fr.news
21.2K

Proposition aux évêques pour le synode sur la synodalité : Regardez la réalité en face !

Par le Père Ildefonso De Asis

Le synode commence, et tous les catholiques sont invités à y participer afin que, par la contribution de chacun, nous puissions collaborer à une plus grande et meilleure évangélisation.

À vrai dire, je ne suis pas du tout sûr de la définition des objectifs, mais ce qui "semble se profiler" est quelque chose comme la convocation d'un grand débat dans l'Église universelle. C'est pourquoi je voudrais adresser une demande à nos évêques pour qu'ils vivent dans la réalité. Je me réfère à la réalité chrétienne qui nous interpelle à travers des questions très concrètes :

Évêques, la grande majorité des parrains et marraines de baptême ne pratiquent pas la foi. De plus, un grand nombre d'entre eux vivent dans le péché (mariés civilement et/ou en concubinage). Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la grande majorité des enfants qui font leur "première" communion ne retournent pas à la messe parce que leurs parents, n'étant pas des catholiques pratiquants, ne les amènent plus. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la grande majorité des confirmés ne continuent pas à pratiquer les sacrements parce qu'ils n'ont été confirmés que pour avoir des "papiers" et pouvoir être parrains ou marraines de baptêmes ou pour d'autres raisons purement formelles. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, de nombreux catholiques reçoivent la communion sans avoir confessé des péchés graves (comme le fait de ne pas aller à la messe dominicale) et cela se voit dans les files d'attente pour la communion et les confessionnaux vides. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la grande majorité des catholiques qui se marient dans l'Église vivent ensemble avant le mariage et ont la ferme décision d'utiliser la contraception après le mariage (et avant, bien sûr). Dans de nombreux cas, personne ne les avertit lorsqu'ils reçoivent le sacrement dans une situation objective de péché mortel. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la grande majorité des fidèles a perdu le sens du péché et vit comme si le péché personnel n'existait pas. Personne ne touche leur conscience avec la médecine saine de la doctrine. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, avec l'excuse de la pandémie, il a été recommandé dans le monde entier de recevoir la communion dans la main (conseil absurde du point de vue scientifique et immoral du point de vue théologique). Ce conseil s'est transformé en un abus clérical dans de nombreux endroits car il a fait de l'exception la norme. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, dans de nombreuses nations de tradition chrétienne, l'éducation religieuse a convergé avec l'agenda 2030, qui vise à remplacer la foi catholique par une idéologie. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la célébration des sacrements - en particulier la Sainte Messe - est devenue en de nombreux endroits l'expression de l'inventivité du prêtre pour manipuler le sacré selon son propre goût et sa propre convenance ou selon une prétendue demande des fidèles, atteignant dans de nombreux cas le point de la profanation et du sacrilège. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la prédication du sixième commandement a disparu de telle sorte qu'une majorité de catholiques ignore le péché d'impureté qui est à l'origine du crime de l'avortement en nombre énorme et scandaleux. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

Évêques, la prédication sur les dernières choses - la mort, le jugement, l'enfer et le paradis - a disparu à quelques exceptions près. Une grande majorité de catholiques ne croient pas à l'existence de l'enfer et, en même temps, croient que le salut vient à tous sans qu'il soit nécessaire de vivre dans la grâce de Dieu. Qu'allez-vous faire à ce sujet ?

...... et un long etc. etc. etc.

Évêques, nous vous exhortons à vous occuper de ces questions qui sont vitales pour le salut éternel. C'est la tâche fondamentale de l'Église. Laissez les politiques s'occuper du prétendu changement climatique, des flux migratoires, des énergies renouvelables, de l'économie durable et de tant d'autres questions mondaines qui empêchent la hiérarchie actuelle de se consacrer à la transcendance.

Cet article a été initialement publié sur AdelanteLaFe.com (29 octobre).

© Bilder: Mazur/catholicnews.org.uk,
jamacor
Etienne bis
Et une petite en +, pour la route.
Les catéchistes ne sont plus (eux-mêmes enseignés ni) invités à se former pour enseigner les vérités de la Foi aux catéchisés.
Ils sont priés d'animer leur groupe de gosses, en donnant à cette animation une teinture de bienveillance envers les religions.
C'est à se demander si on n'a pas là une preuve indubitable de la volonté de suicider l'Eglise.