Clicks376

Le fléau du gallicanisme

Avant même le protestantisme (début du XVIème siècle) et l’avènement de la franc-maçonnerie spéculative (début du XVIIème siècle), c’est le gallicanisme (dans une certaine mesure une forme de protestantisme et de sedevacantisme avant l’heure) qui commença à effriter l’autorité de la Sainte Église Catholique en France et en occident.

Ainsi Philippe le Bel s’opposa au Pape Boniface VIII (et tenta de le faire kidnapper) pour des raisons de finance et d’influence dans le midi de la France (voir le triste épisode du massacre des Templiers). Ensuite nous avons eu François Ier qui au lieu de s’entendre avec Charles Quint pour l’établissement d’un empire catholique universel (ce que voulait Charles Quint), le combattit toute sa vie en allant même jusqu'à s'allier avec les Turcs musulmans (mettant ainsi fin au rêve de la paix catholique sur terre). Plus tard Louis XIII et Richelieu devaient soutenir les principautés protestantes allemandes ainsi que la Suède protestante contre la maison catholique d’Autriche.
Sans le savoir ils aidèrent ainsi à la création de ce qui deviendra plus tard l’état prussien, ennemi juré de la France (et bien plus dangereux que les Habsbourg), d’où sortiront finalement le nationalisme allemand antifrançais prussien et protestant (le fameux « Kulturkampf » de Bismarck) et enfin le nazisme. Ce nationalisme allemand étant bel et bien protestant. (Que Hitler fut par hasard baptisé catholique n’infirme pas la chose. Il suffit de lire Mein Kampf pour savoir que Hitler était anticatholique).

Autrement dit, la monarchie française, et ses trahisons à l’endroit de la Sainte Église et des papes, a aussi sa part de responsabilité quant l’avènement de la catastrophe révolutionnaire de 1789 (eh oui…).

Cela m’amène à dire que les maurrassiens athées qui veulent reconstruire une monarchie basée sur l'ordre gréco-romain qui pourrait se passer du droit divin, sans le savoir, sont les frères d’armes des forces anticatholiques.

Photo : Richelieu. Il n’était pas officiellement gallican mais dans les faits, il l’était.
AveMaria44
Sans oublier son supplétif le jansénisme.........