Clicks821
fr.news
3

Cardinal Zen : Le Vatican se laisse tuer par l'ennemi - "Pas sans le consentement de François"

Le cardinal Joseph Zen de Hong Kong a répondu à Roberto De Mattei qui partage ses doutes sur l'Ostpolitik du Vatican mais lui reproche de défendre le Concile Vatican II.

Zen insiste sur le fait que les enseignements des conciles œcuméniques font toujours autorité, ne peuvent être dénaturés et ne sont "pas ambigus" (OldYosef.hkdavc.com, 8 août) - bien que Vatican II soit ambigu et n'ait été qu'un concile pastoral.

Il nie la relation évidente entre Vatican II et l'Ostpolitik en attribuant le problème à des évêques post-conciliaires faibles qui ont servi leurs gouvernements athées plus que les fidèles.

Citant le discours [principalement descriptif et irénique] du Concile sur l'athéisme (Gaudium et Spes 19-21), Zen estime qu'une condamnation supplémentaire du communisme n'était pas nécessaire.

Il qualifie l'approche du Concile à l'égard du communisme de "main tendue" et mentionne qu'il a également collaboré avec les communistes en enseignant pendant sept ans la "saine doctrine" dans de nombreux séminaires sous leur contrôle. Cependant, pour le Zen, la collaboration ne signifie pas se laisser tuer par l'ennemi, "comme le fait actuellement le Vatican, malheureusement pas sans le consentement du Pape".

Zen dit de lui-même : "Je suis conservateur, mais pas de façon exagérée."

Image: Joseph Zen, © Michael Swan, CC BY-ND, #newsSshnzbajav

Ludovic Denim
Sauf que V2 n'était pas oecuménique comme concile... Apparemment, le niveau a baissé chez les bacheliers mais pas seulement.
Il est possible d'écouter feu le Canoniste Hesse qui a expliqué le comment. Ils ont changé la définition d'oecuménique pour prétendre ça.
Aube de la Force
Un serviteur de Dieu, zélé et héroïque.
Genand
Cardinal Zen, je conrinue à priez pour vous, l'église de Jésus-Christ à besoin de vous!