AJPM
* La CONTRITION PARFAITE & la COMMUNION SPIRITUELLE *

LE MOURANT IMPÉNITENT :
1- Quoi donc ! faut-il que je meure
Et que je quitte mes biens ?
Ô cruelle et maudite heure
Qui m’ôte ce que je tiens !

2- Ô mort amère et terrible
Qui me sépare de tout,
À mes cris rends-toi sensible
Et suspends un peu ton coup.

3- Ah ! je suis pris dans les pièges
Que Satan m’avait cachés,
Je sens tous …More
* La CONTRITION PARFAITE & la COMMUNION SPIRITUELLE *

LE MOURANT IMPÉNITENT :
1- Quoi donc ! faut-il que je meure
Et que je quitte mes biens ?
Ô cruelle et maudite heure
Qui m’ôte ce que je tiens !

2- Ô mort amère et terrible
Qui me sépare de tout,
À mes cris rends-toi sensible
Et suspends un peu ton coup.

3- Ah ! je suis pris dans les pièges
Que Satan m’avait cachés,
Je sens tous mes sacrilèges,
J’aperçois tous mes péchés.

4- Que de grâces méprisées !
Que de conseils rejetés !
Que d’heures mal employées !
Que de dons foulés aux pieds !

5- Mon Jésus, miséricorde
À ce malheureux pécheur ;
Mère de miséricorde,
Priez pour moi mon Sauveur.

JÉSUS :
6- Tu t’es moqué, misérable,
Des appels de mon amour :
Il est juste et raisonnable
Que je me moque à mon tour.

7- Je me ris de tes alarmes
Et de ton faux repentir,
Je me moque de tes larmes :
Il faut mourir et périr.

MARIE :
8- Il fallait pendant la vie
Me prier et t’amender :
C’est trop tard que tu me pries,
Car je ne veux plus t’aider.


LE MOURANT IMPÉNITENT :
9- Malheur sur moi ! Plus de Père :
Il est mon juge irrité.
Malheur sur moi ! Plus de Mère :
De tous, je suis rebuté.

10- Mes ennemis m’environnent,
Mon corps s’affaiblit toujours,
Et je ne trouve personne
Qui me donne du secours.

11- Hélas ! faut-il que je meure
Pour être à jamais damné ?
Malheureuse et maudite heure
À laquelle je suis né !

12- Je vois trop tard, monde impie,
Ton funeste aveuglement ;
Je connais ta tromperie,
Mais hélas ! Il n’est plus temps !

13- Adieu, maudite carcasse,
Adieu, pâture des vers,
Je vais t’attendre en ta place
Qui t’attend dans les enfers.

14- Ah ! si je t’avais matée,
La mort serait mon plaisir.
Mais, hélas ! je t’ai flattée,
C’est mon cruel repentir.

15- Je te vois, malheureux diable,
Qui m’attends près de mon lit.
Emporte-moi, détestable,
Car c’est toi qui m’as séduit.

16- On m’écorche, on me déchire,
Puisque je meurs malgré moi.
Hélas ! faut-il que j’expire
Dans mes péchés que je vois ?

17- Je meurs dans l’impénitence
Pour avoir, jusqu’au trépas,
Différé ma pénitence.
Pécheur, ne m’imite pas !

18- Celui-là seul est le sage
Qui s’est préparé longtemps
À ce terrible passage.
Rends-toi juge à mes dépens !

19- Vis mieux que moi, je t’en prie,
Pour avoir un meilleur sort.
Telle que sera ta vie,
Telle aussi sera ta mort !
montfortajpm.blogspot.com/…/dernieres-mises…

www.youtube.com/watch