Clicks31

Audience générale: louez toujours le Seigneur

La prière était au centre de la catéchèse du Pape François lors de l'audience générale du mercredi 13 janvier 2021, tenue à la bibliothèque du Palais apostolique. Poursuivant une série de réflexions sur la prière, le Pape a souligné l'importance de louer Dieu même dans les moments les plus sombres de la vie, car Dieu est un ami fidèle qui ne nous abandonne jamais. Nous transmettons la catéchèse du Pape François dans son intégralité.

Chers frères et sœurs, bonne journée!

Nous continuons la catéchèse pour la prière et aujourd'hui nous donnons un espace à la dimension de la louange.

Nous prenons comme point de départ le moment critique de la vie de Jésus. Après les premiers miracles et l'implication des disciples dans l'annonce du royaume de Dieu, le message du Messie traverse une crise. Jean-Baptiste doute et lui envoie ce message - Jean est en prison: "Es-tu celui qui doit venir ou attendre un autre?" (Matthieu 11: 3). Il ressent cette anxiété, il ne sait pas s'il s'est trompé dans son message. Il y a toujours des moments d'obscurité dans la vie, des moments de nuit spirituelle et Ivan traverse ces moments. Dans les villes du lac, où Jésus a accompli tant de signes miraculeux, l'entêtement règne (cf. Matthieu 11: 20-24). Et c'est à ce moment de déception que Matthieu apporte un fait vraiment surprenant: Jésus ne se plaint pas au Père, mais s'exalte dans la louange: et vous l'avez révélé aux jeunes mariés (Matthieu 11:25). Au milieu de la crise, au milieu des ténèbres dans l'âme de tant de gens, comme dans Jean-Baptiste, Jésus bénit le Père, Jésus exalte la louange du Père. Mais pourquoi?

Surtout, il le loue pour ce qu'il est : «Père, Seigneur du ciel et de la terre». Jésus se réjouit dans son esprit parce qu'il sait et sent que son Père est le Dieu de l'univers et vice versa, le Seigneur de tout ce qui existe est le Père, "mon Père". De cette expérience dans laquelle il se sent comme le "fils du Très-Haut" jaillit l'éloge. Jésus se sent comme le fils du Très-Haut.

Puis Jésus loue le Père parce qu'il aime particulièrement les petits. C'est ce qu'il vit lui-même en prêchant dans les villages: les «savants» et les «sages» doutent et sont fermés, font leurs propres calculs; tandis que les «petits» s'ouvrent et acceptent le message. Cela ne peut être que la volonté du Père et Jésus s'en réjouit. Et nous devons nous réjouir et louer Dieu parce que les humbles et les simples acceptent l'Évangile. Je me réjouis quand je vois ces gens simples, ces gens humbles qui vont au culte, qui vont prier, qui chantent, qui exaltent la louange, des gens qui peuvent manquer de beaucoup de choses, mais l'humilité les conduit à glorifier Dieu. Dans l'avenir du monde et dans l'espérance de l'Église, ils sont toujours «petits»: ceux qui ne se considèrent pas meilleurs que les autres, qui sont conscients de leurs limites et de leurs péchés,

Ainsi, dans ce moment d'échec apparent, où tout est couvert par les ténèbres, Jésus prie en louant le Père. Et sa prière nous conduit, nous qui lisons l'Evangile, à regarder différemment nos défaites personnelles, des situations dans lesquelles nous ne voyons pas clairement la présence et l'action de Dieu, où le mal semble prévaloir et qu'il n'y a aucun moyen de l'arrêter. Jésus, qui recommandait aussi avec zèle la prière de supplication, au moment même où il avait raison de demander des explications au Père, au contraire, se mit à le louer. Cela semble contradictoire, mais c'est vrai, c'est vrai.

Qui a besoin d'éloges? Nous ou Dieu? Un texte de la liturgie eucharistique nous invite à prier Dieu de la manière suivante, et le texte se lit comme suit: «Vous n'avez pas besoin de nos louanges, mais c'est votre don que nous vous sommes reconnaissants; grâce à notre louange, vous ne devenez pas plus grand que vous ne l'êtes, mais nous gagnons la grâce du salut »(sens romain, préface générale IV). Avec la louange, nous serons sauvés.

Nous avons besoin d'une prière de louange. Elle est définie dans le Catéchisme comme suit: "C'est la communion de la félicité des cœurs purs qui aiment Dieu dans la foi avant de le voir dans la Gloire" (n ° 2639). Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette prière doit être faite non seulement lorsque la vie nous remplit de bonheur, mais surtout dans les moments difficiles, dans les moments d'obscurité lorsque la voiture tombe en panne. C'est aussi un moment de louanges. Soyons comme Jésus qui au moment des ténèbres élève la louange au Père. Parce qu'on apprend qu'après cette montée, sur cette route difficile, sur cette route ardue, sur ces chemins difficiles, on peut voir un nouveau paysage, un horizon plus ouvert. La louange est comme respirer de l'air frais: elle purifie l'âme, vous permet de détourner le regard, ne vous laisse pas piégé dans les moments difficiles et sombres que nous traversons lorsque nous sommes confrontés à des difficultés.

Il y a une prière qui contient un enseignement merveilleux qui n'a rien perdu de sa puissance, même après huit siècles. Il s'agit du "Chant du Frère Soleil" ou du "Chant des Créations" composé par saint François à la fin de sa vie. Les pauvres ne l'ont pas composée dans des moments de joie, de prospérité, mais au contraire au milieu des difficultés. Franjo était presque aveugle et il ressentait dans son âme un poids de solitude qu'il n'avait jamais connu auparavant: le monde n'a pas changé depuis le début de sa prédication, il y a encore ceux entre qui il y a des conflits et des discordes, et il sent aussi qu'il s'approche mort. Cela pourrait être un moment de déception, de cette déception ultime et de la prise de conscience de son propre échec. Mais Franjo dans ce moment de tristesse, dans ce moment d'obscurité prie. Comment priez-vous? "Louange à Toi, mon Seigneur." Une prière de louange monte de sa poitrine. Franjo loue Dieu pour tout, pour tous les dons du monde créé, et même pour la mort, qu'il appelle hardiment «sœur», «sœur mort». Ces exemples des saints, des disciples du Christ et même de Jésus, en qui la gloire de Dieu est exaltée dans les moments difficiles, ouvrent la porte à un chemin beaucoup plus grand vers le Seigneur et nous purifient toujours. La louange purifie toujours.

Les saints et les saints nous montrent que la louange peut toujours être exaltée, dans les bons comme dans les mauvais, parce que Dieu est un ami fidèle. C'est la base de la louange: Dieu est un ami fidèle et son amour ne manque jamais. Il est toujours avec nous, il nous attend toujours. Quelqu'un a dit: "C'est un gardien proche de vous et qui vous aide à avancer dans la vie avec foi." Dans les moments difficiles et sombres, rassemblons le courage de dire: «Béni soit le Seigneur». Louez le Seigneur. Cela vous sera utile.