettre des mots ensemble et à parler. Il a également été en mesure de se lever et de marcher sur une surface plane.

Sa marche a continué à s'améliorer au point qu'il pouvait monter et descendre des escaliers. Quand le Père Svetozar a quitté la maison de Daniel, après avoir interrogé ses parents, il vit le garçon jouer au ballon dans la cour.

Dans le livre du Père Rupcic, il décrit cinquante-six guérisons qui ont été signalés à Medjugorje dans les premiers jours.


www.medjugorje.org/a_daniel.htm

--------------------------------------------

C'est dans cette apparition qui ils ont présenté à Notre-Dame, pour la première fois d'une personne malade et a demandé Notre-Dame pour le guérir. Il était un petit garçon du nom de Daniel Setka. Vicka concerne,

"... Son père le tenait dans ses bras. Le petit garçon avait l'air à moitié mort. Il baissa la tête sur l'épaule gauche de son père. Vraiment, il avait l'air pathétique ... Le père a plaidé et a prié la Vierge de le guérir, et il nous a demandé de prier et de demander à la Vierge d'aider le garçon

... Nous avons demandé. En fait, j'étais celle qui a demandé. Elle, la Vierge, regardait le garçon. Tendrement, tendrement ... Et elle dit: «Demandez-leur de croire fermement à sa guérison. Allez dans la paix de Dieu '.


www.medjugorje.com/medjugorje/beginning-days-…

-----------------------------------------------------------------------------------------

Ministry values a répondu à une contreverse sur cette guérison et parle du cas Setka.

Quand il était tout simplement âgé de quatre jours, Daniel Setka était devenu gravement malade, les médecins croyaient que l'enfant ne vivrait pas un an.

A Sarajevo, Daniel a été diagnostiqué comme souffrant d'une combinaison de l'épilepsie et une hémiparésie spastique, ce qui rendait l'enfant incapable de parler, de marcher, ou à peine tenir sa tête.

Issu d'une famille religieuse, les parents de Daniel ont emmené à Medjugorje dès qu'ils ont entendu des apparitions. Le 28 Juin 1981, le père de Daniel l'a porté jusqu'à Podbrdo, où les visionnaires ont connu leurs apparitions, et, au cours des apparitions, l'une des visionnaires (Vicka Ivankovic) a présenté le garçon à la Madone.

Les signes de la guérison sont apparus bientôt peu après, quand les parents de Daniel qui étaient dans un café à proximité ont commencé à dîner. Le garçon brusquement a frappé la table et, en présence de nombreux témoins, a dit: «Donne-moi à boire." Selon ses parents, ce sont les premiers mots que leur enfant avait jamais prononcé de sa vie.

Le lendemain, les parents de Daniel sont retournés avec leur fils à Podbrdo. Il n'était pas encore parfait. Ils ont permis à l'enfant de faire deux pas en avant de tomber. Il ne pouvait toujours pas tenir sa tête pendant plus de quelques secondes et ses parents ont dû le porter jusqu'à la colline. A mi-chemin, cependant, Daniel a été déposé par terre par ses parents.

L'enfant se tenait fixement pendant quelques secondes, puis se mit à marcher sans difficulté. Quelques instants plus tard, il a commencé à parler, puis à grimper sur les rochers.

Finalement, il se retourna et cria à sa mère d'une voix vibrante: «Maman, regarde, je marche!" Comme ses parents en larmes se mirent à genoux dans la prière et l'action de grâce, les villageois ont propagé rapidement la nouvelle de la guérison de l'enfant dans toute la région, atteignant même Sarajevo.

À la fin de l'après-midi, les journalistes et équipes de télévision de toute la Yougoslavie sont arrivés pour relater l'histoire miraculeuse, la couverture atteignant même l'Italie.


http://ministryvalues.com/index.php?option=com_content&task=view&id=815&Itemid=214

---------------------------------------------------------------

L'histoire raconté par les parents en 1983

La première guérison :le cas Daniel Setka
(Danijel Setka en croate)
(pas de photo trouvé)


Commentaire : La seule différence que j'ai trouvé
avec les autres récits est sur le nom du Père. Ivan Setka.
Dans l'interview, il est nommé John Setka, en français Jean .
Mais Ivan signifie en slave, Jean, donc John.


