Pell tombe dans le piège du double jeu de Hollerich et Marx

Près des deux tiers des évêques allemands rejettent les principes chrétiens de base sur la sexualité parce qu'ils pensent que le christianisme n'est plus conforme à ce qu'ils appellent "la connaissance scientifique moderne" [= la propagande de l'oligarchie médiatique], écrit le cardinal George Pell (FirstThings.com, 22 septembre).

Il regrette que la Congrégation pour la doctrine de la foi n'ait eu aucun commentaire au sujet des évêques allemands et belges qui veulent "bénir" les liaisons homosexuelles. Les forces qui veulent détruire le mariage et blanchir les actes homosexuels "travaillent à répandre leur poison", écrit Pell.

Selon lui, la Congrégation [indécise] doit agir de manière décisive pour corriger l'erreur et empêcher une nouvelle détérioration.

Pell explique que la Parole de Dieu est en cause - pas seulement le Catéchisme ou le Canon - et souligne que "nous ne savons pas mieux que Dieu."

Pell devrait être mieux informé, mais qualifie naïvement de "bienvenu" et de "bon développement" le fait que les cardinaux Hollerich (Luxembourg) et Marx (Munich) ont [hypocritement] affirmé qu'ils ne voulaient pas changer la doctrine [tout en travaillant ouvertement à l'inverse].

Image: George Pell © Mazur, CC BY-NC-SA, #newsWifjyzcffy

Joséphine Cyr shares this
194
Pell explique que la Parole de Dieu est en cause - pas seulement le Catéchisme ou le Canon - et souligne que "nous ne savons pas mieux que Dieu."
AveMaria44
La question est : Dieu évolue-t-il ? La réponse est : Ego sum Dominus et non mutor Ma 3, 6