L'armée israélienne assassine une journaliste catholique

Le Patriarcat latin de Jérusalem a publié une déclaration le 12 mai sur la mort de la célèbre journaliste Shereen Abu Aqleh, 51 ans.

Selon des témoins oculaires, Shereen a été abattue d'une balle dans la tête par un sniper israélien qui n'a pas cessé de tirer même après qu'elle soit tombée, empêchant les autres de lui porter secours. Elle couvrait une agression israélienne contre le camp de Jénine, mercredi matin.

Shereen, qui portait un casque et une étiquette PRESS, a été abattue dans une zone non protégée, sous l'oreille, ce qui laisse penser qu'elle était délibérément visée. Son domicile a été perquisitionné par les forces israéliennes après sa mort. Le Patriarcat demande [en vain] que les meurtriers de Shereen soient traduits en justice.

Shereen est née dans une famille catholique à Jérusalem où elle vivait. Elle avait un passeport américain et travaillait pour Al Jazeera depuis 25 ans.

Un autre journaliste, Ali Samouri, a reçu une balle dans le dos mais a survécu. 144 journalistes palestiniens ont été blessés par l'occupant israélien depuis 2018.

#newsAwgcwojxuu


01:21
AveMaria44
Martyre elle remporte la palme RIP
Grosminet
Qu'elle repose en paix. J'allais dire : que justice soit faite, mais lorsque c'est Israël qui agresse, les enquêtes finissent en queue de poisson.
Paul1977 shares this
13
Paul1977
RIP
Sainte Blandine
Paix à son âme.