Clicks907
fr.news
2

L'homme de François : La casserole de l'archevêque Peña Parra commence à bouillir

L'archevêque Peña Parra que François a nommé en 2018 comme successeur de Becciu au Secrétariat d'Etat, a permis au financier "sans scrupules" Gianluigi Torzi d'empocher 15 millions d'euros, sur la base d'un accord non écrit, rapporte Repubblica.it (24 octobre).

Le procureur du Vatican qui alimente Repubblica.it, qualifie cela d'"incompréhensible". L'affaire concerne la propriété du Vatican sur Sloane Avenue à Londres.

Le Vatican a été introduit dans cet investissement par Raffaele Mincione, mais en novembre 2018, il s'est séparé de Mincione. Indemnité de licenciement : 40 millions de livres sterling.

Curieusement, Peña n'a pas repris l'immeuble seul mais avec Torzi qui a une réputation douteuse dans les milieux financiers. L'incroyable "contrat d'achat d'actions" stipulait cela :

1. Le Vatican achète un bâtiment dont il est déjà propriétaire.

2. Seules les actions de Torzi ont un droit de vote.

Plus tard, Torzi a demandé àPeña 15 millions d'euros pour la cession de ses droits de vote. Bien qu'il n'y ait pas eu d'accord écrit à ce sujet, Peña a payé. Personne ne sait pourquoi.

Image: Peña Parra © wikicommons, CC BY-SA, #newsWwkunsocfe

Etienne bis
Cru Vaticanes gens-là ont un grand sens des affaires !
Les hauts personnages 🥱😴
Les pigeons contribuent. 😲😱😡
Etienne bis
Votre correcteur orthographique, il donne des boutons.