Clicks555
jili22
23

Le Purgatoire des paroles inconvenantes

Le Petit Sacristain

Le Purgatoire des paroles inconvenantes

Extrait de « Les Merveilles Divines dans les Âmes du Purgatoire » par le P. G. Rossignoli, de la Compagnie de Jésus :

Ex verbis tuis condemnaberis : Vous serez condamné sur vos paroles. (Matth. XII, 37)

Saint Ambroise recommande fortement aux vierges consacrées à Dieu l'observation rigoureuse du silence, principalement lorsqu'elles sont au chœur pour le chant des louanges divines, parce que, dit-il, « l'époux céleste, quand il vient, n'entre dans une âme qu'autant que les portes en sont fermées aux discours profanes : Sponsus vult clausam esse januam, cùm pulsat : janua nostra os nostrum est ; Christo propemodùm soli debet aperiri : Notre porte, c'est la bouche, et elle ne doit s'ouvrir que pour le Seigneur. » (De Virg., v.) Césaire nous apprend, par un mémorable exemple, combien les conversations dans le lieu saint déplaisent à DIEU. Voici ce trait.
Dans un monastère de l'ordre de Cîteaux, appelé Saint-Sauveur, deux jeunes filles de riches maisons firent profession et vouèrent à DIEU leur virginité. L'une avait nom Gertrude, l'autre Marguerite. On les avait placées, au chœur, l'une à côté de l'autre. La première, Gertrude, quoique très-vertueuse, avait le malheureux défaut du bavardage, et rompait souvent le silence, faute dans laquelle elle entraînait sa compagne ; ce qui lui attira un sévère châtiment après sa mort. Une maladie l'emporta à la fleur de ses années. On l'avait enterrée, suivant l'usage, au fond de l'église. Or, un soir que les religieuses étaient réunies à chanter l'office, la voici qui apparaît devant l'autel, y fait la génuflexion accoutumée et va s'asseoir auprès de Marguerite. La bonne sœur, à cette vue, est saisie de frayeur, devient pâle, tremblante, prête à défaillir. On s'empresse autour d'elle, on s'informe du mal qu'elle éprouve, on lui prodigue mille soins. Alors, sans dire un mot, elle se prosterne aux pieds de l'abbesse, lui demande sa bénédiction et commence à raconter ce qui lui est arrivé. La défunte, ajoute-t-elle, aussitôt après l'office des vêpres et pendant qu'on récitait l'oraison, s'était levée, avait fait une grande inclination jusqu'à terre et avait disparu.
La prudente supérieure, craignant que tout cela ne fût le jeu d'une imagination troublée, ou bien quelque illusion du démon, lui donna cette consigne : « Si Gertrude vous apparaît encore, vous lui direz Benedicite, à quoi elle répondra, suivant notre usage, Dominus : vous lui demanderez alors d'où elle vient et ce qu'elle veut. »
Le jour suivant, à la même heure, nouvelle apparition. Marguerite la salue : « Benedicite !Dominus ! répond le fantôme. — Ma chère sœur Gertrude, poursuit la religieuse, d'où venez-vous à cette heure et que voulez-vous ? — Je viens, dit-elle, satisfaire à la justice divine dans le même lieu où j'ai péché avec toi, lorsque j'ai tant de fois rompu le silence et te l'ai fait rompre pour des choses inutiles, pendant les saintes cérémonies. Le Seigneur équitable veut que je m'acquitte en vers lui à l'endroit et dans les circonstances où je l'ai offensé. Oh ! si tu savais combien je souffre! Je suis tout environnée de flammes ; ma langue surtout en est consumée, sans que je trouve le moindre soulagement. Ma bien-aimée sœur, profite de mon exemple ; mets un frein à tes paroles ; oublie que je t'ai donné ce scandale et n'y entraîne personne à ma suite, parce qu'un supplice pareil te serait réservé. » Elle disparut.
Plusieurs fois encore, elle revint réclamer les prières des religieuses, jusqu'à ce que, délivrée par leurs suffrages, elle dit à sa compagne un tendre adieu et se dirigea, sous ses yeux, vers le tombeau où on l'avait ensevelie ; elle en souleva la pierre et s'y coucha pour toujours.
Ces différentes émotions agirent si fortement sur Marguerite, qu'elle tomba dans une grave maladie et ne tarda pas à être à toute extrémité. On la crut même morte. Mais ce n'était qu'une sorte d'extase, durant laquelle il lui fut révélé des choses admirables de l'autre vie. Elle les raconta, quand elle fut revenue à elle, à ses sœurs étonnées, et les exhorta à marcher de plus en plus dans la voie courageuse de la mortification des sens. De son côté, elle devint d'une scrupuleuse exactitude à la règle du silence, ayant toujours présent à l'esprit le châtiment infligé à sœur Gertrude. Elle veillait tellement sur ses paroles, qu'on aurait pu lui appliquer le mot du Prophète royal : « Dixi : custodiam vias meas ut non delinquam in linguâ meâ ; posui ori meo custodiam : Je me suis promis de veiller sur moi, afin de ne point pécher par la langue, et j'ai mis une barrière à mes lèvres. »

(V. Césaire, Illustr. Mirac, l. XXII, ch. 36 ; Alexis Segala, Triumph. Purg.)

