C'est notre soumission à la culture de mort qui a tué Lola.

Mais non, ce n’est pas l’islam qui a tué Lola (la jeune meurtrière n’était à priori pas religieuse), ce n’est pas non plus l’abolition de la peine de mort (les USA où elle n’est pas abolie, est le pays occidental où se perpétuent le plus de crimes crapuleux). Non, ce qui a tué cette personne, c’est la haine implacable d’une ratée déséquilibrée et le mystère du mal «tout court», c’est tout.

Mais si vous voulez à tout prix trouver une explication «sociétale» alors, cherchez plutôt du côté de cette boite merde et à immondice, à laquelle vous êtes presque tous abonnés, qui est Netflix, véritable mélange de sadisme et de violence insupportable associé à l’éloge du pire politiquement correct et ses lois d’infamie où le bien et nommé «mal» et le mal «bien». Cherchez plutôt du côté des fausses pandémies qui rendent les êtres humains fous (les humains postmodernes, ces bouffons coiffés de leurs «torchons de soumission» pour se protéger d’une grippe, tellement ils ont peur de crever). Cherchez plutôt du côté des fausses guerres où on défend les pays les plus pourris et les plus vendus à la culture de mort et où on laisse tomber les vraies nations martyres. Cherchez du côté des 230000 enfants-à-naître assassinés chaque année en France, chose qui désacralise la valeur de la vie et fait qu’il n’apparaît, après tout, comme pas si grave de tuer un innocent.

C’est ce déni de réel «pour tous» qui, s’il y avait une raison sociétale à ce drame, alors serait sans doute la bonne explication. En attendant, arrêtez de vomir vos insupportables platitudes comme: «il faut rétablir la peine de mort» ou bien « virer les étrangers » (commencez par dénoncer l’avortement, gros cons que vous êtes). Ce n’est quand même pas à cause des étrangers si la France assassine un quart de ses enfants-à-naître chaque année et abandonne l’Arménie…

Mère Teresa avait dit d’une façon lumineuse que «l’avortement était responsable de toutes les guerres» ; bien comprise, cette phrase veut dire qu’il est aussi responsable de la mort de Lola.
Jean-Pierre Aussant
Vexilla Galliae
Les sacrifices d'« enfants zouhris » qui sont nombreux en Algérie et au Maroc depuis une cinquantaine d'années, c'est la faute à Netflix et aux jeux vidéo ? Un peu facile... Avec les immigrés, nous accueillons leurs pratiques.
Dieu et le Roi
N'importe quoi ! Votre xénophilie vous ferme les yeux ! Bien sûr qu'il faut combattre l'avortement, bien sur que Mère Teresa avait raison, bien sûr que la culture de mort est un mal absolu, bien sûr que la peine de mort n'est pas LA solution (ce n'est pas une raison pour ne pas la rétablir) et en effet l'islam ne semble pas ICI (c'est assez rare pour le souligner) être coupable de ce crime (l'auteur …More
N'importe quoi ! Votre xénophilie vous ferme les yeux ! Bien sûr qu'il faut combattre l'avortement, bien sur que Mère Teresa avait raison, bien sûr que la culture de mort est un mal absolu, bien sûr que la peine de mort n'est pas LA solution (ce n'est pas une raison pour ne pas la rétablir) et en effet l'islam ne semble pas ICI (c'est assez rare pour le souligner) être coupable de ce crime (l'auteur semble même être une adoratrice des djinns plutôt que d'Allah), mais oui, ici le problème c'est l'immigration, oui, ce sont les Maghrébins. Oui, ces gens qui se marient entre cousins depuis la nuit des temps sont plus enclins à développer des maladies mentales, c'est prouvé. Oui, leur culture est plus violente que la nôtre. Oui, ces gens n'ont rien à faire chez nous. Cette femme, SDF, n'a sans doute même jamais vu un film ou une série Netflix... Cette petite fille n'est pas une martyre de l'islam, c'est néanmoins et malgré tout une martyre du grand remplacement et de la haine antifrançaise de ceux qui nous envahissent !
jean pierre aussant
@Dieu et le Roi "jamais vu un film de netflix"???????? Ces gens n'ont justement rien d'autre à foutre que de regarder netflix toute la journée. Il est aussi probable qu'elle se soit fait avorter. Allez, je vous laisse dans vos platitudes confortables...
Sainte Jeanne D'Arc
c'est aussi par ce que les parents de cette petite ne l'ont pas assez protégée, spirituellement et culturellement