Avec son bon résultat, Bolsonaro démasque la putréfaction des médias brésiliens (et occidentaux)

Avec plus de 43,% des voix, Bolsonaro démasque une fois pour toutes la grotesque malhonnêteté des instituts de sondage et des médias brésiliens.