Clicks371
Tous frères
10

Paroles du père saint Charles de Foucauld

« C’est en aimant les hommes qu’on apprend à aimer Dieu »

« Il est impossible de plaire à Dieu si on manque d’amour pour un seul homme. »

« Tous nos efforts tendront à avoir en nous et à montrer à tous la charité, la compassion, la tendresse, la bonté infinie de notre divin Maître. »

« Aimons et pratiquons chaque jour la prière solitaire et secrète, cette prière où nul ne nous voit que notre Père céleste, où nous sommes absolument seuls avec Lui, où nul ne sait que nous Le prions ; tête-à-tête secret, délicieux, où nous répandons notre cœur en liberté, loin de tous les yeux, aux genoux de notre Père. »

« Tous devront travailler, avoir une vie laborieuse ; ceux dont le travail est surtout intellectuel devront y joindre, au moins pendant quelques instants par jour, un travail manuel bas et humble, pour se grandir par cette imitation de « l’artisan fils de Marie », pour vivre quelque chose du saint Evangile, pour comprendre l’Evangile qu’on comprend non en l’entendant, mais en le pratiquant, pour apprendre à ceux qui les entoure la noblesse, la grandeur du travail manuel et leur en inspirer l’amour et le respect. Mieux vaut s’édifier réciproquement par l’exemple d’une oraison silencieuse et d’une vie perdue en Dieu que de chercher à s’exciter au bien par des paroles. »

« Quand on aime, on voudrait parler sans cesse à l’être qu’on aime, ou au moins le regarder sans cesse ; la prière n’est pas autre chose : l’entretien familier avec notre Bien-Aimé. On Le regarde, on Lui dit qu’on L’aime, on jouit d’être à Ses pieds, on Lui dit qu’on veut y vivre et y mourir. »
Tous frères
S’agissant du lien intrinsèque qui existe entre amour de Dieu et amour du prochain, voir par exemple la vie de Sainte Angèle de Foligno que nous avons fêté hier. Citation : « A la constante dimension priante, exprimée de façon spéciale dans l’adoration eucharistique et dans la prière Angèle de Foligno adjoignit toujours l’activité caritative auprès des derniers, en assistant avec tendresse les …More
S’agissant du lien intrinsèque qui existe entre amour de Dieu et amour du prochain, voir par exemple la vie de Sainte Angèle de Foligno que nous avons fêté hier. Citation : « A la constante dimension priante, exprimée de façon spéciale dans l’adoration eucharistique et dans la prière Angèle de Foligno adjoignit toujours l’activité caritative auprès des derniers, en assistant avec tendresse les lépreux et les malades chez qui elle reconnaissait le Christ Crucifié. Connue déjà de son vivant comme Maitresse des Théologiens, elle fit la promotion d’une théologie fondée sur la Parole de Dieu, sur l’obéissance à l’Eglise et sur l’expérience directe du divin dans ses manifestations les plus intimes. »
tintine
J'ai beaucoup de respect pour Charles de Foucauld, et je vais concilier nos deux opinions. Il est possible que pour certains d'entre nous, l'amour que nous avons les uns pour les autres, de par la loi naturelle que Dieu a gravée dans nos âmes, nous aide à y trouver Dieu et à l'aimer, et je crois que le Seigneur peut se servir de cela pour attirer nos frères incroyants à lui. Mais ensuite, c'est …More
J'ai beaucoup de respect pour Charles de Foucauld, et je vais concilier nos deux opinions. Il est possible que pour certains d'entre nous, l'amour que nous avons les uns pour les autres, de par la loi naturelle que Dieu a gravée dans nos âmes, nous aide à y trouver Dieu et à l'aimer, et je crois que le Seigneur peut se servir de cela pour attirer nos frères incroyants à lui. Mais ensuite, c'est bien l'amour que nous avons pour Dieu, la Charité si bien louée par Paul de Tarse, qui nous fait aimer les hommes de ce sublime amour , grâce indicible, qui est tellement plus désirable que la simple solidarité, la simple empathie que nous pouvons avoir les uns pour les autres; Bref, qui nous les fait simplement aimer comme il se doit dans le Royaume.
jili22
Non pas aimer les hommes mais aimer leurs âmes !
AveMaria44
Mais l'âme n'est pas tout l'homme, les hommes sont composés d'âme et de corps, c'est pour cela que le Verbe c'est fait chair. Les hommes ne sont pas des anges.
jili22
Plus précisément, tout faire pour sauver leur âme .
AveMaria44
A condition d'aimer les hommes pour Dieu, pour les mener à DIeu...
Union De Prières-catholique
Pou moi aussi, c'est en aimant Dieu que j'aime les hommes.. l'inverse me parait curieux.. mais tout come vous, j'ai peut -être tord?
tintine
Curieux ! Je reste perplexe, car, et j'ai peut-être tort, le premier propos me semble contredire les deux suivants, tant je pense que c'est en aimant Dieu que j'apprends à aimer les hommes.
Tous frères
Bonsoir Tintine. Je ne vois sincèrement pas de contradiction. Ces paroles viennent réellement de ce Saint. S'il est certain que l'amour vient de Dieu et que pour aimer son prochain l'on doit d'abord se laisser sauver et aimer par Lui, le test de l'authenticité de l'amour de Dieu ne réside-t-il pas dans l'amour effectif du prochain ? "Si quelqu'un dit : j'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'…More
Bonsoir Tintine. Je ne vois sincèrement pas de contradiction. Ces paroles viennent réellement de ce Saint. S'il est certain que l'amour vient de Dieu et que pour aimer son prochain l'on doit d'abord se laisser sauver et aimer par Lui, le test de l'authenticité de l'amour de Dieu ne réside-t-il pas dans l'amour effectif du prochain ? "Si quelqu'un dit : j'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur; car celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, comment peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ?" (1 Jean 4.20)
Tous frères
Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’eux, un docteur de la Loi, lui posa une question pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici …More
Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’eux, un docteur de la Loi, lui posa une question pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu’il y a dans l’Écriture – dans la Loi et les Prophètes – dépend de ces deux commandements. »