Clicks375

Être monarchiste, c'est avant tout être catholique.

Que ce soit par souci d’originalité, snobisme, désir de vivre dans une société bien ordonnée (maurrassiens) ou tout simplement par ignorance, Il y a toute une flopée d’individus qui tout en étant athées et n’ayant que faire du fait religieux, se prétendent royalistes. Sans le savoir, ces personnes nuisent énormément à la crédibilité du régime monarchique. Il convient donc de rappeler qu’en toute dernière analyse, la seule légitimité de la monarchie repose sur « l’élection » du roi par Dieu. Cette élection étant confirmée avec le sacre du monarque par le Pape ou par un évêque de la sainte église catholique. Une monarchie où le roi n’est pas « l’oint » du Seigneur n’a, au fond, guère plus de légitimité qu’une simple mafia. Cela est essentiel, il ne faut jamais l’oublier.

De cette évidence, en découle une autre. En effet, le roi étant l’élu de Dieu, pour que son élection ait un sens et à moins d’être un imposteur, il se doit nécessairement d’appartenir à la seule vraie religion ; c’est à dire le catholicisme. C’est pourquoi, les monarchies reposant sur des spiritualités viciées, comme les monarchies protestantes d’Europe du nord (Royaume-Unis compris, où dans les églises anglicanes, les "pasteures" marient les gens du même sexe), n’ont rien à envier, en matière d’abomination, aux pires républiques et démon-craties, infestées par le politiquement correct (France, Allemagne, États-Unis, etc.). En effet, nous trouvons dans ces sinistres « royaumes » (plus du diable que de Dieu) les habituelles infamies de la culture de mort : meurtre des enfants à naître, mariage contre nature, théorie du genre etc…

À l’instar des tièdes et des faux chrétiens qui tout en se réclamant du Christ, sont trop lâches pour condamner l’avortement ou le mariage « contre nature », et ainsi nuisent gravement à l’Eglise, les royalistes de pacotilles qui, in fine ne croient ni en Dieu ni en diable, nuisent profondément à la crédibilité de la monarchie catholique française. Non, être royaliste n’est pas un jeu ; ce n’est pas être membre d’un énième « Lions club » du coin ; c’est croire que « l’oint du Seigneur », si telle est la volonté de Dieu, peut réussir, là où la république ne peut qu’échouer.
durdur bis shares this
375
durdur bis
jean pierre aussant
S'il est vrai qu'une personne non catholique peut vivre dans une monarchie catholique, car celle-ci accepte l'erreur, en revanche pour aspirer à l'établissement de la monarchie, là il faut l'être. La nuance est essentielle.
Panetier
De plus le concile VII ne favorise pas l'avènement d'un roi catholique parce que l'acceptation de la laïcité, la liberté religieuse et l’œcuménisme sont des principes qui s'opposent à la monarchie.
Il faut pour préparer les esprits catholiques à ce retour d'un roi, reprendre en compte la foi au règne social du Christ-Roi.
Non, ce n'est pas l'ancienne doctrine de l’Église, c'est la doctrine tradit…More
De plus le concile VII ne favorise pas l'avènement d'un roi catholique parce que l'acceptation de la laïcité, la liberté religieuse et l’œcuménisme sont des principes qui s'opposent à la monarchie.
Il faut pour préparer les esprits catholiques à ce retour d'un roi, reprendre en compte la foi au règne social du Christ-Roi.
Non, ce n'est pas l'ancienne doctrine de l’Église, c'est la doctrine traditionnelle et immuable !