Clicks302

Le jeune du ramadan , encore un "oxymoron " de l'islam !

le mage vainqueur
122
Comme chaque année, le ramadan, une aubaine pour le business du halal Voir aussi L 'Algérie se prépare pour le "jeune" du ramadan VIDÉO - Ce mois de jeûne qui débute jeudi en France est aussi une …More
Comme chaque année, le ramadan, une aubaine pour le business du halal

Voir aussi L 'Algérie se prépare pour le "jeune" du ramadan

VIDÉO - Ce mois de jeûne qui débute jeudi en France est aussi une période où les musulmans consomment plus que d'habitude.

C'
est reparti. Dès jeudi, des millions de musulmans pratiquants vont jeûner de l'aube au crépuscule. Période de célébrations religieuses, le ramadan est aussi un moment de grande consommation pour ces ménages, comme les fêtes de fin d'année. Selon les estimations du cabinet Solis, spécialisé dans le marketing identitaire, les familles musulmanes voient alors leurs dépenses alimentaires grimper de l'ordre de 34%, ce qui représente 434 euros en moyenne par foyer. Pendant le ramadan, on prépare en effet des plats plus élaborés, la rupture du jeûne est l'occasion de recevoir famille et amis.

» LIRE AUSSI - Le ramadan raconté dans Le Figaro de 1906

U
ne aubaine pour le marché du halal qui en l'espace de dix ans a connu une croissance exponentielle en France. Son chiffre d'affaires est estimé entre 5 milliards et 7 milliards d'euros, presque autant que le marché du bio. Un gâteau que se disputent le commerce traditionnel et les grandes surfaces qui n'hésitent plus à doper la consommation de ces produits durant le ramadan à coups de promotions et de mises en-avant de ces produits dans leurs rayons. C'est le cas par exemple de Carrefour qui propose jusqu'au 28 mai des réductions de l'ordre de -50% ou encore Auchan, qui met en avant un catalogue de produits «aux parfums de l'Orient» avec par exemple une réduction sur un troisième paquet de pistaches, ou une remise sur des bonbons halal.

La mise en avant des produits phares tels que la feuille de brick, la semoule, le lait fermenté, les dates ou encore les couscoussiers semblent fonctionner. D'après un sondage réalisé par le cabinet Solis, 52% des personnes interrogées, originaires du Maghreb, qui ont déclaré avoir reçu dans leur boîte aux lettres des prospectus promotionnels, ont affirmé que ces offres les avaient incités à faire des achats en grandes surfaces. D'autant que désormais, il existe dans les grandes surfaces des rayons dédiés de produits halal ou dit orientaux.
Le halal bio encore embryonnaire

La grande distribution est de plus en plus active durant cette période et marque des points en répondant de mieux en mieux aux attentes de cette clientèle. Les enseignes proposent par exemple des promotions plusieurs semaines avant le début du mois du ramadan, car beaucoup d'achats se font en amont» précise Abbas Bendali, directeur du cabinet Solis. «Les grandes enseignes ciblent aussi de plus en plus les jeunes urbains actifs en proposant des produits pratiques à faire, comme des kits pour confectionner des gâteaux ou son pain» ajoute le directeur de Solis.

Malgré l'offensive des grandes surfaces, le commerce traditionnel s'en sort toujours bien. «Les dépenses alimentaires sont captées majoritairement (54%) par les petits commerces, les marchés, et les boucheries halal qui font souvent aussi semi-grossiste» ajoute Abbas Bendali. 85% des dépenses des foyers qui entrent dans le mois du ramadan concernent la viande. «Les gens vont préfèrent aller chez le boucher, psychologiquement ça rassure» poursuit Abbas Bendali.

