Join Gloria’s Christmas Campaign. Donate now!
Clicks41

Claire de Castelbajac #TOUSSAINTS

CNMediaFR Claire de Castelbajac (née le 26 octobre 1953 à Paris et morte le 22 janvier 1975 à Toulouse) est une « servante de Dieu ». Après sa première communion et malgré une santé défaillante, elle…More
CNMediaFR Claire de Castelbajac (née le 26 octobre 1953 à Paris et morte le 22 janvier 1975 à Toulouse) est une « servante de Dieu ».
Après sa première communion et malgré une santé défaillante, elle affirme : « Je veux être sainte alors il faut que je fasse des sacrifices ».

Spécialisée en restauration d'œuvres d'art à l'Institut central de restauration à Rome, elle a notamment travaillé sur deux fresques dans la basilique Saint-François à Assise.

Elle dit à une religieuse : « Je voudrais donner du bonheur à tous ceux que j'approche et semer la joie. La petite Thérèse attendait d'être au ciel pour faire des heureux. Moi, je veux en faire sur la terre ».

Le 30 décembre 1974, elle passe sa journée devant la grotte de Lourdes. Elle meurt trois semaines plus tard à la suite d'une méningo-encéphalite.

Processus de béatification
L'enquête officielle en vue de sa béatification a été ouverte en 1990 et close au niveau diocésain le 16 février 2008. Le décret de validité de l'enquête diocésaine a été signé à Rome le 4 juin 2009 par Monseigneur Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

À la demande de l'archevêque du diocèse, le corps de Claire de Castelbajac repose actuellement dans l'église de l'abbaye de Boulaur.

Prière pour la glorification de Claire de Castelbajac
« O Dieu d'Amour, Père, Fils et Saint Esprit, nous t’adorons et nous te rendons grâce de nous avoir donné, en Claire de Castelbajac, un modèle de vie chrétienne. Ta grâce lui a fait découvrir que notre vocation au bonheur commence sur la terre.

Nous te demandons, par l'intercession de notre Mère, la Vierge Marie, qu'elle a tant aimée, la glorification sur la terre de ta Servante Claire, afin que le secret de sa joie, enracinée dans l'amour et la confiance, illumine notre temps, rayonne sur la jeunesse et suscite de ferventes et nombreuses vocations d'amour.

Accorde-nous aussi, par son intercession, la grâce que nous sollicitons de ton amour miséricordieux : … Amen. »

Avec l'autorisation de + Maurice Fréchard, cssp, Archevêque d’Auch mai 20045.