Brigitte Marie Michellod
175

Novembre : mois d’espérance et de joie . Publié le 14.11 2021

Saint François d'Assise (1182-1226)
fondateur des Frères mineurs

Admonitions, §13-17 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 48)

« Le Royaume des cieux est à eux »

« Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu. » Ont vraiment le cœur pur ceux qui méprisent les biens de la terre, cherchent ceux du ciel et, ainsi purifiés de tout attachement de l'âme et du cœur, ne cessent jamais d'adorer et de voir rien d'autre que le Seigneur Dieu vivant et vrai.

« Heureux les pacifiques : ils seront appelés fils de Dieu. » On ne peut pas savoir ce qu'un serviteur de Dieu possède de patience et d'humilité tant que tout va selon ses désirs. Mais quand vient le temps où ceux qui devaient respecter ses volontés se mettent au contraire à les contester, ce qu'il manifeste alors de patience et d'humilité, voilà alors exactement ce qu'il en possède, et rien de plus.

Heureux ceux qui ont l'esprit de pauvreté, car le Royaume des cieux leur appartient. » Il y en a beaucoup qui sont épris de prières et d'offices, et qui infligent fréquemment à leur corps des mortifications et des abstinences. Mais pour un mot qui leur semble un affront ou une injustice envers leur cher moi, ou bien pour tel ou tel objet qu'on leur enlève, les voilà qui s'indignent aussitôt et perdent la paix de l'âme. Ceux-là n'ont pas le véritable esprit de pauvreté : car celui qui a le véritable esprit de pauvreté renonce à lui-même, et chérit ceux qui le frappent sur la joue (Mc 8,34; Mt 5,39)


.
« Heureux les pacifiques : ils seront appelés fils de Dieu. » Sont vraiment pacifiques ceux qui, malgré tout ce qu'ils ont à souffrir en ce monde pour l'amour de notre Seigneur Jésus Christ, gardent la paix de l'âme et du corps.