03:02
"C'est une HONTE (...) C'est de la MALTRAITANCE" Coup de gueule de la journaliste Myriam Palomba face à Laurent Alexandre, au sujet des non-vaccinés, du vaccin et du pass vaccinal Depuis quelque …More
"C'est une HONTE (...) C'est de la MALTRAITANCE"

Coup de gueule de la journaliste Myriam Palomba face à Laurent Alexandre, au sujet des non-vaccinés, du vaccin et du pass vaccinal

Depuis quelque temps, les langues dénigrent régulièrement non-vaccinés sur les plateaux des chaînes télé, très souvent sans avocat ni garde-fou . Heureusement, d’autres prennent leur défense et mettent en lumière la discrimination et la violence dont ils sont victimes, qui deviennent de plus en plus criantes.

Le 10 janvier 2022, dans « Touche pas à mon poste », Myriam Palomba, directrice déléguée du magazine Public, s’est lâchée face au chirurgien Laurent Alexandre, cofondateur de Doctissimo et directeur de DNAVision, spécialisée dans le décryptage du génome. Coupée plusieurs fois par Cyril Hanouna au moment où elle tentait de citer des données officielles, elle ne s’est pas démontée pour autant. Pour elle, le pass vaccinal est « une honte ». Sans commenter ses propos, nous nous contenterons d’en retranscrire une partie, car ils parlent d’eux-mêmes.

◆ Stop à l’inhumanité et à la méchanceté

« J’ai décidé de prendre la parole car je vois tout un tas d’inhumanités de chaque côté, je trouve ça insupportable. Je trouve insupportable qu’on traite les gens d’antivax. Moi, je ne suis pas antivax à la base, j’ai fait tous mes vaccins à la base, mais je ne suis pas pour ce vaccin. Et quand j’entends des trucs immondes, où on doit dire que “les antivax doivent crever en réanimation”, que “c’est bien fait s’ils ne peuvent plus aller au restaurant”, que ça donne le droit de priver des libertés, qu’on est là pour les “emmerder”, ça m’a révoltée. »

◆ Stop à la propagande et à l’autoritarisme

« J’ai deux fils, je vois qu’on fait du forcing pour faire vacciner les gamins. Moi, j’suis journaliste, j’suis mère de famille, je regarde les chiffres d’EudraVigilance, les chiffres de Vaers qui est la pharmacovigilance aux États-Unis. […] Je sais très bien l’argument du docteur Alexandre, qui va me dire que j’y connais rien en ARN messager, mais voilà, je me suis renseignée.

« Pour moi, le vaccin, non seulement c’est un échec, mais en plus, pour moi, le tout-vaccinal, ce n’est pas la solution. Aujourd’hui, il y a 3 800 personnes en réanimation, la majorité sont des gens vaccinés. […] Plus de 80 % des personnes ont plus de 85 ans. 45 % sont des gens qui souffrent malheureusement d’obésité.

« Moi, je suis pour la liberté vaccinale. Vous avez décidé en votre âme et conscience de vous faire vacciner malgré tous les effets secondaires qui ont été listés. »

◆ Stop à la maltraitance et à l’insulte

« Je vois des trucs sur les réseaux sociaux qui me font bouillir, bouillir, bouillir, mais d’une inhumanité horrible. Franchement, je vous le dis honnêtement, j’en ai chialé.

« Moi, mes gosses, ça fait deux ans qu’ils portent le masque sur la tronche. Là, on me demande de les tester tous les deux jours avec un truc dans le nez alors qu’ils ne sont même pas malades et qu’ils ne risquent strictement rien, pour moi c’est de la maltraitance !

« Faut quand même relativiser : le taux de létalité du Covid, il est quand même beaucoup moins important que d’autres maladies, et ça vous ne pourrez pas dire le contraire ! Donc à un moment donné, arrêtez ! Et en quoi ça justifie qu’on prive de libertés tout un tas de gens, qu’on les traite comme de la merde ?

« Moi, je suis pas une folle, […] je crois en la médecine. Moi s’il n’y avait pas eu la médecine, je n’aurais pas eu mes enfants.

« Moi, j’ai voulu aller dans ces manifestations, pour voir si effectivement, c’était des fachos, si c’était des débiles, si c’était des machins. Y’a pas de ça en manifestation. »

(Source)