Join Gloria’s Christmas Campaign. Donate now!
Clicks237
Sainte Croisade

Catholiques face à l'immigration islamique : 3 rappels sur ce que dit l'Eglise

...extraits de l'Instruction Erga migrantes caritas Christi du Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en Déplacement (publiée en 2004) et que vient opportunément nous rappeler l'excellent site Le Rouge et Le Noir (cf. www.lerougeetlenoir.org/les-breves/immigration-tro…) :

De l’usage des lieux de culte
« Pour éviter tout malentendu et toute confusion, et étant donné les différences religieuses reconnues de part et d’autre, nous jugeons qu’il n’est pas opportun, pour le respect de nos lieux sacrés et de la religion d’autrui, que les lieux catholiques – églises, chapelles, lieux de culte, locaux réservés aux activités spécifiques d’évangélisation et de pastorale – soient mis à la disposition de croyants de religions non-chrétiennes, et moins encore qu’ils ne soient utilisés pour faire valoir des revendications vis-à-vis de l’Autorité publique. »

De l’enseignement catholique
« Les écoles catholiques, même lorsqu’elles accueillent des enfants d’immigrés d’autres religions, ne doivent pas renoncer à leurs caractéristiques particulières et à leur propre projet éducatif, orienté selon les valeurs chrétiennes. Les parents qui veulent y inscrire leurs enfants devront en être clairement informés. Dans le même temps, aucun enfant ne devra se voir obligé de participer à la Liturgie catholique ni d’accomplir des gestes contraires à ses propres convictions religieuses. »

Des mariages inter-religieux
« À l’exception de cas particuliers, le mariage entre catholiques et migrants non-chrétiens devra être déconseillé [...] Dans le cas d’une demande de mariage par une femme catholique et un musulman – restant sauf ce qui est dit au numéro 63 et en tenant compte aussi des jugements pastoraux locaux –, au vu aussi des expériences amères, il faudra faire une préparation particulièrement soignée et approfondie [...] Dans le cas où le mariage serait transcrit auprès d’un Consulat d’un État islamique, la partie catholique devra cependant se garder de lire ou de signer des documents contenant la shahada (profession de croyance musulmane). »
Public domain