Entretien avec les parents de Danijel Setka par le Père Svetozar Kraljevic
[3 Avril, 1983]

Danijel Setka était né sain et sauf à l'hôpital de Mostar le 21 Septembre 1978. Il était le troisième enfant de John et Andja Setka. Quand il était âgé de quatre jours, Danijel est tombé gravement malade et on se hâta de l'amener à l'hôpital de Mostar pour les enfants.

A Pâques 1983 [3 Avril] J' ai visité la maison des parents dans Mrkodol, près de Mostar et j'ai parlé avec eux sur la maladie de Danijel et le moment où son état a commencé à améliorer d'un seul coup, après qu'ils soient allés en pèlerinage à Medjugorje et (à travers les enfants) qu'ils aient demandé de l'aide à la Saint Vierge.

Vr. Svetozar: John, parlez-moi de l'état de santé à la naissance Danijel et les jours suivants.

John: Sa naissance était tout à fait normal, mais quatre jours plus tard, les infirmières ont remarqué que l'enfant était raide et bleu et a eu des convulsions. Personne ne pouvait dire ce qui était arrivé. Il a été envoyé à l'hôpital pour enfants et le médecin a presque refusé de l'admettre. En fait, il avait d'abord refusé. Il a dit, "Que pouvons-nous faire pour un enfant mort?"

Vr. Svetozar:
Après son admission, sa santé était meilleure ou pour le pire?

John: Il a passé un mois à l'hôpital de Mostar, puis nous l'avons ramené à la maison pour être baptisé. Puis nous sommes allés d'une clinique à l'autre et d'une pratique médicale à l'autre, pour trouver la cause de sa maladie.

Aucun des nombreux médecins que nous avons consultés ne pouvait l'aider. Puis nous l'avons emmené à l'Allemagne de l'Ouest, où je travaille, et il y demeura pendant un mois. Au cours de ce mois, il a reçu un traitement médical, mais pas d'exercices.


Vr. Svetozar: Qu'est-ce que les médecins ont dit sur son état?

John: Une sorte de paralysie, la polio. Je ne sais pas exactement quoi.

Vr. Svetozar: Qu'avez-vous fait alors?

John: Il n'y avait rien que je n' aurais pas fait pour mon fils. Même l'Amérique n' était pas trop loin pour y aller si je pensais qu'il pourrait y être aidé. Nous étions déjà allés en pèlerinage aux sanctuaires de Saint-Jean et le Saint Rotko. Lorsque j'ai entendu parler des apparitions de la Vierge à Medjugorje, nous sommes tous allés, John inclus là-bas. Immédiatement !

Vr. Svetozar: Andja, Qu'est-ce qui est arrivé lorsque vous êtes allé à Medjugorje?

Andja: Quand nous sommes allés la première fois, un dimanche, John a demandé aux six enfants de demander à la Madone d' aider notre fils. Ils m' ont promis qu'ils lui demanderaient le lendemain et ils nous ont demandé de revenir le lendemain parce qu'il y avait déjà trop de demandes pour ce jour-là. Et donc nous avons escaladé le lendemain la montagne.

Ensuite, selon ce que dit Jakov, la Vierge a dit que nous, les parents, devions croire avec ferveur, et si oui , Danijel serait guéri .

Vr. Svetozar: Je comprends, John, vous êtes sur le chemin de Medjugorje et vous vous arrêtez dans un restaurant. Qu'est-il arrivé dans ce restaurant?

John: Danijel ne pouvait pas parler ou presque, mais d'une manière ou d'une autre, il est devenu plus fort après que nous ayons visité le lieu où Marie était apparue. Soudain, alors que nous étions à la table du restaurant, Danijel leva la main, a frappé la table et dit: «Donnez-moi à boire." Ma mère et ma femme étaient là et ont vu, et aussi les autres personnes dans le restaurant. J'ai immédiatement crié: "C'est une guérison"

Vr. Svetozar:
Andja, vous avez eu tout le temps Danijel, chaque instant de votre vie. Quel était son état lorsque vous l'avez apporté pour la première fois à Medjugorje et comment a changé son statut alors?