Cette clientèle est en effet de plus en plus attentive à la traçabilité des produits. D'après l'étude du cabinet Solis, 44% des consommateurs déclarent n'acheter que certaines marques car elles bénéficient selon eux d'une meilleure réputation sur leur garantie halal. Et si «les vents du marketing made in France et du bio soufflent aussi sur ces consommateurs en quête de plus de qualité, l'offre n'est pas encore là, indique Abbas Bendali. Et d'ajouter: «A Paris par exemple, les boucheries halal bios se comptent encore seulement sur les doigts d'une main».
» À VOIR AUSSI - Tout ce qu'il faut savoir sur le ramadan

FIGARO www.lefigaro.fr/…/20010-20180515A…=AL-201

Ramadan, mois de la surconsommation et du ….gaspillage

L
e paradoxe est saisissant ! Le mois de ramadan, mois d’abstinence et de transcendance est pourtant devenu le mois de la surconsommation et du ….gaspillage. Dans la quasi-totalité des pays musulmans, le mois de ramadan rime désormais avec hausse considérable des dépenses, consommation effrénée, gaspillage, festivités musicales nocturnes dites islamiques … Autant de maux en parfaite contradiction avec la philosophie islamique du ramadan et son sens profond. Devant un tel non-sens, il est grand temps de corriger l’erreur d’aiguillage qui a mené à ces dérives si loin de la véritable finalité du ramadan.

Le ramadan n’échappe plus au piège de la société de consommation, et devient une belle période d’opportunité commercial
Dans la conception néo- libérale de la société, toute occasion est bonne pour mieux vendre et inciter les individus à consommer davantage. Même le jeûne du mois de ramadan, acte de dévotion, de transcendance et de dépassement par rapport à nos instincts, est désormais pris au piège de la sacro-sainte doctrine néo libérale du tout marché. Il est devenu un rendez-vous majeur dans l’agenda des plans marketing des grandes enseignes commerciales, particulièrement de l’industrie alimentaire. Dans la plupart des pays musulmans, difficile durant cette période d’échapper au matraquage publicitaire de ces entreprises, affichant ostensiblement des produits alimentaires (plats cuisinés, bouillons, laits…) avec l’estampillage d’usage «Ramadan Moubarak»! Ces annonces commerciales conçues spécialement pour le ramadan semblent avoir plus de résonnance auprès de la population. En fait, le sentiment de faim occasionné par le jeun aiguise les appétits et rend les jeûneurs plus audibles aux messages subliminaux des annonceurs. Cette association d’idée « ramadan-consommation » est un non-sens total et une trahison de l’esprit du ramadan !

Le mois béni de ramadan l’est devenu surtout pour les grandes enseignes de la distribution, qui pour l’occasion aménagent des rayons de produits alimentaires « Spécial Ramadan », pris d’assaut par des consommateurs, dont la propension à l’achat est dopée par le jeun. Au Sénégal, un responsable d’une chaîne de distribution révèle que durant cette période « la hausse de la consommation des familles est spectaculaire…le chiffre d’affaires réalisé lors du ramadan est comparable à celui des fêtes de Noël (hausse de 50% par rapport à la période normale)… »

Ce constant désolant est pourtant observable dans la plupart des foyers musulmans. Au Maroc, le Haut Conseil du Plan (HCP) révèle qu’en 2016, pendant le ramadan, les dépenses alimentaires ont augmenté de 37%. En Tunisie, selon les statistiques de l’Institut National de la Consommation (INC), la consommation de tous les produits alimentaires de base augmente durant le ramadan : +60% pour la consommation de sucre, +41% pour la viande de volaille, +420% pour la consommation de thon ! En France, selon les résultats d’une étude menée par le cabinet Solis, les dépenses alimentaires des ménages musulmans augmentent de 30% durant le mois de ramadan.
Il est vrai que durant ce mois, l’élan de générosité et de partage est plus marqué. Ce qui peut occasionner un surplus de dépenses qui se comprend parfaitement. Mais ce qui est en cause ici, c’est cette tendance consumériste de nos sociétés qui s’accentue durant le ramadan et qui occasionne souvent des gaspillages très importants.

Le mois du ramadan…mois du gaspillage alimentaire
Cette tendance à la surconsommation a pour conséquence directe le gaspillage, car une bonne partie des provisions alimentaires finit à la poubelle, puisque les quantités achetées sont souvent supérieurs aux besoins réels. Selon le rapport de l’organisation France Nature Environnement, «… en Algérie, pendant le ramadan, sur les 10 millions de quintaux de légumes achetés pendant cette période, 500 000 seront jetés à la poubelle ; de même que les baguettes de pain dont 120 millions sur 4,1 milliards achetées seront jetées aux ordures ou encore pour les 12 millions de litres de lait sur 150 millions achetés. En Bahrein, plus de 40% des aliments préparés chaque jour pendant le ramadan pourraient finir à la poubelle oumma.com/ramadan-mois-de…».

