Clicks734
Guiharan
12
Sœurs de l'ombre - Les sœurs missionnaires en Chine - documentaire réalisé par Sébastien Cassen en 2021. Si les jésuites, à l'instar du père Matteo Ricci, se sont adressés d'abord aux hautes sphères …More
Sœurs de l'ombre - Les sœurs missionnaires en Chine -
documentaire réalisé par Sébastien Cassen en 2021.

Si les jésuites, à l'instar du père Matteo Ricci, se sont adressés d'abord aux hautes sphères de l'esprit chinois en privilégiant le dialogue avec les Mandarins, les congrégations féminines ont été exclusivement à la rencontre du petit peuple au nom de la charité.

Ces ordres religieux féminins, présents dans l'Empire du Milieu, ont ainsi apporté une aide très concrète aux malades, aux pauvres, aux enfants abandonnés, et aux réfugiés souvent au péril de leur vie. Chevilles ouvrières agissant en humanistes inconditionnelles, aussi discrètes que courageuses, ces « sœurs de l'ombre » ont su apporter un témoignage profondément évangélique.

Le 19ème et 20ème siècle résonne pour la Chine comme une période de guerres, de catastrophes naturelles, de famines et de maladies des plus meurtrières. Pourtant, les missionnaires chrétiens la parcourent déjà depuis longtemps apportant le message plein d'espérance de l'Evangile.

Aujourd'hui encore, leur histoire est très peu, voir totalement inconnue du grand public. Ce film veut réparer cette injustice en levant le voile sur la portée et la valeur de l'œuvre missionnaire de ces femmes dans le tumulte de l'Histoire
Ludovic Denim shares this
18
Un exemple des missions catholiques en Asie. Voici ce que les banques veulent interdire et sont en train de détruire pour privatiser orphelinats, hôpitaux, instruction et ainsi tenir les hommes par leurs sens et la malice.
Ludovic Denim
L'Angleterre est arrivée un siècle après la France en Chine. L'Empereur ne voulait pas se convertir et donc avec lui sa nation. Il a expulsé les missionnaires français, possiblement sur la demande même des Anglais qui ne voulaient pas de l'influence française pour leur faire de l'ombre. Ensuite, l'Empereur s'est retrouvé seul avec les Anglais qui en ont profité pour lui tomber dessus.
Si les Fran…More
L'Angleterre est arrivée un siècle après la France en Chine. L'Empereur ne voulait pas se convertir et donc avec lui sa nation. Il a expulsé les missionnaires français, possiblement sur la demande même des Anglais qui ne voulaient pas de l'influence française pour leur faire de l'ombre. Ensuite, l'Empereur s'est retrouvé seul avec les Anglais qui en ont profité pour lui tomber dessus.
Si les Français étaient restés, ils n'auraient certainement pas soutenu l'Angleterre mais aidé la Chine. Mais comme la Chine ne s'est pas convertie, elle a été abandonné de Dieu aux mains de son ennemi après avoir expulsé les Français. Ces derniers sont revenus et n'ont pas fait concurrence aux Anglais en matière de commerce. Il y a des études à ce sujet. C'est nous qui avons les bons produits (mode, cuisine, arts, etc) mais ce sont les Anglais qui font des affaires... et c'est tant mieux ainsi pour notre honneur. La France a quand même laissé avec les autres missionnaires portugais, italiens, espagnols les hôpitaux qui n'existaient pas auparavant et qui ont tous la croix catholique (comme nous nos pharmacies) repris par des Chinois dont certains seront assassinés comme celui du Sacré Coeur de Shanghaï, les orphelinats comme expliqué dans le reportage, l'instruction aux jeunes filles, ainsi que le quartier français de Shanghaï. Ce sont les Anglais qui ont propagé le Communisme pour détruire la Chine à travers la Russie et avoir une main d'oeuvre corvéable à merci pour soutenir leur économie ces dernières décennies. Un plan qui leur vient tout droit inspiré de Satan pour sûr.
C'est l'Angleterre et les Etats-Unis qui ont oeuvré contre le Catholicisme dans toutes nos anciennes colonies et concessions à travers la franc-maçonnerie pour les rendre communistes comme aussi en Algérie.
Wansheng YE
Que de sainteté chez les catholiques chinois et chez les missionnaires en Chine.
Qui aujourd'hui apporte aux frères et sœurs persécutés par les communistes le réconfort d'une prière et le secours d'une mortification. Qui s'unit à eux pendant un quart d'heure journalier.