Join Gloria’s Christmas Campaign. Donate now!
Clicks1.2K
fr.news
2

Les jésuites de Georgetown ont ignoré le magistère de l'Église, et sont devenus des promoteurs de l'esclavage

En 1838, la Jesuit Georgetown University, à Washington D.C., vendait ses 272 esclaves noirs à des plantations en Louisiane.

Le oère Cornelius Buckley S.J. écrit sur CrisisMagazine.com (9 septembre) que l'Archidiocèse de Baltimore a partagé les bénéfices qui ont aidé à apaiser sa querelle avec les jésuites.

Le commerce d'esclaves des jésuites contredisait l'enseignement de l'Église. Paul III, qui avait approuvé la règle d'Ignace de Loyola, condamna l'esclavage en 1537.

Cependant, peu de gens y prêtèrent attention. Sur l'insistance des jésuites du Paraguay, où l'Espagne asservissait la population locale, Urbain VIII durcit l'interdiction en 1639. Moins de cinquante ans plus tard, les jésuites du Maryland possédaient des esclaves.

Pour être juste, Buckley souligne que les esclaves, et pas seulement ceux qui appartenaient aux Jésuites, étaient mieux lotis que les travailleurs irlandais sur le canal Érié.

La conclusion de Buckley : "Il est important de voir que la désobéissance à l'enseignement papal était le point de départ à partir duquel Georgetown et d'autres collèges jésuites aux États-Unis ont tracé leur route".

Image: Georgetown University, © Hoyer2009, wikicommons CC BY-SA, #newsIvqzchhhmb

La règle est excellente
AJPM
Nous voilà en pleine DIFFAMATION et en pleine CALOMNIE !
Règle à suivre : Ne pas écouter ce que racontent les conciliaires car ils ne racontent que des bobards pour salir l’Église ; en cela, eux sont bien les esclaves de l'Antéchrist ! Et ces esclaves-là ne méritent que le feu éternel !!!