amael
La critique du satanisme par des athées, des psychologues, des juristes... On tourne en rond. "Tant que ça se cantonne à des incantations dans la sphère privée, l'état ne peut rien faire", où la tolérance justifie la complicité, et dévoile une nature commune. "Ils risquent des troubles psychiques graves", mais jamais n'est évoqué la conséquence la plus grave du satanisme (et sa première …More
La critique du satanisme par des athées, des psychologues, des juristes... On tourne en rond. "Tant que ça se cantonne à des incantations dans la sphère privée, l'état ne peut rien faire", où la tolérance justifie la complicité, et dévoile une nature commune. "Ils risquent des troubles psychiques graves", mais jamais n'est évoqué la conséquence la plus grave du satanisme (et sa première condition), fusse-t-il de "bac à sable": la damnation. "Maintenant il a complètement tourné la page, depuis un séjour dans un hôpital psychiatrique", comme si c'était possible de "tourner la page" grâce à quelques médicaments, mais sans se tourner vers Dieu!
sublunaire
On gagnerait beaucoup à relire le Faust de Goethe,on y apprendrait de façon fort instructive comment le diable se joue de ceux qui pensaient en avoir fait un auxiliaire.
Frère
Deo gratia, la Bible satanique (ISBN 2-910196-60-7) est un essai écrit par l'Américain Anton Szandor LaVey en 1969. Il a été traduit pour la première fois en français aux éditions du Camion Noir en 2006. Celui-ci contient un ensemble de règles et rites censés rythmer la vie du sataniste. Lavey voulait avec ce livre jeter les bases doctrinaires de l'Église de Satan (The Church of Satan), …More
Deo gratia, la Bible satanique (ISBN 2-910196-60-7) est un essai écrit par l'Américain Anton Szandor LaVey en 1969. Il a été traduit pour la première fois en français aux éditions du Camion Noir en 2006. Celui-ci contient un ensemble de règles et rites censés rythmer la vie du sataniste. Lavey voulait avec ce livre jeter les bases doctrinaires de l'Église de Satan (The Church of Satan), renouvelant le satanisme par des principes matérialistes, athées, et individualistes. Il a d'ailleurs proclamé le 30 avril 1966 le début de l'année 1, première année de l'ère de Satan. Contrairement à la plupart des livres religieux, les règles qui y sont édictées ne sont pas une codification rigide de rîtes. LaVey expose seulement les grandes lignes de sa vision du satanisme avec quelques illustrations de son application au quotidien. Pour son auteur, la Bible Satanique ne contient donc pas toute la Vérité du monde, c'est une grille de lecture du monde pour le sataniste. Ainsi, la Bible satanique n'est pas à comparer à un livre religieux délivrant un dogme, elle est plutôt un essai philosophico-théologique, faisant un éloge de l'Ego et attaquant toutes les autres religions censées brider l'individu, l'appeler au renoncement, et lui faire accepter d'intolérables restrictions sous prétexte de salut pour l'au-delà. Personnage exalté, passionné mais caractériel, on retrouve dans cette principale œuvre une renonciation profonde aux standards de la société et une recherche d'explications aux côtés obscurs de la condition et de la pensée humaine. D'autres titres suivront tels que The Devil's notebook, The Satanic Witch ou encore, œuvre semi-posthume Satan Speaks. Textes dans lesquels on retrouve des exemples plus concrets des préceptes énoncés dans la Bible satanique.
Merci wikipédia
Merci à pour la vidéo bzardurire