Est –il encore nécessaire de rappeler que le gaspillage est formellement proscris par le Coran : « …Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des démons… » Sourate 17 verset 26/27 ou encore « …Mangez et buvez, mais ne gaspillez point ! Car Allah n’aime pas les gaspilleurs » Sourate 7 verset 31.

Soirée ramadan et festivals
Une nouvelle tendance notée pendant le mois de ramadan est l’organisation de soirées, de concerts ou de festivals de musique culturels ou religieux durant le ramadan. Baptisé tantôt « layaali ramadan » en Tunisie, « Nuit du ramadan » à Paris, « festival salam » au Sénégal, ou « Nuits blanches du ramadan » en Algérie, ces manifestations culturelles participent et renforcent la perception du ramadan comme une période festive et récréative. Or nulle part dans le livre saint ou dans la tradition du prophète (PSL) et des pieux ancêtres, le mois de ramadan est assimilé à une fête. Bien au contraire, dans la pure tradition musulmane, les nuits du ramadan sont consacrées à la dévotion, aux tarâwih (prières surérogatoires faites pendant les nuits du ramadan), compte tenu des mérites et bénédictions inestimables que cela comporte. Dans un hadith rapporté par Boukhari et Mouslim, le Prophète Mouhamed (PSL) dit « Quiconque passe les nuits du ramadan en prière avec foi et espérant la récompense [auprès d’Allah], verra ses péchés antérieurs pardonnés ».

