Clicks306
viensmevoir65
Irena Sendler Irena Sendler (née Krzyżanowska) est une assistante sociale catholique qui a sympathisé avec les Juifs depuis son enfance, lorsque son père médecin est mort du typhus contracté alors …More
Irena Sendler

Irena Sendler (née Krzyżanowska) est une assistante sociale catholique qui a sympathisé avec les Juifs depuis son enfance, lorsque son père médecin est mort du typhus contracté alors qu’il soignait des patients juifs pauvres. Lorsqu’elle propose initialement de sauver des enfants juifs du ghetto de Varsovie, son idée est accueillie avec scepticisme par ses collègues de travail, son curé et même sa propre mère Janina.

Utilisant de fausses pièces d’identité pour se présenter comme infirmière aux gardes à l’entrée de l’enclave où la population juive a été séquestrée, Irena tente de convaincre les parents de jeunes enfants de lui permettre de les faire sortir clandestinement en toute sécurité. Beaucoup craignent de ne plus jamais les revoir et elle leur assure qu’elle documentera le lieu où chaque enfant est envoyé afin de faciliter leurs retrouvailles avec leurs parents une fois la guerre terminée. D’autres déplorent le fait que leurs enfants seront élevés dans une autre foi que la leur et oublieront leurs croyances et traditions religieuses, mais Irena les convainc que c’est un petit prix à payer en échange de leur maintien en vie.

Parmi ceux qui aident Irena, on trouve Stefan, un ami juif de l’époque où elle était à l’université. Il est au courant de quelques sorties du ghetto qui ont été négligées et utilise ces connaissances pour aider Irena et d’autres personnes impliquées dans l’organisation clandestine Żegota à planifier leurs stratégies et à concevoir des itinéraires pour faire passer les enfants, certains dans des boîtes cachées sous des briques sur des brouettes, d’autres dans les égouts, et d’autres encore, effrontément, escortés par la porte d’entrée de l’hôtel de ville, main dans la main avec leur sauveur.

Finalement, Irena est arrêtée par la Gestapo et placée en captivité, où elle subit un interrogatoire accompagné de tortures. Elle refuse cependant de nommer ceux qui l’ont aidée. Elle est condamnée à mort par un peloton d’exécution, mais au dernier moment, un garde, soudoyé par le mouvement de résistance de l’Armée intérieure polonaise, la libère. Après avoir rendu brièvement visite à sa mère malade, Irena est emmenée dans une ferme rurale isolée, où elle retrouve Stefan.

Dans un épilogue, nous apprenons qu’Irena et Stefan se sont finalement mariés et qu’elle a été nominée pour le prix Nobel de la paix en 2007. Dans une interview enregistrée, Irena parle de ses efforts en temps de guerre et rend hommage aux mères qui ont accepté de façon désintéressée de se séparer de leurs enfants et aux femmes qui leur ont offert un refuge.