Clicks454

ERDOGAN ET LE CONFLIT ARMÉNIEN AVEC L’AZERBAÏDJAN

On croit rêver. 100 ans après le génocide qu’elle a perpétré contre le peuple arménien, la Turquie soutient l’Azerbaïdjan dans son conflit armé contre ce peuple martyr. À titre de comparaison c’est un peu comme si 80 ans après l’Holocauste, l’Allemagne soutenait militairement un pays arabe qui entrerait en guerre contre Israël. Cela serait bien sûr inconcevable. Mais au fond, pour ceux qui connaissent un tant soit peu Erdogan et sa clique, cette nouvelle infamie de l’état turque n’est hélas pas vraiment surprenante. Ce qui importe en revanche est que la France soit à la hauteur et s’engage tout de suite au côté des Arméniens. Je rappelle que c’était la France (certes, à l’époque, c’était encore « un peu » la vraie France) qui juste à la fin de la première guerre mondiale avait réussi à imposer à la communauté internationale la création de l’état arménien. Sans la France, l’Arménie n’existerait pas aujourd’hui dans la forme que nous lui connaissons. Il va de soi, par ailleurs, que la France et l’Arménie étant les deux plus vielles nations chrétiennes au monde, ont un devoir de solidarité civilisationnelle. La France est le grand frère de l’Arménie, elle devra toujours protéger cette nation martyre.

Et quand bien même l’Arménie aurait sa part de responsabilité dans ce conflit (ce qui est loin d’être sûr), je ne vois pas pourquoi elle ne bénéficierait pas de ce « bonus de sympathie » dont bénéficie à juste titre les peuples ayant subits des génocides, ce qui leur permet avec l’accord tacite de la communauté internationale de ne pas toujours respecter à la lettre les résolutions de l’ONU. Je pense notamment à Israël. Or, ce qui vaut pour Israel, vaut aussi pour l'Arménie. Protégeons ce peuple martyr.
Roy-XXIII
magofio
Erdogan est bienvenue car il a fustigé hier Macron et a dit qu'il doit aller se faire soigner la santé mentale !!!
Etienne bis
N'y aurait-il pas lieu...
- de récuser clairement la candidature de la Turquie à l' U. E. (ça nous ferait des économies) ?
- de suspendre temporairement la Turquie de l'OTAN (ou mieux, de dissoudre l'OTAN) ?
- de prendre des sanctions économiques lourdes contre la Turquie ?