Xavier Edmond Schaffers
Les réformes qui ont été appliquées dans l'Eglise à la suite du concile Vatican II n'ont absolument pas aidé les prêtres à vivre dans la sainteté, à avoir le péché en horreur, à mieux résister aux tentations. Au contraire, les changements ont affaibli la vie spirituelle. L'échec est bien là.
Les causes principale sont la pauvreté de la liturgie de Paul VI qui ne nourrit pas leurs âmes, et …More
Les réformes qui ont été appliquées dans l'Eglise à la suite du concile Vatican II n'ont absolument pas aidé les prêtres à vivre dans la sainteté, à avoir le péché en horreur, à mieux résister aux tentations. Au contraire, les changements ont affaibli la vie spirituelle. L'échec est bien là.
Les causes principale sont la pauvreté de la liturgie de Paul VI qui ne nourrit pas leurs âmes, et la formation moderniste-progressiste des jeunes prêtres, non basée sur la Somme Théologique de st.Thomas d'Aquin. Faute des repères et des moyens traditionnels, les malheureux prêtres NovusOrdo se trouvent souvent faibles face à la concupiscence.