La transfiguration

La fête de la Transfiguration est célébrée, le 6 août, quarante jours avant la fête de la Croix glorieuse. Dieu, dans sa miséricorde, prépare ses apôtres à surmonter le moment douloureux de la Passion et de la Croix, avant la Résurrection.

-----
La Transfiguration, fête très ancienne dans l'Orient chrétien, fut très tôt fixée au 6 août. En Occident, après avoir été longtemps une fête locale, elle devint une fête universelle, en 1456.

« En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire (…) Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » (Luc 9, 28-30 et 35).

Jésus apparaît, dans toute la gloire de sa divinité, à Pierre, Jean, et Jacques, ses apôtres, sur le mont Thabor, près du lac de Tibériade, en Galilée. Dans la Bible, la montagne est traditionnellement le lieu des théophanies, des manifestations de Dieu. Jésus s’entretient Moïse et Élie, les deux plus grandes figures du Premier Testament. Moïse symbolise la loi et Elie symbolise les prophètes.

En prière, Jésus vit un moment de communion extraordinaire avec le Père. Comme au moment de son baptême, avant que Jésus commence à annoncer la Bonne Nouvelle, la voix du Père se fait entendre alors que Jésus se prépare à donner sa vie par amour : “celui-ci est mon fils que j’ai choisi, écoutez-le”.

La fête de la transfiguration de Jésus invite à l’espérance.