Montfort AJPM
* MOIS de SAINT JOSEPH : 10. Douceur, support et patience *

NEUVAINE à SAINT JOSEPH, MODÈLE et PATRON des AMIS du SACRÉ-CŒUR

PREMIER JOUR :
Glorieux et aimable saint Joseph,
je viens vous invoquer pendant neuf jours
sous un titre qui vous est cher.
Vous avez beaucoup aimé le Cœur de Jésus
et ce divin Cœur vous a infiniment aimé.
Vous êtes vraiment le Modèle et le Patron des amis du Sacr…
More
* MOIS de SAINT JOSEPH : 10. Douceur, support et patience *

NEUVAINE à SAINT JOSEPH, MODÈLE et PATRON des AMIS du SACRÉ-CŒUR

PREMIER JOUR :
Glorieux et aimable saint Joseph,
je viens vous invoquer pendant neuf jours
sous un titre qui vous est cher.
Vous avez beaucoup aimé le Cœur de Jésus
et ce divin Cœur vous a infiniment aimé.
Vous êtes vraiment le Modèle et le Patron des amis du Sacré-Cœur.
Autre est la clarté du soleil, autre la clarté de la lune,
et une étoile diffère d'une autre en éclat.
Ainsi les Saints diffèrent entre eux.
Tous furent les amis du Cœur de Jésus,
mais vous l'avez été plus qu'eux tous,
après la bienheureuse Vierge Marie.
Aussi tous s'inclinent devant vous.
L'ancien Joseph vit le soleil, la lune et onze étoiles l'adorer.
Or Jésus, Soleil de justice, Marie, douce comme la lune,
les Apôtres et les Saints, brillants comme des étoiles,
se sont inclinés devant vous.

Je me joins à eux, ô Joseph.
Je vous salue, ô doux ami du Sacré-Cœur,
et vous prie de m'accorder
ce que je vous demande pendant cette neuvaine (...).


Saint Joseph,
Modèle et Patron des amis du Sacré-Cœur,
priez pour nous !
(100 jours d’indulgence)

Souvenez-vous, ô glorieux saint Joseph,
modèle et patron des amis du Sacré-Cœur,
qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection,
sollicité votre secours et imploré vos suffrages,
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
ô chaste Époux de Marie,
ô mon tendre Père,
je viens à vous,
et gémissant sous le poids de mes péchés,
je me prosterne à vos pieds ;
ô juste Joseph,
Père nourricier du Verbe fait homme pour moi,
ne méprisez pas ma prière,
mais écoutez-la favorablement
et daignez l’exaucer.
Ainsi soit-il.