Psaume 62
L’Église romaine n’a pas cessé de condamner l’avortement et la contraception artificielle à l’ONU et ailleurs en ralliant du reste à son avis d’autres Etats. En étant favorable à ce pacte de Marrakech undocs.org/fr/A/CONF.231/3 [ qui est certes critiquable et insidieusement dangereux malgré des points très positifs, à cause d’éléments équivoques ayant trait notamment à la limitation du droit …More
L’Église romaine n’a pas cessé de condamner l’avortement et la contraception artificielle à l’ONU et ailleurs en ralliant du reste à son avis d’autres Etats. En étant favorable à ce pacte de Marrakech undocs.org/fr/A/CONF.231/3 [ qui est certes critiquable et insidieusement dangereux malgré des points très positifs, à cause d’éléments équivoques ayant trait notamment à la limitation du droit de critique envers l’idéologie immigrationniste, et à l’interprétation qui peut être faite à terme de ce pacte en matière de non-discrimination des immigrés, de sorte qu’il ne soit plus possible de choisir les immigrés en fonction de leurs origines culturelles et religieuses et de leur capacité à s’intégrer réellement dans les sociétés d’accueil ] l'Eglise catholique ne peut donc pas interpréter le passage suivant de ce pacte comme un droit à l’avortement et à la contraception artificielle.

« Tenir compte des besoins de santé des migrants dans les politiques et plans de santé nationaux et locaux, en renforçant par exemple les capacités en matière de A/CONF.231/3 28/41 18-12606 prestation de services, en rendant ces services abordables et non discriminatoires, en réduisant les obstacles liés à la langue et en formant comme il se doit les prestataires de soins de santé pour qu’ils fassent cas des spécificités culturelles dans le cadre de leur pratique, afin de promouvoir la santé physique et mentale des migrants et des citoyens en général, notamment en prenant en considération les recommandations pertinentes données par l’Organisation mondiale de la santé dans le cadre sur les priorités et les principes directeurs de la promotion de la santé des réfugiés et des migrants »

Quant aux droits des Etats en matière d’accueil de l'immigration, ce passage est relativement rassurant :

« Souveraineté nationale. Le Pacte mondial réaffirme le droit souverain des États de définir leurs politiques migratoires nationales et leur droit de gérer les migrations relevant de leur compétence, dans le respect du droit international. Compte tenu de la diversité des situations, des politiques, des priorités et des conditions d’entrée, de séjour et de travail des pays, les États peuvent, dans les limites de leur juridiction souveraine, opérer la distinction entre migrations régulières et irrégulières, notamment lorsqu’ils élaborent des mesures législatives et des politiques aux fins de l’application du Pacte mondial, conformément au droit international »
Spina Christi 2
"Pacte mondial pour des migrations plus sûres etc. bla bla bla..."

Le pape François, le Vatican et plus généralement la plus haute hiérarchie de dans l'Eglise ont encouragé et approuvé ce pacte.

Or l'un des paragraphes de ce pacte évoque le droit (oui il y est beaucoup question de "droits"
😈 ) pour les migrants à l'avortement et à la contraception !

Sans même faire trois tonnes de baratin …
More
"Pacte mondial pour des migrations plus sûres etc. bla bla bla..."

Le pape François, le Vatican et plus généralement la plus haute hiérarchie de dans l'Eglise ont encouragé et approuvé ce pacte.

Or l'un des paragraphes de ce pacte évoque le droit (oui il y est beaucoup question de "droits"
😈 ) pour les migrants à l'avortement et à la contraception !

Sans même faire trois tonnes de baratin sur "l'opportunité", "le contexte", "l'époque donnée" etc. (toute immigration mahométane est néfaste !), force est de constater que la plus haute hiérarchie
de dans l'Eglise, encourageant et approuvant ce "pacte" encourage et approuve de fait l'avortement et la contraception.

C'est à croire que ces gens là ne croient plus ni en les Préceptes de Dieu ni en son Jugement !
Psaume 62
L’enfer parfois peut être pavé de bonnes et généreuses intentions. Cette itw tend à démontrer que ce Pacte de Marrakech est à plus ou moins long terme insidieusement plus contraignant qu’il n’y paraît, contrairement à ce qu’en disent et à ce que veulent croire les grands médias du politiquement correct. S’il est compréhensible que la vision de l’Église sur les réfugiés et les migrants soit …More
L’enfer parfois peut être pavé de bonnes et généreuses intentions. Cette itw tend à démontrer que ce Pacte de Marrakech est à plus ou moins long terme insidieusement plus contraignant qu’il n’y paraît, contrairement à ce qu’en disent et à ce que veulent croire les grands médias du politiquement correct. S’il est compréhensible que la vision de l’Église sur les réfugiés et les migrants soit humaine, compatissante, généreuse et de portée universelle, si bien qu’elle ne peut pas à la fois prôner par exemple les droits et les devoirs des migrants mexicains catholiques installés aux États-Unis et refuser de prôner les droits et les devoirs des migrants africains et moyen-orientaux musulmans installés en Europe, et s’il est compréhensible que la vision du pape François soit optimiste voire trop idéaliste compte tenu de son histoire familiale marquée très positivement par la migration, néanmoins la vision de l’Église sur cette question brûlante et tragique mériterait d’être davantage équilibrée, nuancée et clarifiée par la hiérarchie catholique en fonction des particularités régionales et historiques. Par exemple est-il urgent que de plus en plus d’évêques européens courageux disent haut et fort, quitte à déplaire à leurs confrères et même au pape, que les Etats européens doivent encourager des politiques familiales favorisant la natalité, et que les nations de tradition chrétienne sont parfaitement fondées moralement, dans un contexte de terrorisme islamiste, de lobbying islamiste et de décomposition croissante des sociétés occidentales, à faire preuve d’un sain discernement qui vise un bien commun réaliste à telle époque donnée et dans telle société donnée, à user de la saine vertu politique de prudence en refusant en certains cas d’accueillir en grand nombre des populations islamiques qui non seulement ont de plus en plus de mal à s’intégrer aux cultures européennes mais qui en plus ont tendance à vouloir imposer leurs cultures et leurs religions islamiques.
Vidi Aquam
C'est pourquoi je suis parti du secours !