par Thierno Mouhammed Said Diop 7 mai

Le ramadan en photos www.google.com/search=Q3PoKsNjfosXsM:
le mage vainqueur
Le ramadan, c'est d'abord un obscurantisme inadapté à un pays occidental du XXIe siècle. C'est une gigantesque hypocrisie, contraignant des individus à ne pas manger, ni boire, ni avoir de rapports sexuels, durant un mois, du matin au soir, avant de se goinfrer la nuit. C'est surtout un flicage social exercé par la communauté sur les moins pratiquants d'entre eux
L'Institut des études sociales …More
Le ramadan, c'est d'abord un obscurantisme inadapté à un pays occidental du XXIe siècle. C'est une gigantesque hypocrisie, contraignant des individus à ne pas manger, ni boire, ni avoir de rapports sexuels, durant un mois, du matin au soir, avant de se goinfrer la nuit. C'est surtout un flicage social exercé par la communauté sur les moins pratiquants d'entre eux
L'Institut des études sociales sur le monde arabe a révélé que pendant le ramadan, dans les pays musulmans de l'Afrique du Nord, les crimes sont multipliés par 1,5, les accidents de la route et les vols par trois, la prostitution augmente de 216,40 %, les maladies de la tension, de diabète et de cholestérol de 27,56 %.
À la RATP, au dépôt de Nanterre, la direction reconnaissait que le mois du ramadan s'était traduit en 2014 par 26,5 % d'arrêts maladie supplémentaires, 137,5 % d'accidents de travail en plus, et 48 services non couverts.
@tintine Hé je cherche après titine titine ho la titine ,es un oxymoron académique ? je vous trouve bien pointu du MOIS JE .
Tina -Pelletier likes this.
le mage vainqueur
tintine
Avez vous lu le texte , ou seulement le titre . Le diable se cache dans les détails !
tintine
le mage vainqueurIl s'agit surtout d'être rigoureux sur le sens des mots si on veut être crédible, et ne pas risquer de dire tout et son contraire. Je trouve que depuis quelques temps, les commentaires sur ce site manquent de rigueur. Si c'est cela être ennuyeusement académique, je revendique, mais je suis désolée de vous avoir ennuyé !
le mage vainqueur
tintine
Bonjour , on peut faire des petits jeux de mots , ou bien faut-il etre ennuyeusement académique , lisez le texte en description svp !
tintine
le mage vainqueur Je sais , ayant longtemps eu du mal à supporter le silence assourdissant du Conseil de l'Ordre des médecins, ce qu'est un oxymoron. Dans le jeûne du Ramadan, je ne vois pas de contradiction dans les deux termes , puisque l'étymologie de ramadan semble venir de 'ramad' ('être échauffé'); mais je ne suis pas spécialiste de la langue arabe.
le mage vainqueur
Le ramadan, c'est d'abord un obscurantisme inadapté à un pays occidental du XXIe siècle. C'est une gigantesque hypocrisie, contraignant des individus à ne pas manger, ni boire, ni avoir de rapports sexuels, durant un mois, du matin au soir, avant de se goinfrer la nuit. C'est surtout un flicage social exercé par la communauté sur les moins pratiquants d'entre eux
L'Institut des études sociales …More
Le ramadan, c'est d'abord un obscurantisme inadapté à un pays occidental du XXIe siècle. C'est une gigantesque hypocrisie, contraignant des individus à ne pas manger, ni boire, ni avoir de rapports sexuels, durant un mois, du matin au soir, avant de se goinfrer la nuit. C'est surtout un flicage social exercé par la communauté sur les moins pratiquants d'entre eux
L'Institut des études sociales sur le monde arabe a révélé que pendant le ramadan, dans les pays musulmans de l'Afrique du Nord, les crimes sont multipliés par 1,5, les accidents de la route et les vols par trois, la prostitution augmente de 216,40 %, les maladies de la tension, de diabète et de cholestérol de 27,56 %.
À la RATP, au dépôt de Nanterre, la direction reconnaissait que le mois du ramadan s'était traduit en 2014 par 26,5 % d'arrêts maladie supplémentaires, 137,5 % d'accidents de travail en plus, et 48 services non couverts.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
le mage vainqueur
tintine
oxymore, oxymoron
nom masculin
Figure de style qui consiste à allier deux mots de sens contradictoires.
Exemple d'oxymore : « une douce violence ».
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
Rafał_Ovile
La secte islamique diabolique est un outil entre les mains des maçons, des satanistes, des néo-marxistes et des apostats pour éliminer le christianisme. /What Did the Saints Say about Islam?
Ne nous laissez pas sucomber and one more user like this.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
le mage vainqueur likes this.
Rafał_Ovile likes this.
@tintine ,vous êtes d'une obscure cartée comme la ramadan .
AveMaria44
On se retient le jour, pour se lâcher la nuit, une preuve supplémentaire que nous avons à faire à une fausse religion, qui fait les affaires des épiciers.
le mage vainqueur and one more user like this.
le mage vainqueur likes this.
Ne nous laissez pas sucomber likes this.
tintine
Excuses: cela n'a rien d'un oxymore.
Mais pour nous, tel que nous comprenons le mot "jeûne", cela ressemble plus à une hypocrisie ? Sauf que le mot "jeûne" est de signification élastique selon les cultures.
Jeûner, c'est se priver quant à la nourriture, et je pense qu'il y a tout de même dans le Ramadan une exigence de sacrifice: par exemple ne pas boire de l'aube au coucher du soleil quand il …More
Excuses: cela n'a rien d'un oxymore.
Mais pour nous, tel que nous comprenons le mot "jeûne", cela ressemble plus à une hypocrisie ? Sauf que le mot "jeûne" est de signification élastique selon les cultures.
Jeûner, c'est se priver quant à la nourriture, et je pense qu'il y a tout de même dans le Ramadan une exigence de sacrifice: par exemple ne pas boire de l'aube au coucher du soleil quand il fait chaud peut être pénible.
Quand nous jeûnons, nous, les catholiques, nous diminuons nos rations alimentaires et nous nous abstenons de certains aliments, avec des règles respectueuses de nos besoins corporels, faisant de ce jeûne un sacrifice purement spirituel, ce qui peut être très bénéfique pour notre santé, tant du corps que de l'âme; eux, quand ils jeûnent, ils mangent beaucoup la nuit et rien du tout le jour, ce qui, sans présumer des effets sur leur santé spirituelle, est très mauvais pour leur santé physique et donc aussi mentale.