Andja: La première fois que nous l'avons emmené à la colline, Danijel pouvait faire une ou deux pas. C' était tout car il tombait plus loin et posait sa tête sur son épaule droite. Il ne pouvait pas parler. Alors John et moi lui firent monter la montagne. Puis nous avons commencé à remarquer qu'il pouvait se tenir debout et marcher là où le sol était plat. Puis il a dit quelques mots, plutôt balbutier, et puis il a commencé à parler!

Alors qu'il se tenait normalement entre les rochers et le sentiers. Il m'a appelé «Maman, regarde, je marche!" Je peux vous assurer, c' était le moment le plus heureux de ma vie, pour voir mon fils marcher. [Andja a pleuré quand elle m'a dit cela.]

Vr. Svetozar: Danijel peut maintenant normalement monter les escaliers?

Andja: non seulement il va normalement monter les escaliers, mais il aime les descendre! Sa main droite n'est pas aussi bonne que sa main gauche et sa voix n'est pas toujours comme il se doit. Il peut dire quoi que ce soit, mais il ne peut pas prononcer tous les mots correctement.

Vr. Svetozar : John, depuis que vous avez amené Danijel à la colline à Medjugorje, et que vous avez vécu principalement en Allemagne,et que régulièrement vous retournez pour visiter votre famille.

Quels changements avez-vous remarqué pour Danijel ?

John: Chaque fois que je reviens d'Allemagne, il était mieux.

Vr. Svetozar: Croyez-vous John que c'était la Vierge qui l'a guéri?

John: Personne d'autre. C'est tout ce que je peux dire. C'est la Vierge qui l'a aidé et même si je suis allé visiter St. Jean, la guérison était l'œuvre de Dieu.

Vr. Svetozar: Est-ce que les médecins l'ont aidé d'une manière ou d'une autre?

John: Non, je ne crois pas. Si cela avait été possible, ils lui auraient donné le traitement avec des médicaments. Tout ce qu'ils faisaient, c'était des tests. Ils m'ont donné des conseils pour faire des exercices avec lui, mais je n' ai pas pu le faire s' asseoir. Ce qui a été fait, c'était de prescrire des exercices qui pourraient l'aider à parler.

Vr. Svetozar: Vous croyez le même chose , Andja?

Andja: Je crois que la Madone a partiellement guéri mon fils et qu'elle le soigne complètement, de sorte que sa main droite soit aussi bonne que sa gauche.

Vr. Svetozar: Merci John et Andja, pour cette interview et votre témoignage.

John: Il n'y a pas à nous remercier, Père. Je suis toujours content d'avoir à répondre aux questions de tout le monde . Je n'ai peur d' hésiter à répondre à ces questions. Que je sois ici ou en Allemagne, je dis à tous: «J' ai à la maison la preuve!"

Il faut dire aux personnes qui viennent à moi et qui se demandent si y a un Dieu ou non,si c' est vrai , que Dieu aide ou non, que la Madonne apparaît ou non.Que je crois en Dieu et pour moi c'est assez.


Vr. Svetozar: Quand j' ai quitté la maison, j'ai vu le petit Danijel près des escaliers, jouer avec un ballon de football dans la cour .

Traduction hollandaise: Chris De Bodt

medjugorje-bn.efpk.net

medjugorje-bn.efpk.net

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Rappelez-vous la remarque dans le témoignage de Marco Corvaglia

Le père Zovko remarquera le lendemain : "Comment l'enfant peut-il croire alors qu'il est si petit ?"

Dans l'ouvrage " the miracle détective". p101-p103, on a le témoignage entier.

Tôt le matin du 1er Juillet, le père Zovko a entendu parler du petit garçon de trois ans, Daniel Setka, qui avaient été recommandés à la Madonne par les visionnaires lors de l'apparition dans la soirée du 28. Juin (erreur de date).

