Clicks564
fr.news

Le cardinal accuse les Etats-Unis et les satellites de l'OTAN de "duplicité" et de "serrer la main du diable"

Il y a eu un mouvement croissant d'islamisation au Pakistan au cours des vingt dernières années, a déclaré le Cardinal Joseph Coutts, 76 ans, à CruxNow.com (20 octobre). Le Pakistan est un allié de longue date de l'Occident.

Les églises au Pakistan sont publiques et visibles "pas comme en Turquie", dit Coutts. Cependant, certains musulmans ("pas les gens ordinaires, mais les fanatiques") considèrent le christianisme "comme le diable, le produit du colonialisme", explique Coutts. Lorsque l'Occident salue un cas de blasphème, "nous sommes sur les dents, car une église de plus va être attaquée, quelques chrétiens de plus vont être brutalement tués."

Aujourd'hui, même les musulmans modérés deviennent plus islamiques grâce à l'argent de l'Arabie saoudite, un autre allié de l'Occident. "Ce qui rend également les choses difficiles pour nous, c'est la duplicité, l'hypocrisie des États-Unis", explique M. Coutts, car pour les extrémistes islamiques, les États-Unis et leurs satellites ("disons les blancs") sont des "chrétiens".

Par conséquent, les imams appellent dans leurs sermons à une guerre sainte en disant : "Regardez ce que ces chrétiens nous font." Ils désignent l'Irak, la Palestine et le Cachemire. "La première fois qu'une église a été attaquée au Pakistan, c'était une semaine après que les États-Unis ont commencé à bombarder l'Afghanistan" et "des dizaines de milliers" de réfugiés, de femmes et d'enfants en pleurs ont afflué au Pakistan.

Coutts explique qu'en serrant la main du diable, le Pakistan, l'Arabie saoudite et les États-Unis ont créé les Talibans pour mettre fin à l'influence soviétique au Moyen-Orient.

Foto: Joseph Coutts, wikipedia, CC-BY-SA