Clicks1.6K
fr.news
1

Les purges de François se poursuivent : voici ses dernières victimes

Monseigneur Gian Paolo Montini, Promoteur de justice à la Signature apostolique, sera bientôt licencié à 64 ans, écrit Marco Tosatti (29 août).

La raison : Montini a critiqué [poliment] la réforme des tribunaux ecclésiastiques conçue par Monseigneur Pio Vito Pinto, doyen de la Rota romaine, un dévot du pape François.

Tosatti écrit que l'erreur de Montini est qu'il n'a pas fait preuve d'une "loyauté aveugle, prompte et absolue" bien qu'il ne soit pas opposé au régime de François.

Une deuxième victime récente est Monseigneur Alberto Perlasca. Il a été renvoyé en juillet de la section économique du Secrétariat d'État, qui a plus d'argent que la Banque du Vatican et qui n'est contrôlé par personne.

Perlasca a été nommée Promoteur de justice à la Signature apostolique. Tosatti demande si le prélat "très sérieux" ne s'est pas trop opposé, face aux demandes venant de François.

Un autre changement concerne Monseigneur Sergio Aumenta, chef du service juridique du Secrétariat d'État. Il a été transféré dans son diocèse, Asti. Les raisons de ce transfert sont obscures et mystérieuses.

Image: Gian Paolo Montini, #newsQmrypinnfz
Tout est mystérieux dans la boîte de l'Antéchrist !