Le prêtre cette fois convoque Mirjana et lui a demandé de décrire la réponse de la Vierge.


"Elle regarda l'enfant pendant deux ou trois minutes," répondit Mirjana. "Le regard était plein de miséricorde. . . il faudrait une foi forte pour que l'enfant aille mieux ".
"et ensuite l'a-t'il fait ?" a demandé Zovko .
"Elle a dit de croire fermement et l'enfant sera guéri."

"Comment l'enfant peut croire quand il est si petit?"
"Elle a dit,« Nous devons croire fermement qu'il va guérir », dit Mirjana.
"Je pense que cela signifiait que l'enfant et ses parents doivent avoir une foi solide."
"Pensez-vous que le garçon ira jamais mieux ?» demanda le prêtre.
"Je crois qu'il le sera, parce Elle le regarda avec une telle miséricorde."
"Quand le garçon ira mieux?» At-il demandé.
"Dans un an ou deux, Je crois," elle cherche à deviner.

Ce que ni le prêtre, ni le visionnaire savaient,c'était que la guérison du garçon avait déjà eu lieu.

Daniel Setka était devenu gravement malade - quand il était âgé de quatre jours. Impossible de déterminer une cause, son pédiatre a envoyé l'enfant à l'hôpital pour enfants de Mostar. Un mois plus tard, sa condition
tion est restée non diagnostiquée; les médecins ont dit que le bébé ne vivrait pas un an. les parents ont envoyer Daniel pour subir une série de tests cliniques.

Le scanner electroencephalograme a montré que l'enfant a connu un"paroxysme» au taux de trois à cinq par seconde, mais aucun médecin ne pouvait offrir une explication jusqu'à ce qu'un professeur à l'école de médecine à Sarajevo ait diagnostiqué que le garçon souffrait d'une combinaison d' hémiparésie spastique et epilepsie.

À l'âge de deux ans et demi, Daniel était un figure pathétique; incapable de parler ou de marcher, il pouvait à peine tenir sa tête.Sa famille était religieuse, et a fait les pèlerinages dans divers sanctuaires en Yougoslavie, mais rien n'a changé.


Les Setka ont continué à rechercher un miracle,
cependant, et se précipitèrent vers Mediugorie quand ils ont entendu parler des Apparitions sur Podbrdo.

Un voisin à Bijakoviéi a introduit la famille auprès des six voyants. »Le petit garçon avait l'air à moitié mort,» se souvint Vicka, qui l'a rencontré au domicile de ses parents l'après-midi du 28 Juin .

Le père de Daniel l'avait porté jusqu'à Podbrdo ce soir. À la demande express des voyants, la foule a
permis à l'enfant de rester près d'eux pendant les chants et les prières;

C'était Vicka qui a présenté le garçon à la Vierge pendant l'apparition.
Il (Ivan) avait le sentiment vague mais immédiat que son fils était plus fort,
Le père de Daniel dit, qu' il ne voyait aucune indication réelle jusqu'à ce que la famille s'arrêta au café près de l'église de Medjugorje. Au moment
après qu'ils aient demandé le dîner, en présence de témoins le garçon a tapé sur la table et d'une voix que tout le monde pouvait entendre à proximité, a dit «Donne-moi à boire.»


C'étaient, prétendaient ses parents, les premiers mots qu'il avait jamais parlé. La mère et la grand-mère de Daniel ont commencé à crier et à pleurer; son père s'écria: «C'est une guérison."

Les parents de Daniel l'ont ramené à Podbrdo le lendemain. bien que
loin de Spry, il a réussi à faire deux pas de sa propre volonté avant de
chuter. Il ne pouvait toujours pas tenir sa tête pendant plus de quelques secondes et n'avait pas parlé un mot depuis son exclamation dans le café.
les parents l'ont transporté la plupart du temps sur la colline, s'arrêtant tous les vingt
de mètres et laisser osciller le garçon pendant un moment avant que ses jambes s' effondrent
sous lui. À un endroit,à un peu plus de la moitié du chemin, ses parents ont mis Daniel à terre et l'ont regarder se tenant droit pendant quelques secondes, puis commencer
à marcher avec une apparente facilité.

