Clicks290

Pour la première fois en 54 ans, les frères franciscains de la Custodie de Terre Sainte ont pu célébrer la messe dans leur église, qui se dresse sur le site du baptême de Jésus-Christ

Pour la première fois en 54 ans, les frères franciscains de la Custodie de Terre Sainte ont pu célébrer la messe dans leur église, qui se dresse sur le site du baptême de Jésus-Christ.

La messe en l'honneur du Baptême du Seigneur a été célébrée dans l'église de Saint-Jean-Baptiste à Qasr al-Yahud. Ce temple a été construit en 1956 sur la rive ouest du Jourdain. Les Frères Franciscains de la Custodie de Terre Sainte sont propriétaires d'un terrain de plus de 54 hectares depuis 1632. En 1967, lorsque la guerre entre Israël et la Jordanie a commencé, ils ont été forcés de fuir. Les autorités israéliennes ont ouvert la zone aux pèlerins en 2011, mais son déminage n'a commencé qu'en mars 2018 et s'est terminé en octobre de la même année. En octobre 2020, les clés de l'église ont été rendues aux franciscains, après quoi ils ont pu commencer le processus de restauration pour assurer la sécurité du séjour des pèlerins. À la veille de la messe célébrée le 10 janvier 2021, les franciscains ont déménagé sur leur terre du monastère grec orthodoxe de Saint-Jean. Le Père Francesco Patton, gardien de la Terre Sainte, a ouvert les portes d'un lieu fermé depuis plus de 50 ans. La dernière messe, qui a été célébrée dans l'église jusqu'à présent, a eu lieu le 7 janvier 1967. Selon le père Patton, elle était servie par un prêtre anglais, le père Robert Carson, et un prêtre du Nigéria, le père Silao Umah. Les noms des prêtres ont été inscrits dans le registre, qui a été restauré en 2018. «Aujourd'hui, 54 ans et trois jours plus tard, au début de la 55ème année depuis la fermeture de l'église, à la fin de cette célébration de l'Eucharistie, nous rouvrirons ce registre, tournerons la page, écrirons la date d'aujourd'hui et signerons nos noms sur une nouvelle page. pour témoigner que ce lieu, transformé en champ de bataille, en champ de mines, est aujourd'hui à nouveau un champ de paix et de prière », a déclaré le père Patton. Après la messe, il y eut une procession vers l'autel sur les rives du Jourdain, où les moines lurent un passage du Livre des Rois, après quoi le Gardien plongea ses pieds nus dans les eaux du fleuve. Leonard Di Marco, directeur du service technique de la Custodie de Terre Sainte, a déclaré que son personnel avait travaillé de toute urgence pour rendre le lieu propice à la célébration du Baptême du Seigneur. En raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, environ 50 personnes ont assisté à la messe. Mgr Leopoldo Girelli, nonce apostolique en Israël et à Chypre et délégué apostolique à Jérusalem et en Palestine, était présent avec des représentants de l'armée israélienne. Le recteur de la paroisse de Jéricho, le père Mario Gadchiti, a salué les frères franciscains sur leurs terres. "En ce jour spécial, nous nous réjouissons que la Custodie de Terre Sainte, avec l'aide de Dieu, ait pu revenir à l'église latine de Saint-Jean-Baptiste en plus d'un demi-siècle", a-t-il déclaré. «Désormais, que ce lieu soit un lieu où quiconque y entre peut recevoir la grâce de Dieu».
Джерело: CREDO: credo.pro/2021/01/282594