viensmevoir65
536

JE CROIS EN DIEU, MAIS PAS AUX CURES

Beaucoup disent qu'ils croient en Dieu, mais pas aux prêtres, et qu'ils n'ont pas à écouter ce que dit l'Église.

Pour croire en Dieu et non en les prêtres, nous sommes totalement d'accord. Et précisément parce que la foi a pour objet Dieu, et non pas les prêtres, il faut bien distinguer la sainteté de l'Église et les erreurs des personnes qui la composent.

L'Église n'a pas son centre dans la sainteté de ces personnes qui auraient pu donner le mauvais exemple (ni ceux qui l'ont donné de bon), mais en Jésus-Christ. C'est pourquoi il n'est pas très logique qu'une personne cesse de croire en l'Église parce que son curé est antipathique, ou peu exemplaire, ou parce qu'un personnage ecclésiastique du 16e siècle a fait telle ou telle barbarie. Nous sommes tous contrariés par le manque de cohérence de ceux qui ne donnent pas le bon exemple. Et c'est Dieu lui-même qui a dit - on peut lire dans le Nouveau Testament - que ceux-là seraient vomis de sa bouche. Mais le fait qu'un prêtre - ou beaucoup, ou qui que ce soit - agisse ou ait mal agi à un certain moment ne devrait pas faire perdre la foi à quiconque sensé. Le fait qu'il y ait eu des chrétiens - laïcs, prêtres ou évêques - qui se sont trompés ou ont fait des choses mal, voire très mal, même si en tant que catholique et en tant que personne cela me semble douloureux, ne doit pas me faire perdre la foi, ni penser que cette foi Ce n'est plus la vraie. Entre autres choses, parce que si je devais perdre foi en quelque chose chaque fois que je vois quelqu'un qui croit en cette même chose agit mal, il y a des chances que je n'aie plus foi en rien.

Et quand on recourt à ces interprétations malheureuses d'Ecclésiastiques pour justifier ce qui n'est rien d'autre qu'une attitude de confort, ou pour ignorer la réalité de certaines clauses morales personnelles qu'on n'est pas prêt à corriger, ça me fait déjà ça semble plus triste. Se cacher dans les prêtres pour résister à vivre selon une morale que l'on a du mal à accepter est - outre clérical - un peu regrettable.

Personnellement, je peux dire, comme tant d'autres personnes que j'ai traitées, que tout au long de ma vie, j'ai rencontré des prêtres exceptionnels. Je sais que tout le monde n'a pas eu autant de chance. Mon conseil est que si vous avez eu des problèmes avec quelqu'un, qui était difficile, ou peut-être que j'ai passé une mauvaise journée et que je ne vous traitais pas bien, ou que je ne vous comprendrais pas, ou ne vous donne pas le bon exemple, ou quoi que ce soit... Mon conseil est de ne pas abandonner Dieu à cause d'une mauvaise expérience avec l'un de ses représentants. Personne n'est parfait - nous non plus - et nous devons apprendre à pardonner... et de ne pas rejeter la faute de Dieu pour la liberté d'agir de qui que ce soit.