Clicks493
fr.news
1

Müller : Les évêques sont soumis au régime

Les États-Unis sont à l'avant-garde de la campagne la plus subtilement brutale depuis 100 ans pour déchristianiser la culture occidentale, a déclaré le cardinal Gerhard Ludwig Müller à Kath.net (26 janvier).

Pourtant, même les plus hautes autorités du Vatican, soumise au délire anti-trumpiste ambiant, minimisent tout ce qui se déchaîne contre les chrétiens aux États-Unis, souligne Müller.

Les chrétiens sont diffamés en tant que "droitards" ou "nazis" lorsqu'ils critiquent la propagande homosexuelle, l'avortement, la consommation de drogue ou l'idéologie de genre. Müller explique que ceux qui dénigrent les autres par des comparaisons avec le Troisième Reich, mais qui sont en même temps scandalisés qu'on les y compare, sont unis dans une rébellion contre Dieu qui a créé l'homme à son image et à sa ressemblance en tant qu'homme et femme.

Il s'attend à ce que, comme en Espagne, les écoles catholiques, les hôpitaux et les institutions caritatives américaines qui reçoivent des fonds publics soient poussés à adopter des comportements immoraux ou à fermer. Certains se sont demandés si le discours de [Biden] sur la "réconciliation dans la société" était sérieux ou s'il s'agissait simplement d'un stratagème de propagande. La réponse est claire à présent.

Müller critique le fait que l'Église se subordonne largement aux objectifs de l'État : Un évêque d'Europe centrale est aujourd'hui confronté au choix de devenir un conformiste ou d'être qualifié de "fondamentaliste" par certains ignorants".

Image: Gerhard Ludwig Müller, © Mazur, CC BY-NC-SA, #newsYhsywodpij

jamacor