Reportez-vous à La conversion renvoyée au soir de la vie conduit l'âme à la cruelle faim du Purgatoire, Dieu exauce les prières des communautés ferventes en faveur des défunts, Ne pas soulager les défunts par les aumônes, c'est se priver soi-même de grands avantages spirituels, Excellence des suffrages en faveur des morts, La Charité bien comprise nous fait un devoir très-pressant de subvenir aux nécessités des âmes du Purgatoire, Un saint Frère franciscain reconnaît, dans une étonnante vision, un de ses compagnons mort quelque temps auparavant, Enseignement de l'Église sur le Purgatoire, Méditation pour le jour des morts, Chapelet pour le repos des âmes du Purgatoire, Exercice sur les quatorze stations du chemin de la Croix pour les âmes du Purgatoire, Litanies pour les Fidèles Trépassés, Méditation pour le Jour de la Commémoration des morts, La Sainte Vierge Marie, Mère de Miséricorde, Dévotion en faveur des âmes du Purgatoire, Méditation sur la peine qu'on endure dans le purgatoire, Les indulgences pour les fidèles défunts, Offrir sa journée pour les âmes du Purgatoire, La pensée du Purgatoire doit nous inspirer plus de consolation que d'appréhension, Nous devons secourir tous les morts, même ceux que nous croyons déjà au Ciel, Méditation sur la durée des souffrances du purgatoire et l'oubli des vivants à l'égard des morts, Nous devons secourir tous les morts, même ceux que nous croyons déjà au Ciel, Être en état de grâce pour que nos prières soient utiles aux âmes du Purgatoire, Les différents moyens de soulager les morts, Quelles sont les âmes qui vont en purgatoire, La pensée du Purgatoire nous instruit sur la gravité du péché véniel, De la méditation de la mort, La pensée du purgatoire nous prouve la folie de ceux qui ne travaillent pas à l'éviter, Pour éviter le purgatoire endurons nos afflictions en esprit de pénitence, Le Purgatoire, motif de patience dans les maladies, Méditation sur les motifs qui doivent nous engager à secourir les âmes du purgatoire (1/4), Méditation sur les défauts qui rendent infructueuse notre piété envers les morts, Premier moyen propre à soulager les âmes du Purgatoire : Le Saint Sacrifice de la Messe, Deuxième moyen propre à secourir les âmes du Purgatoire : Prières, jeûnes, aumônes..., Les indulgences, troisième moyen propre à secourir les âmes du Purgatoire, Dévotion aux Saints Anges : Travailler à la conversion des âmes et à leur soulagement dans les flammes du Purgatoire, en l'honneur des saints Anges, Pour que le nom de Dieu soit sanctifié, pour que son règne arrive, et pour que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel, secourons les âmes du Purgatoire, Méditation sur la piété envers les morts, toute chrétienne et cependant inutile, La précieuse mort de Saint Philippe Benizi, Première méditation de préparation à la mort : Rends-moi compte de ton administration, Seconde méditation de préparation à la mort : Voici l'époux qui vient ; allez au-devant de lui, Troisième méditation de préparation à la mort : Que me présenteront le passé, le présent et l'avenir ?, Quatrième méditation de préparation à la mort : Les Portes de la mort vous ont-elles été ouvertes ?, Du jugement et des peines des pécheurs, Tu es poussière et tu retourneras en poussière, Méditation sur l'emploi du temps, Méditation sur la conscience, Méditation sur le repos de la Conscience, Méditation sur l’aveuglement de la Conscience, Méditation sur la Préparation à la mort, Méditation sur la pensée de la mort, Méditation sur la justice de Dieu, Méditation sur le Jugement de Dieu, Personne n'est-il revenu de l'Enfer ?, Exercice pour la bonne mort, Méditation sur le désir de la mort, Méditation sur la crainte de la mort, Saint Philippe de Néri : Que faites-vous maintenant ?... Et après ?, La mort est ordinairement conforme à la vie : L'exemple de deux Curés, Par son nom, le cimetière prêche la résurrection de la chair, Défendre le Cimetière, Bénédiction du Cimetière, Puissance des démons sur les morts, Nos devoirs à l'égard du Cimetière, Le Cimetière au XIXe siècle : Le corps chef-d’œuvre de Dieu, Enterrements autour des églises, Immortalité de l'âme, Cérémonies de L’Église et prière pour les morts, L'Univers et la Bible, prédicateurs de la résurrection, car oui, nous ressusciterons !, Comment les peuples païens ont dissipé une grande partie du patrimoine de vérités reçu des pères du genre humain, mais ont conservé le dogme de l'existence et de l'immortalité de l'âme, Méditation sur la fausse sécurité des Pécheurs, Méditation sur les défauts qui rendent infructueuse notre piété envers les morts, Prière à saint Joseph pour obtenir une bonne mort, Sentiments et prières à l'occasion de la mort d'une personne qui nous était spécialement chère, Le Jour de la Toussaint : Méditation sur le bonheur du ciel, 1re Méditation pour la Fête de Tous les Saints : Bienheureux les pauvres d'esprit, parce que le royaume des cieux est à eux, 2e Méditation pour la Fête de Tous les Saints : J’entendis dans le ciel comme la voix d'une grande multitude, 3e Méditation pour la Fête de Tous les Saints : Application des sens, Litanies de la bonne mort, Vision de l'Enfer de Sainte Thérèse d'Avila, La voie qui conduit au Ciel est étroite, et Litanie pour les âmes du Purgatoire.
avecrux.avemaria likes this.
Magnifique Merci
Gérard de Majella likes this.
DDFG5
Un livre magnifique, merci
avecrux.avemaria likes this.
DDFG5 likes this.