Clicks190

Catéchisme en Images, texte & Image no. 60

LES PÉCHÉS L’AVARICE — LA LUXURE — LA GOURMANDISE L’Avarice 1. L’avarice est un amour déréglé des biens de la terre, et principalement de l’argent. 2. Il n’est pas absolument défendu d’aimer …More
LES PÉCHÉS

L’AVARICE — LA LUXURE — LA GOURMANDISE

L’Avarice


1. L’avarice est un amour déréglé des biens de la terre, et principalement de
l’argent.
2. Il n’est pas absolument défendu d’aimer les biens de la terre : il est seulement
défendu de les aimer avec excès et pour eux-mêmes, mais on peut les aimer en vue
de Dieu, en les regardant comme des moyens de travailler à notre salut.
3. On reconnaît qu’on aime les biens de la terre avec excès lorsqu’on est disposé à
offenser Dieu pour les acquérir, les conserver ou les augmenter.
4. L’avarice est un grand péché : saint Paul l’appelle une idolâtrie et déclare que les
avares n’entreront pas dans le royaume des cieux.
5. Les pauvres peuvent se rendre coupable d’avarice, car ce péché consiste non
seulement dans l’amour déréglé des biens qu’on possède, mais encore dans le désir
déréglé des biens qu’on n’a pas.
6. L’avarice nous rend durs envers les pauvres, indifférents pour les biens du ciel, et
nous porte même quelques fois à nous emparer du bien d’autrui.
7. La vertu opposée à l’avarice est le détachement des biens de la terre.
8. Les principaux remèdes contre l’avarice sont : 1° de se rappeler que Notre-
Seigneur était pauvre et n’avait pas où reposer sa tête ; 2° de penser à la mort qui
bientôt nous dépouillera de tous nos biens ; 3° de faire l’aumône aux pauvres selon
nos moyens.

La Luxure

9. La luxure est le vice honteux de l’impureté, défendu par le sixième et le neuvième
commandement de Dieu.
10. La luxure nous dégoûte des devoirs de la religion ; elle aveugle l’esprit, endurcit
le coeur, ruine la santé et les plus belles qualités de l’âme, et conduit souvent à
l’impénitence finale.
11. La vertu opposée à la luxure est la chasteté.

La Gourmandise

12. La gourmandise est un amour déréglé du boire et du manger.
13. L’amour du boire et du manger est déréglé lorsqu’on mange ou qu’on boit avec
excès, ou pour le seul plaisir de satisfaire sa sensualité.
14. On doit se proposer pour fin, en prenant ses repas, de conserver sa vie pour
l’employer à servir Dieu et à remplir ses devoirs.
15. La gourmandise est un grand péché ; saint Paul compare ceux qui s’y livrent à
des idolâtres, en disant qu’ils font un dieu de leur ventre.
16. La gourmandise la plus dangereuse est l’ivrognerie, qui consiste à boire jusqu’à
perdre la raison.
17. Les effets de la gourmandise sont : la violation de la loi du jeûne et de
l’abstinence, l’abrutissement, les paroles indiscrètes, les querelles et l’impureté.
18. L’ivrognerie a encore pour effet de ruiner la santé, la réputation et la fortune ;
souvent aussi elle cause une mort prématurée et funeste.
19. La vertu opposée à la gourmandise est la tempérance.
20. Les remèdes contre la gourmandise sont : 1° de réciter les prières avant et après
les repas ; 2° de pratiquer chaque jour quelques mortifications dans les repas ; 3°
d’éviter la fréquentation des cabarets et des personnes qui pourraient nous y
entraîner.

Explication du tableau

21. L’avarice a porté Judas à livrer Jésus-Christ à ses ennemis pour trente pièces
d’argent. Nous voyons, dans le haut du tableau, l’apôtre infidèle, oublieux de toutes
les bontés du Maître, qui se présente, une bourse à la main, devant les princes des
prêtres et les scribes, au moment où ceux-ci délibéraient sur la manière de prendre
Jésus et de le faire mourir. Il se place devant le président de l’assemblée pour traiter
avec lui du prix de la trahison de son maître.
22. La gourmandise a porté Esaü à vendre son droit d’aînesse à Jacob pour un plat de
lentilles. C’est ce fait que nous voyons représenté au bas du tableau. Un jour que
Jacob s’était préparé un plat de lentille, Esaü, arrivant tout fatigué de la chasse, le
lui demanda, et, pour l’obtenir, lui céda son droit d’aînesse, auquel était attaché
l’héritage des promesses faites à Abraham.
23. Nous voyons, au milieu du tableau, l’enfant prodigue réduit à garder les
pourceaux par suite de l’affreuse misère où l’a conduit sa vie de plaisirs et de
débauches.
24. Un peu plus haut, à droite, on voit, dans le lointain, le bourg de Béthanie, et
Jésus, à table avec ses disciples, dans la maison de Simon le Lépreux, ainsi que la
place inoccupée de l’avare Judas.
-

Catéchisme en Images, édition 1908 - PDF - Toutes les pages.

Et aussi en version Textes transcrits:
Catéchisme en Images, édition 1908 - PDF - Textes transcrits.
Hors de l'Eglise point de salut and one more user like this.
onda likes this.