Quelques instants plus tard, il a commencé à parler.Les témoins ont dit que les mots sont sortis dans un tel fatras qu'il était impossible de comprendre ce qu'il disait.


Tout à coup, le garçon a commencé à grimper sur les rochers. Debout au sommet d'une pierre, il se retourna et a appelé d'une voix
à la fois forte et claire, «Maman, regarde,Je marche!"
Ses parents en sanglots s'agenouillèrent pour prier, ceux qui étaient présents ont répandu l'histoire à travers le village. L'histoire de la guérison du garçon avait Sarajevo atteint l'après-midi.

Équipes de télévision et reporters de journaux ont commencé à arriver de tous les coins de Yougoslavie.Il y eut même des appels de journalistes venant Italie.


Cette affluence a agité les autorités civiles dans
Mostar et Sarajevo, qui ont été abasourdi fois déjà ce jour-là, quand les 2 jeunes travailleurs sociaux assignés pour garder les six voyants qui étaient montés sur le mont
Podbrdo la veille, ont présenté leurs démissions, insistant
qu'ils ne pouvaient pas poursuivre après ce qu'ils avaient vu dans le champ extérieur de Cerno.

Beaucoup d'officiers de la milice sont arrivés à Medjugorje pendant l'après-midi, le double du
nombre en quelques heures.
Pendant ce temps, dans Citluk, les officiers ont continué à diriger leurs menaces envers le Père Zovko, avertissant que le prêtre ferait face à des accusations criminelles s' il était incapable de contrôler les "démonstrateurs"

qui s'assemblaient au Podbrdo chaque soir.


The Miracle Detective: An Investigation of Holy Visions

books.google.fr/books?isbn=1555847447 -

books.google.ro/…/The_Miracle_Det…

Ce site italien apporte le témoignage du Père Jozo

Voici quelques détails de cet épisode que se remémore le Père Jozo :

" Vers la fin Juin 1981 est arrivé à Medjugorje de l'Allemagne deux parents avec leur fils , Danijel malade depuis trois années d'une mauvaise infection qui avait attrapé et il ne se pas développait plus .

Son mari tenait un restaurant en Allemagne . Ils ont cherché la guérison de l'enfant par la grâce de Notre-Dame et ont donc demandé à un voyant ce qu'ils doivent faire pour l'obtenir .

Grâce à la Vierge le voyant répondit: « Que les parents croient fermement , prier et jeûner» . Mais le père de l'enfant a refusé de mettre en pratique l'appel de Notre-Dame . Le lendemain, ils lui ont demandé la même question à un autre voyant et la réponse a été la même . Le père ne croyait pas .

La mère , cependant, sentait dans son cœur cette voix : «Pourquoi pensez-vous que vous ne pouvez pas faire le jeûne pour la guérison de votre fils ? '

Et alors il a commencé à faire le jeûne . Surpris par le courage de sa femme , le mari a emboîté le pas. Après trois jours, ils sont venus vers moi et ont dit: « Nous avons fait le jeûne ».

Je bénis tous les malades, mais pour Danijel,il ne s'est rien passé . La mère ne voulait pas s'en aller . Elle entra dans la cuisine et nous avons prié ensemble.

Soudain , sa mère a entendu la grâce et a posé son fils , et l' a soutenu en disant: « Allez, Danijel , marche . Et aussitôt que l'enfant a commencé à faire les premiers pas .

Il est maintenant grand , va à l'école , joue au football , est un garçon normal .

Ces parents aujourd'hui dans leur restaurant conseillent les clients de jeûner le mercredi et le vendredi .


www.messaggimedjugorje.net/29-giugno.html

Commentaire :

Il est normal que les témoignages soient légèrement différents.

Nous avons les témoins directs : les parents Setka, les visionnaires, puis les témoins indirects comme le Père Jozo ou le cousin de Daniel Setka ou Daria Klanac .

