Clicks350
Tous frères
7

Du scandale d’être "Charlie" par son silence

A propos du silence des évêques de France sur la caricature de Mahomet après l'assassinat de Samuel Paty

Pourquoi a-t-il fallu attendre cet odieux attentat islamiste dans une église de Nice pour que de trop rares évêques français expriment dans des médias leur malaise vis-à-vis de cette caricature obscène de Mahomet montrée lors d'un cours d'EMC au collège ?

Pourquoi n’ont-ils affiché qu'après coup leur solidarité avec des musulmans français sincères (Je ne parle pas ici des parents d’élèves islamistes qui ont monté une cabale punitive contre le professeur Samuel Paty qui a abouti à son ignoble assassinat) pour lesquels, à juste titre, il est inacceptable moralement d’imposer dans le sanctuaire scolaire à de jeunes élèves des caricatures indécentes qui sont de nature à blesser profondément leur sensibilité humaine et religieuse ?

L’école laïque française d’autrefois n’aurait d'ailleurs jamais permis qu’un tel support satirique indécent et provocateur figure dans un cours de morale civique. Lire à cet égard la Lettre de Jules Ferry aux instituteurs en 1883. Des moyens pédagogiques beaucoup plus fins et dignes existent pour transmettre et promouvoir auprès de collégiens l’esprit critique vis-à-vis des opinions toutes faites, y compris religieuses, et la nécessité de la liberté d’expression en général.

Imposer à l’école à de jeunes collégiens des caricatures blasphématoires, bêtes et vulgaires de Charlie Hebdo, c’est évidemment donner des armes à la propagande islamiste, c’est lui donner des bâtons pour abattre la liberté en France à terme. Que d’imbécilité et de cynisme de la part de nos gouvernants actuels !

S’il est juste en tant qu’humain d’éprouver de la compassion et un certain respect pour ce professeur odieusement assassiné, qui après tout ne faisait depuis plusieurs années qu’appliquer le programme critiquable d’EMC élaboré par ses supérieurs, il est tout aussi légitime en tant qu’humain d’éprouver du mépris vis-à-vis de l'acte de montrer un dessin obscène et sarcastique de Mahomet à des adolescents, quand bien même ce professeur assassiné aurait-il été très maladroit et bien intentionné.

En France, bien que la liberté d’expression ne soit pas un droit absolu, la critique et le rire dans la presse à l’endroit des religions ainsi qu’à l’endroit des puissants, bénéficient d’une impunité juridique. C’est une bonne chose car étant entre autres susceptible d'inciter les croyants et les puissants à l’autocritique et à l’humour sur eux-mêmes.

Pour autant être Français ce n’est pas du tout être intrinsèquement "Charlie". Charlie Hebdo dont l’esprit antireligieux, libertaire et obscène post-soixante-huitard procède d’un courant culturel français plutôt minoritaire qui puise ses racines dans une tradition anticléricale et sarcastique à la Voltaire.

Il est scandaleux qu’à cause de notre attitude ambiguë et ambivalente des musulmans de France et d’ailleurs, qui certes sont souvent ou se laissent souvent manipuler par des leaders religieux et des médias étrangers, puissent croire que Charlie Hebdo symbolise à nos yeux de Français l’esprit français voire l’esprit de liberté chrétienne !

De même que l’État français, heureusement, n’impose à aucun adulte, et a fortiori à aucun mineur, d’être abonné à Charlie Hebdo, de même l’État français ne devrait imposer à aucun collégien de voir de telles caricatures à l’école laïque !

Les évêques de France par leur silence ont semble-t-il manqué une sainte occasion d’inspirer du respect moral à de nombreux musulmans français sincères ayant le sens de la dignité humaine et de la décence.

Prendre ses distances par rapport à cette caricature de Mahomet seulement après cet ignoble attentat dans une église de Nice, peut hélas donner la fâcheuse impression à la fois d’un manque de courage vis-à-vis de l'unanimisme médiatique quant à Charlie et d’un esprit de soumission vis-à-vis de la pression islamique terroriste.

