Clicks361

NOTRE DAME DES NEIGES

Marguerite-Marie
La grande basilique de Sainte-Marie-aux-Neiges ou Sainte-Marie-Majeure, qui s'élève à Rome sur le sommet de l'Esquilin, fut fondée sous le pontificat du pape Libère (352-366). Au moyen âge, une …More
La grande basilique de Sainte-Marie-aux-Neiges ou Sainte-Marie-Majeure, qui s'élève à Rome sur le sommet de l'Esquilin, fut fondée sous le pontificat du pape Libère (352-366). Au moyen âge, une gracieuse légende en attribua la fondation à un noble patricien qui, « favorisé d'une vision de Marie », l'aurait fait construire sur un emplacement marqué miraculeusement par une couche de neige en plein mois d'août. Ce sanctuaire fut rebâti au siècle suivant par Sixte III (432-440), et dédié à Marie dont le Concile d'Éphèse (431) venait de proclamer le titre de Mère de Dieu. Les mosaïques de l'arc triomphal sont la glorification de cette maternité divine et les deux villes de Bethléem et de Jérusalem qui y sont représentées rappellent la naissance du Christ dans la ville de David, et celle de l'église au Cénacle; ces mosaïques ont été restaurées en 1931-1934. Cette basilique s'appelle aussi Sainte-Marie-à-la-Crèche, parce qu'on y garde des morceaux de la crèche. Sainte-Marie, appelée Majeure parce qu'elle est la plus grande et la plus importante des églises élevées à la Vierge, est une basilique patriarcale. Sa grande nef est formée par deux rangées de quarante-quatre colonnes de marbre blanc, et le plafond est recouvert du premier or qui vint d'Amérique. C'est dans cette église, dont on commémore en ce jour la Dédicace, que s'inaugure l'année liturgique le premier dimanche de l'Avent, c'est là que l'on fait la Station aux fêtes de Noël, à la saint Jean, à Pâques, au lundi des Rogations. et à tous les mercredis des Quatre-Temps.