Mais tous rapportent que Daniel était malade avant d'aller à Medjugorje et qu'après il fut guéri.

Sauf Marco Corvaglia et son ami Martin.

nb : C'est Jean Louis Martin qui a écrit : "il ne guérira pas"
en parlant de Setka.Et on voit même qu'il a fait un rajout en 2012.


www.marcocorvaglia.com/files/Recit%20documen…

Mais le document est hébergé sur le site de Marco Corvaglia.

En 29 ans,Martin n'a jamais trouvé le temps de vérifier le cas Setka et apparemment aussi pour Marco Corvaglia.
natale07
25/01/16
....C’est pourquoi, petits enfants, revenez à mon cœur afin que je puisse vous conduire à mon Fils Jésus qui est le chemin, la vérité et la vie....
02/08/15
Mes enfants, faites en sorte que tous puissent connaître mon Fils, faites en sorte qu'il soit aimé, car la vérité se trouve en mon Fils, né de Dieu, Fils de Dieu.
natale07
02/09/16
....Mes enfants, mon Fils vous regarde. Priez pour que vous aussi puissiez voir son visage et que son visage puisse vous être révélé. Mes enfants, je vous révèle l'unique et pure vérité. Priez pour pouvoir la comprendre et pour pouvoir répandre l'amour et l'espérance....
02/03/16
Chers enfants, ma venue parmi vous est un don du Père Céleste pour vous. A travers son amour je viens vous …More
02/09/16
....Mes enfants, mon Fils vous regarde. Priez pour que vous aussi puissiez voir son visage et que son visage puisse vous être révélé. Mes enfants, je vous révèle l'unique et pure vérité. Priez pour pouvoir la comprendre et pour pouvoir répandre l'amour et l'espérance....
02/03/16
Chers enfants, ma venue parmi vous est un don du Père Céleste pour vous. A travers son amour je viens vous aider à trouver le chemin vers la vérité, le chemin vers mon Fils. Je viens vous confirmer la vérité. Je désire vous rappeler les Paroles de mon Fils. Il a prononcé des paroles de salut pour le monde entier, des paroles d'amour pour tous; amour qu'il a prouvé par son sacrifice....
02/02/16
«Chers enfants, je vous ai appelés et je vous appelle à nouveau à connaître mon Fils, à connaître la vérité.....
dvdenise likes this.
One more comment from natale07
natale07
02/01/18
Chers enfants, quand l'amour tend à disparaître sur terre, quand on ne trouve plus le chemin vers le salut, moi, votre Mère, je viens à vous pour vous aider à connaître la foi véritable, vivante et profonde.......
02/04/17
......Mon Fils vous a montré le chemin, lui qui s'est incarné et a fait de moi le premier Calice. Par son sacrifice suprême, il vous a montré comment on doit aimer. …More
02/01/18
Chers enfants, quand l'amour tend à disparaître sur terre, quand on ne trouve plus le chemin vers le salut, moi, votre Mère, je viens à vous pour vous aider à connaître la foi véritable, vivante et profonde.......
02/04/17
......Mon Fils vous a montré le chemin, lui qui s'est incarné et a fait de moi le premier Calice. Par son sacrifice suprême, il vous a montré comment on doit aimer. C'est pourquoi, chers enfants, n'ayez pas peur de dire la vérité. N'ayez pas peur de vous changer vous-mêmes et de changer le monde en répandant l'amour, faisant en sorte que mon Fils soit connu et aimé, en aimant les autres en Lui. Moi, en tant que Mère, je suis toujours avec vous. Je prie mon Fils pour qu'il vous aide à faire régner l'amour dans votre vie - l'amour qui vit, l'amour qui attire, l'amour qui donne la vie. C'est cet amour que je vous enseigne - le pur amour. C'est à vous, mes apôtres, de le reconnaître, de le vivre et de le répandre.......
02/10/16
Lui qui est la première Lumière et le commencement de la Rédemption. Apôtres de mon amour, vous qui priez, sacrifiez-vous, aimez et ne jugez pas, mais allez et répandez la vérité, les paroles de mon Fils, l'Evangile,......