Le fait aussi de donner l’impression, comme Mgr Le Gall, de confondre le droit pour tout élève de ne pas être frontalement et vulgairement agressé dans sa sensibilité adolescente et ses convictions religieuses lors d’un cours, avec le droit pour la presse satirique de rire des religions et des puissants n’aidera certainement pas les Français à sortir de l’impasse actuelle.
Tous frères
@Spina Christi 2 J’ai des choses bien plus importantes à faire de mon temps que de répondre régulièrement aux attaques personnelles immorales et à des réflexions aussi inintelligentes que fières d’un contradicteur qui semble passer la plupart de son temps derrière un écran. Cela dit, que Dieu vous bénisse !
perceval2507
@Tous frères 2 questions: les imams ont-ils affiché leur solidarité avec les catholiques contre les caricatures obscènes de CH, qui invitaient les gens à aller ch..r dans les Crèches ,(j'en passe et des pires) ?
L'islam a t'il attendu les caricatures de mahomet , depuis l'hégire, pour décapiter les "mécréants associateurs" ????
Tous frères
@perceval2507 Je réponds à vos deux questions. Le vrai chrétien, "sel de la terre" et "lumière du monde", ne doit pas être dépendant des réactions non exemplaires des non-chrétiens. Ce n’est pas parce que des ou les musulmans français ne se montreraient pas moralement exemplaires quant aux caricatures de Charlie Hebdo blasphémant contre la foi chrétienne, que nous, chrétiens, devrions imiter …More
@perceval2507 Je réponds à vos deux questions. Le vrai chrétien, "sel de la terre" et "lumière du monde", ne doit pas être dépendant des réactions non exemplaires des non-chrétiens. Ce n’est pas parce que des ou les musulmans français ne se montreraient pas moralement exemplaires quant aux caricatures de Charlie Hebdo blasphémant contre la foi chrétienne, que nous, chrétiens, devrions imiter leur comportement mauvais. D’autre part, je crois que si des caricatures anti-chrétiennes obscènes avaient été montrées lors d’un cours d’EMC à des collégiens de confession musulmane une partie des parents d’élèves musulmans se seraient plaints également auprès de la direction du collège public, sans trop probablement d'écho médiatique, ne serait-ce qu’au nom de la décence morale. S’il est vrai que la plupart des traditions de l’islam justifient à outrance la violence homicide contre l’impiété prétendue, ce n’est pas du tout une bonne raison pour être solidaire par notre silence avec l’impiété abjecte de l’esprit Charlie Hebdo coupablement exposé en classe à de jeunes adolescents musulmans et non musulmans.
perceval2507
@Tous frères Que je saches, les catholiques ont suffisamment à faire avec les seules caricatures christianophobes et d'ailleurs ... Combien de dits "catholiques" se sont dits "Charlie" et défendus la liberté d'expression ? Même un certain Fr.sourire, ici même, avait eu le culot de prétendre que les "tradis" (qu'il qualifiait de "zélotes"), enviaient au moment des attentats de Paris, les …More
@Tous frères Que je saches, les catholiques ont suffisamment à faire avec les seules caricatures christianophobes et d'ailleurs ... Combien de dits "catholiques" se sont dits "Charlie" et défendus la liberté d'expression ? Même un certain Fr.sourire, ici même, avait eu le culot de prétendre que les "tradis" (qu'il qualifiait de "zélotes"), enviaient au moment des attentats de Paris, les musulmans de pouvoir tuer leurs ennemis ! N'est-ce pas ?
Quant aux cours d'EMC j'ai personnellement toujours ressenti un rejet du christianisme par les profs alors que j'étais collégien. Que dire alors de cette laïcité qui de nos jours (je rappelle qu'elle a en commun avec l'islam la haine du christianisme ), met les bouchées doubles, supprime les crèches, les croix, certains programmes de l'Histoire de France ( Charlemagne, Jeanne d'Arc...), jusqu'au poisson du vendredi dans les cantines au nom de la laïcité, et interdit le porc, organise des journées de sensibilisations au sein de mosquées (en immergeant nos élèves dans des cours sur les prières musulmanes), rajoute l'islam dans les programmes scolaires de 4ème, etc.... au nom de la diversité ? En voici une d'impiété abjecte que personne ne dénonce, et certainement pas les dits "catholiques", défenseurs zélés de la liberté religieuse !
Tous frères
@perceval2507 L’une des qualités du chrétien accompli tient en particulier, avec l’aide puissante de la grâce du Christ, en l’aptitude surnaturelle à ne pas se replier sur ses blessures et sur celles de sa communauté de manière à s’ouvrir, autant que faire se peut, aux blessures de personnes extérieures à sa communauté, en l’occurrence y compris à ces musulmans sincèrement et fortement blessés …More
@perceval2507 L’une des qualités du chrétien accompli tient en particulier, avec l’aide puissante de la grâce du Christ, en l’aptitude surnaturelle à ne pas se replier sur ses blessures et sur celles de sa communauté de manière à s’ouvrir, autant que faire se peut, aux blessures de personnes extérieures à sa communauté, en l’occurrence y compris à ces musulmans sincèrement et fortement blessés par cette caricature obscène de leur prophète incluse dans le contenu d’un cours d’EMC de l’école publique qui est pourtant censée respecter les convictions intimes de chaque élève en matière religieuse. L’exemplarité de notre comportement de chrétien et notre rectitude morale font partie intégrante de l’oeuvre d’évangélisation des musulmans. J’aime beaucoup cette invocation : « Sacré Coeur de Jésus, élargissez mon coeur aux dimensions du Vôtre ! ». Votre expérience de l’école publique n’est pas la mienne. J’ai eu la chance de me sentir respecté dans mes convictions religieuses par la majorité de mes professeurs dans les deux écoles publiques où j’étais scolarisé. Le laïcisme antireligieux -qui est à distinguer de la laïcité areligieuse qui devrait en théorie animer tout enseignant de l’école laïque- hait toute religion, plus spécialement certes le catholicisme en raison de l’histoire de la France où république et catholicisme se sont affrontés violemment à certaines périodes. Je ne conteste pas le fait que les programmes scolaires, en matière d’histoire notamment, se sont édulcorés et appauvris durant les dernières décennies pour s’adapter à la mentalité d’élèves d’origine africaine en provenance le plus souvent d’anciennes colonies françaises. Ni que l’éducation nationale est en partie influencée par des gauchistes anticatholiques et par du pédagogisme progressiste hors sol. Quant à votre allusion aux propos de « Fr.sourire », je ne vois pas de quoi et de qui vous parlez. La seule chose que je peux dire sur ce sujet est que la tentation de violence fanatique et homicide guette l’âme de tout croyant dominée par la colère, le ressentiment et par des idéaux de perfection terrestre, pas seulement donc les musulmans dont les traditions théologiques justifient pourtant bien davantage que certaines théologies catholiques l’usage de la violence contre l’impie et l’hérétique. L’histoire nous rappelle que les chrétiens catholiques sont également vulnérables à cette tentation.
Tous frères