Clicks689

COVID-19, le scandale du premier ordre : interdiction de l'autopsie par l'Institut Robert Koch (l'homologue de l'Institut Pasteur en Allemagne)

Le Dr Bodo Schiffmann, protagoniste de la vérité en Allemagne, nous parle des instructions scandaleuses de l'Institut Robert Koch. Il nous lit la lettre d'un confrère professeur de pathologie et de médecine légiste :

Vidéo en allemand, texte en français ci-dessous:


Noch Fragen? "RKI will, dass Obduktionen vermieden werden!"

Aujourd'hui, je viens de recevoir la lettre suivante d'un confrère, professeur universitaire de pathologie qui veut rester incognito :

"M. le Dr. Schiffman,
cher confrère , c'est en tant que spécialiste en pathologie et neuropathologie que je vous écris ici pour vous confirmer que je partage pleinement vos commentaires sur le sujet de la question de l'autopsie des patients soupçonnés d’être atteints de COVID-19.
À ce propos, je voudrais souligner que l'Institut Robert Koch (l'homologue de l'Institut Pasteur en Allemagne) s'est déclaré hostile à ces autopsies pour des raisons de sûreté et de protection contre les infections !

Citation : "Il faut éviter les autopsies internes ou autres mesures produisant des aérosols. S'ils sont nécessaires, ils doivent être réduits au minimum".

Source : www.rki.de

Honni soit qui mal y pense!
Mais, Jusqu'à présent, il allait de soi pour les pathologistes de pratiquer des autopsies avec toutes les précautions de sécurité appropriées, même dans le cas de maladies infectieuses telles que le VIH/SIDA, l'hépatite, la tuberculose, les maladies à prions, etc.
Il est assez remarquable que dans le cas d'une épidémie qui tue des milliers de patients dans le monde entier et qui entraîne aujourd'hui l'arrêt virtuel de l'économie de pays entiers, on ne dispose que de très peu de résultats d'autopsie (six patients de Chine) (sources ci-dessous).


Du point de vue des mesures policières à prendre au cours des épidémies, comme de celui de la communauté scientifique, les résultats des autopsies devraient normalement susciter un intérêt public particulièrement vif.

Or, c'est le contraire qui se produit.
Aurait-on peur de découvrir ainsi les véritables causes de la mort de la personne testée positivement ?
Se pourrait-il qu'à la suite de la multiplication de telles autopsies le nombre de morts dites "par corona" ne se mette à fondre comme neige au soleil de printemps, en devant découvrir ainsi la vérité scientifique réelle ?

Par ailleurs, les autopsies dites "minimales ou limitées", telles que recommandées par le RKI, demeurent toujours problématiques, car on n'y trouve généralement que ce que l'on cherche, dans le même temps où des découvertes importantes et inattendues restent souvent inexpliquées.

Sources des deux publications chinoises :

Review and Prospect of Pathological Features of Corona Virus Disease. Wang HJ, Du SH, Yue X, Chen CX. Fa Yi Xue Za Zhi. 2020 Feb 25;36(1):16-20. doi : 10.12116/j.issn.1004-5619.2020.01.004. [Epub avant impression] Revue. Anglais, chinois. PMID : 32198986 [Rapport pathologique de trois cas de COVID-19 par autopsies minimalement invasives]. Yao XH, Li TY, He ZC, Ping YF, Liu HW, Yu SC, Mou HM, Wang LH, Zhang HR, Fu WJ, Luo T, Liu F, Chen C, Xiao HL, Guo HT, Lin S, Xiang DF, Shi Y, Li QR, Huang X, Cui Y, Li XZ, Tang W, Pan PF, Huang XQ, Ding YQ, Bian XW. Zhonghua Bing Li Xue Za Zhi. 2020 Mar 15;49(0):E009. doi : 10.3760/cma.j.cn112151-20200312-00193 [Epub avant impression] chinois. PMID : 32172546

Merci pour votre excellent travail d'investigations.
Je vous félicite pour votre courage !
Avec mes salutations distinguées et confraternelles et mes meilleurs vœux pour l'avenir.
Bien à vous etc.
avecrux.avemaria
C'est ce que je craignais.
Maximilian Schmitt
Loup, y-es-tu ?